LE DEBRIEFING N44: NASHVILLE 1963

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N44: NASHVILLE 1963

Message  Jango le Sam 2 Nov - 15:53

Nashville 1963 n’est pas un vrai album, mais un amalgame d’enregistrements rares issus de cette fameuse session qui nourrira plusieurs albums et mini-albums du jeune Johnny. Et franchement je trouve que c’est un des grands mérites de cette collection que d’avoir assemblé ce volume truffé de pépites qui régalent le fan complétiste et qui en plus offrent une cohérence surprenante. Désormais ce sera un «vrai» album de la discographie de Johnny! Ces enregistrements, souvent plus secs, plus spontanés, mixés autrement que ceux parus dans le commerce à l’époque et réutilisés dans tous les sens depuis offrent une écoute fraîche et réjouissante sur une période distante de 50 ans (!) que la plupart des fans n’auront donc pas connue. Bien sûr dans un assemblage de prises rejetées et de versions originales de titres adaptés avant ou à la même époque, il va y avoir à boire et à manger. Ce n’est pas forcément un hasard si la plupart de ces titres étaient restés inédits jusqu’en 1993. Néanmoins on est là pile dans le rôle que doit jouer une telle collection et qu’on aurait aimé qu’elle nous offre un peu plus souvent: du fan service!
avatar
Jango

Messages : 3913
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N44: NASHVILLE 1963

Message  Jango le Sam 2 Nov - 15:53

TU N’AS RIEN DE TOUT CA: L’occasion de se rendre compte à quel point un mixage ou une prise différente peuvent changer le ressenti d’un titre. Cette adaptation d’Elvis reste très en deça de l’original mais je préfère cette version à l’officielle! 7/10

EXCUSE-MOI PART’NAIRE: Ici effet inverse. On comprend mieux que cette prise ait été rejetée. Les paroles ne sont pas encore au point, Johnny est hésitant. Il y a un goût légitime d’inachevé là où la version officielle est traversée par une sorte de fulgurance. 7,5/10

QUAND JE L’AI VUE DEVANT MOI: Le mixage étouffe un peu l’orchestre, par contre Johnny est un peu plus libéré dans son chant. L’un dans l’autre on s’y retrouve! Ca reste une adaptation peu inspirée d’un super titre rock’n’roll des Beatles 6,5/10

I’M GONNA SIT RIGHT DOWN AND CRY OVER YOU: Un titre que semble affectionner Johnny au fil des années. Et il faut dire qu’il en livre à chaque fois une interprétation inspirée. Le plaisir qu’il y prend est communicatif sur un titre déjà imparable. Rappelons qu’il existe une version en français pas honteuse du tout mais complètement oubliée! 9,5/10

C’EST BIEN LUI: Une rythmique imparable, un texte un peu simpliste, mais une bonne ambiance au final. Un petit plaisir 7/10

PACKIN’UP: J’adore «J’Abandonne Tous Mes Amours» j’étais donc curieux de découvrir ce que Johnny en avait fait en V.O. Malheureusement il faut bien avoué que son accent est particulièrement atroce sur ce titre et semble même l’handicaper dans son chant. Du coup la mayonnaise en prend plus. 5,5/10


BOLT OF LOVE: «Pierre d’Amour» ne me convainquait pas, «Celui Qui T’A Fait Pleurer» faisait un peu mieux, «Bolt Of Love» est du même toneau. 6/10

J’EMBRASSE LES FILLES: Très gentiment provoc’, tout a fait dans l’esprit des années Vogue, on peut comprendre que ce titre ait été écarté alors que Johnny cherche une première fois à se réinventer. Du reste un titre anecdotique même si plaisant. 6/10

POUR MOI TU ES LA SEULE: Les différences sont minimes avec la version officielle. Difficile de revenir vers ces versions «naïves» après l’ouragan de la version 1970 découverte dans le coffret History! 6/10

DEUX FACONS DE PLEURER: Mis de côté dans l’avalanche de titres de cette époque, ce titre, sans être extraordinaire, aurait bien mérité de voir la lumière plus tôt 7/10

SUCH A NIGHT: Soudain presque plus de problème d’accent pour le frenchy. Comment fait-il? Ma théorie? Il se calque sur l’enregistrement d’Elvis de 1960 et hop, même pas besoin de comprendre ce qu’on raconte! Le résultat est donc convaicant, même si Johnny est plus à l’aise sur la plus amusante version française. 7/10

THE MOVE: A nouveau, accent très perfectible, mais un titre envoûtant et syncopé, et un Jonny en roue libre rattrapent ça sans problème 7/10

MOI CETTE FILLE-LA: Une version plus douce et un peu moins originale dans les thématiques de «A Deux Heures De Chez Toi», ça reste un bon moment, mais pourquoi toujours cette manie des moments «parlés»?! 7/10

I FORGOT TO REMEMBER TO FORGET: La version française était très bancale et dans celle-ci, Johnny m’a l’air un peu perdu, appliqué comme un élève studieux qui s’ennuie un peu... 6/10

LES MAUVAIS GARCONS: On avait recoupé les infos à l’époque de la sortie de ce volume et il semble bien qu’Universal nous ait livré là un inédit de chez inédit sans s’en rendre compte! Et quelle bonne idée. Cette version avec la batterie grondante et les cuivres perçants est bien supérieure à l’officielle, bien plus énergique. C’est le plat de résistance du fan sur cet opus 9/10

CA SUFFIT: Je ne pense pas avoir réécouté ce titre depuis la sortie de ce volume. C’est tout dire. Il aurait pu rester dans les chutes! 4/10

JUST ONE MORE TIME: «Juste Un Peu De Temps» est un de mes titres chouchous des premières années de Johnny. Cette version manque un peu de pêche, mais reste un bon titre 7/10

NOTE GENERALE: 7/10

Un bel assemblage d’enregistrements aux résultats parfois contrastés!

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Rough Town 8
Les Enfants Du Rock 8
Destination Vegas 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Hamlet 8
La Peur 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Country-Folk-Rock 7,5
Jamais Seul 7,5
En Pièces Détachées 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Halleluyah 7,5
Entre Violence et Violons/En V.O. 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5
Pas Facile 7,5

L’Attente 7
Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Rêve Et Amour 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7
Nashville 1963 7

Les Bras En Croix 6,5
C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
L’Idole Des Jeunes 6,5
Sings America's Rockin' Hits 6,5
Johnny Chante Hallyday 6
Ma Vérité 6
Quelque Part Un Aigle 6
Ce Que Je Sais 5,5
avatar
Jango

Messages : 3913
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N44: NASHVILLE 1963

Message  Luc D le Lun 4 Nov - 15:25

Merci pour ce debrief

Jango a écrit:POUR MOI TU ES LA SEULE: Les différences sont minimes avec la version officielle. Difficile de revenir vers ces versions «naïves» après l’ouragan de la version 1970 découverte dans le coffret History! 6/10
Là je diverge
Pour moir tu es la seule (version originale)
est une chanson sycopée
(la voix fait office de rythmique)
On sent Johnny amoureux,
en tout cas c'est bien imité.

La version de 1970
les copains font la fête
au lieu de dire
me fait crier
Johnny crie
l'esprit de la chanson à disparu.

La version de 1970 est malgré tout ça
l'une des très bonnes surprise du coffret History.
je remercie Universal de l'avoir sortie.
avatar
Luc D

Messages : 3460
Date d'inscription : 07/08/2013
Age : 54
Localisation : Suisse romande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N44: NASHVILLE 1963

Message  Yuna le Lun 4 Nov - 22:18

Merci pour ce debrief.
Ce volume est sympa parce qu'il ma fait découvrir beaucoup de nouvelles chansons.
J'aime beaucoup Puckin'up pour l'intention que Johnny y met dedans (commme j'ai très peu de notions d'anglais je ne suis pas gêné par l'accent de Johnny), The move pour les mêmes raison.

I'm gonna sit perd pas mal en version studio tant les versions live sont superbes.

Tu n'as rien de tout ça sonne bizarrement car je connaissais la version d'Elvis en premier, mais pareil l'intention et le rythme font beaucoup dans cette chanson et dans l'ensemble de cet album d'ailleurs.

Quand je l'ai vu devant moi est très sympa pour son refrain.

Moi cette fille la VS A deux heures de chez toi ex aequo pour moi.

Ca suffit est anecdotique mais le texte est sympa au 58éme degrés Very Happy 

Juste one more time, j'ai une préférence pour la version francaise.
avatar
Yuna

Messages : 4785
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N44: NASHVILLE 1963

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum