DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Message  oscar2 le Mar 3 Jan - 11:21

Voici un album que j'ai toujours eu un peu de mal à cerner
il se situe vraiment à l'entre-deux de quelque chose, il est la fin d'un cycle et le début d'un autre
C'est le chant du cygne des titres a consonance folk avec ce ton désabusé dans la voix et la façon de chanter
et c'est l'avènement de ce que j'appelle "la Hallyday touch" avec des chansons qui deviennent de véritables fresques épique
Je t'aime je t'aime je t'aime en est le premier grand exemple, quoiqu'il y ai eu tentatives dans cette veine à quelques reprises par le passé (Mon fils, Sauvez-moi, Deux amis pour un amour)
Je trouve que c'est ici que Johnny jette les bases de ce qui allait devenir la bonne variété-rock genre dans lequel il règne sans partage depuis toujours.

Je vais souligner le travail remarquable de remasterisation qui à été faite sur ce volume
il y a beaucoup plus de relief dans le son ce qui pour peu que l'on posséde une bonne sono permet d'entendre des sons jusqu'a maintenant inaudible
(des passes de batteries sur Je t'aime, des cuivres bien plus percutant sur Trop belle , la pureté de la guitare acoustique sur l'intro de Lily etc...)

Passons sur les bonus qui sont tres pauvre en cette année 74 et place au débrief...


Alors 38 ans après....
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Message  oscar2 le Mar 3 Jan - 11:32

JE t'AIME JE T'AIME JE T'AIME: Grandiose, il n'y a pas d'autres mots pour qualifier un tel titre et une telle interprétation, un pur chef-d'oeuvre de 6"45 et qui aurait pu (dû !) en durer le double, voir même prendre toute la face A de l'album, puisqu'un symphonique est prévu pour 2012 ,l'occasion inespérée de ramener ce titre dans la setlist est là... 10/10

MON AMOUR PERDU: Dans la veine des titre mi-lent mi-rapide bien en vogue a cette période, une chanson pas tres originale en soi , mais tres fraiche comme une petite cure de jouvence , j'ai toujours beaucoup aimé... 7/10

HEY LOUISA: Un style Glam-rock rarement abordé par Johnny, sur un texte classique mais tres éfficace sur ce genre de chanson, plutôt honnête et réussi sans être renversant.. 6/10

J'AI PLEURE SUR MA GUITARE: La belle adaptation que voilà, le Loving arms version Presley m'a toujours transporté, celle de Johnny me glace..de bonheur.. 8/10

DANGER D'AMOUR: Là autant le dire d'entrée j'adhère beaucoup moins, une mélodie fourre-tout sans réel relief , un titre pas tres cernable au final tant il semble brouillon , genre on avait 9 titres et il en fallait 10 ... 4/10

PRENDS MA VIE: La face B s'ouvre comme la premiere au son des orgues de cathédrale à Rome, mais pour un titre moins épique qui souffre directement de la comparaison avec Je t'aime par rapport auquel il ne fait vraiment pas le poids et qui lorgne plus du coté gros tube de variété qui va cartonner l'été, ça n'enlève rien a la qualité de la chanson mais ça me gêne un peu aux entournures, mais il y a Johnny et son interpretation à renverser des montagnes pour faire la différence.. 8/10

JE CONSTRUIS DES MURS AUTOUR DE MES REVES: L'autre chef-d'oeuvre de l'album, une chanson intemporelle qui n'a pas pris une ride, une chanson pour fermer la boite a camembert aux critiqueurs de tout poil qui critiquent juste parce que c'est Johnny ( on en a tous dans notre entourage) , critiquer ce titre c'est paraitre idiot ou carrément de mauvaise foi selon moi.. 10/10

CHANSON POUR LILY: Un titre rarement cité ou évoqué , presqu'une chanson oubliée , mais encore une fois quelle belle chanson ! , toute en pudeur et en délicatesse, un petit bijou rempli d'harmonies vocales subtiles et un vrai contre-pied au style habituel de son interprete.. 9/10

TROP BELLE TROP JOLIE: Jusqu'ici pour un peu on en oubliait que Johnny est avant tout un chanteur de rock, heureusement ce titre saignant est là pour nous remettre l'église au milieu du village (ou le manche de guitare dans la batterie c'est selon) et de belle manière,dans la veine Jones/Brown/Wright des plus beaux jours, un régal.. 8/10

LE ROCK'N'ROLL: Enfonçons le clou avec ce "rock'n'roll" devait certainement être l'dée de base mais la réalisation ici s'avère bien moins réussie, je le trouve un peu paresseux moi ce "rock'n'roll", pas tres swinguant et alourdi par des cuivres tres.. euh lourds , ça rock plus que ça ne roule au final ... 5/10



Bonus


PRENDIMI: Sans réel avis si ce n'est voir titre 6. ... 8/10


Au final un album d'une belle unité artistique qui souffre de quelques titres tres faible mais qui compense par au moins 2 purs chef-d'oeuvre.


Moyenne de l'album: 7.5
Moyenne de ce volume : 7.5
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Message  Yuna le Mar 3 Jan - 12:49

Merci pour ce debrief.
J'ai découvert grâce à toi la version Loving arms d'Evis (qui est très belle aussi). Je ne savais pas que celle de Johnny était une adaptation.
Concernant "Danger d'amour", je l'aime beaucoup et la trouve très réussie, et je crois que je réfère Prends ma vie à Je t'aime que je trouve trop répétitive.
Pour "Je construit des murs autour de mes rêves" et "Chanson pour Lily" on est d'accord ! Very Happy
avatar
Yuna

Messages : 4792
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Message  Jango le Mar 3 Jan - 16:38

Un album qui a la lourde tâche de succéder à Insolitudes, dont Michel Mallory était aussi le parolier (quasi) unique. On est dans une période d’intense créativité, qui contient forcément ses hauts et ses bas, mais il faut bien le dire beaucoup de hauts avec Rock’n’Slow, Rock à Memphis et La Terre Promise qui attendent au tournant. Pour moi a priori cet album évoque surtout son titre titre (vous me suivez...) et, parce que proche dans l’ambiance, Prends Ma Vie. Je me plonge donc avec curiosité dans la découverte d’un album que je connaissais mal...

JE T’AIME, JE T’AIME, JE T’AIME: Un titre iconoclaste au rythme implacable servi par un Johnny vocalement déchaîné. La veine opératique (ou Hallyday’s Touch pour Oscar Wink ) dans toute sa splendeur! 9/10

MON AMOUR PERDU: Clairement on retombe sur du plus habituel d’un seul coup. S’il n’est pas servi par le contraste, ce titre reste très honnête, sans plus 6,5/10

HEY LOUISA: Pas très inspiré, on dirait un amalgame de titres passés (Le Feu en tête) 5/10

J’AI PLEURÉ SUR MA GUITARE: On remonte la pente, et de belle façon avec cette balade crépusculaire qui résume peut-être à elle seule tous le travail de Mallory avec Johnny 8/10

DANGER D’AMOUR: Comme Oscar, un titre bien trop banal pour ma captiver 5/10

PRENDS MA VIE: Et là bam! L’intro l’annonce fièrement, on est face à du lourd et on dirait que tous les titres depuis «Je T’Aime...» n’était là que pour éviter qu’on se prenne les deux titres de suite et qu’on s’évanouisse! Un titre inexplicablement oublié sur scène qui pourrait pourtant bien rivaliser avec Que Je T’Aime ou Requiem. Johnny se la joue mythique, mâle maudit, il se mesure à Dieu rien de moins! J’adore 10/10

JE CONSTRUIS DES MURS AUTOUR DE MES RÊVES: Un titre peut-être un peu plus modeste après la déferlante de Prends Ma Vie, mais quel beau texte en forme de confession, un refrain impossible à se sortir de la tête. On a l’impression d’un des titres les plus intimes de Johnny, raison peut-être de son relatif obscurcissement... 9,5/10

CHANSON POUR LILY: Joli mais sans éclat pour moi 6/10

TROP BELLE, TROP JOLIE: Johnny compositeur se fait plaisir avec ce titre sexy en diable, fun et rock (ça commençait à manquer quand même!), très réussi avec ce crescendo dans l’intensité, rythmé par des cuivres lubriques 7/10

LE ROCK’N’ROLL: C’est une sorte de tradition de clôturer les albums les moins rock par une déclaration d’amour au rock’n’roll, ici en faisant en plus directement référence à «Tout La Musique...». Un peu comme si Johnny savait qu’il risquait de se perdre dans la variété, terrain miné en tous cas. Passé cette considération, ce titre n’est pas l’exemple le plus inspiré du genre, elle semble manquer cruellement de conviction 6/10

PRENDIMI: Comme d’hab je m’abstiens sur les version italiennes.

AU FINAL: Clairement «Je T’aime...», «Prend Ma Vie» et «Je Construis Des Murs...» sont la raison d’être de l’album et son épine dorsale. Les autres titres font un peu figure de remplissage, et seul «J’ai pleuré sur ma Guitare» parviens à sortir son épingle du jeu. Considérant l’année précédente et l’année suivante, c’est très pardonnable!

NOTE GÉNÉRALE: 7/10


Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Les Enfants Du Rock 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8

Jamais Seul 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Vie 7,5

Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7

C'est La Vie 6,5
Ma Vérité 6
Ce Que Je Sais 5,5

avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Message  salentina le Mar 3 Jan - 22:31

c'est toujours super de lire de vos debriefings...
Oscar, entièrement d'accord avec toi concernant Chanson pour Lilly
J'ai pleuré sur ma guitare... superbe
mais mon titre c'est bien JE T'AIME, JE T'AIME, JE T'AIME... et voir Johnny ruisselant dans son costume boléro brodé sur la scène de la patinoire de Genève te chantant des Je t'aime à n'en plus finir...., quand on a 9 ans... ça te marque à vie geek

on devrait parler aussi de la pochette... très particulière


avatar
salentina

Messages : 3017
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Message  oscar2 le Mar 3 Jan - 23:53

salentina a écrit:
mais mon titre c'est bien JE T'AIME, JE T'AIME, JE T'AIME... et voir Johnny ruisselant dans son costume boléro brodé sur la scène de la patinoire de Genève te chantant des Je t'aime à n'en plus finir...., quand on a 9 ans... ça te marque à vie geek

on devrait parler aussi de la pochette... très particulière





Comme je veux bien te croire , j'aurais payé cher pour voir cela , mais j'avais 6 ans a l'époque et mon premier concert remonte a décembre 79 pour la tournée post pavillon de paris.


Oui tu as raison de souligner la pochette d'origine , il est vrai que dans les débriefs je m'attache au coté zik mais tu souleves là un aspect incontournable de la production hazllydayienne , les pochettes et le soin qui leur a toujours été apporté , ça à l'air futile ou négligeable de prime abord mais c'est tres important , la pochette est le premier signe exterieur qui va définir notre perception d'une oeuvre, tout le monde peut citer 10 tubes de Claude François de mémoire mais personne ne peux les reliés a un album ou une période tant cet aspect fut négligé par son interprete ( ceci dit pour l'exemple)

Cette pochette je ne savais pas comment la prendre en fait , le rectoétait ce le coté sans photo ou l'autre avec la petite photo dans la pastille ronde???
Oui mais si le côté avec la photo c'est le recto pourquoi y avoir mis la liste des titres ????
Et puis l'ouverture elle est bien l'autre côté non !! , cet opus qui s'ouvre en deux comme un grand livre ancien pour laisser apparaitre un Johnny en sépia mais dans son costume brodé de diamant dans un pose wok'n'woll a mourir... avec le chapeau de d'Artagnan sur la tête!!!!
Cet album au final se présentait a nous comme un théatre qui ouvre son rideau pour laisserr apparaitre son décor, un must en soi et une magie pour toujours disparue que tous les CD Collectors du monde ne pourrons jamais nous rendre. (c'est un autre débat mais il ne faut chercher plus loin le pourquoi du désarmour du bel objet que l'on aime collectionner par rapport au téléchargement a tout va d'aujourd'hui où l'on ne nous vend plus que du produit).
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: DEBRIEFING N° 20: Je t'aime je t'aime je t'aime

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum