LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  oscar2 le Mar 13 Nov - 8:56

Johnny chante Hallyday.. fait ce qu'il peut ! Serai-je tenter d'écrire avec une pointe de cynisme, voici l'album inégal par excellence, on sent bien que Johnny cherche a faire évoluer sa musique mais j'ai surtout l'impression qu'il part un peu dans tous les sens sans trop savoir où il veut aller, beaucoup de chansons très moyennes, d'égarements et quelque fulgurances heureusement.
Un album pour lequel j'ai une tendresse particulière sans trop savoir pourquoi au fond, peut etre parce qu'il propose autre chose

La pochette Velours avec album photo à l'intérieur de la pochette ouvrante reste un must de packaging encore aujourd'hui,

Le remasters est au niveau sans être fulgurant non plus.

Alors 47 ans plus tard...
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  oscar2 le Mar 13 Nov - 9:02


MON ANNEAU D'OR : Titre de circonstance mais assez moyen et qui est tres mal venu en ouverture d'album selon moi, cette chanson aurait gagné en restant un inédit EP bien à part, pas du tout ma tasse de thé.. 5/10

TU AS DE LA CHANCE : Le voici le titre d'ouverture rêvé, un rock furieux made in Hallyday avec un texte au niveau pour ce genre de chanson rentre dedans sur 3 accords basiques , mention spéciale pour la rythmique et le jeu de guitare de psychopathe.. 8/10

TOI QUI T'EN VA : Quand je parlais de fulgurance dans mon avant-propos je pensais surtout à celle-ci, énorme dossier que ce titre quasi oublié, un pénitencier puissance 10 selon moi, bien plus réaliste et bouleversant, la force du texte tient dans sa simplicité désarmante, le chante de Johnny est un véritable tire-larme et pour ne rien gâcher le tout est emballé dans un blues ancestral majestueux et sans fioriture, un pur chef-d'oeuvre dans le sens le plus noble du terme.. 10/10

LE DIABLE ME PARDONNE : Je sens que cette chanson va en diviser plus d'un ! Un titre surréaliste iconoclaste dans la veine de Bobby Lapointe ou de ceux dont Dutronc fera sa marque de fabrique, c'était osé et risqué et chez Johnny le cas est sans équivalent dans sa disco ce qui confère à cette chanson un côté précieux et unique que personnellement j'ai apprécié dès que je l'ai entendue la première fois, aujourd hui je l'a trouve toujours aussi fraîche et enjouée comme du Trenet modernisé.. 8,5/10

NE CROIS PAS CA : Voilà bien une chanson qui me laisse très indifférent, à tel point que je ne sais qu'en penser, ce n'est ni bon ni mauvais je ne sais que dire d'autre.. 5/10

UN JOUR OU L'AUTRE : Une très courte ballade à cheval entre le classissisme du début des sixties et le Johnny style 66 en gestation, anecdotique.. 6/10

TU OUBLIERAS MON NOM : Un titre assez rock mais très déséquilibré, la voix est mixée très en avant et le chant de Johnny est plus scandé que chanté ce qui au final relaie la musique à un fond sonore trop en retrait, ça ressemble plus à une bonne maquette qu'à un titre fini en fait.. 5/10

A DEUX HEURES DE CHEZ TOI : Une superbe redécouverte que ce titre qui reprend la musique de Moi cette fille-là enregistré a Nashville 2 ans plus tôt mais resté inédit jusqu'en 93, j'aime le chant tout en nuance et en délicatesse et le refrain qui s'emballe à peine.. 7/10

AVEC UNE CHANSON : … on peut faire n'importe quoi, la preuve avec ce titre très scolaire , trop appliqué, on croirait entendre une rengaine de boy-scout.. 5/10

JE BOIS A SA SANTE : Blague de potache oui certainement mais faite avec panache sur un groove R&B irrésistible, un bel ovni dont on peut vite se lasser mais qu'il fait toujours bon réentendre.. 7/10

NE JOUE PAS CE JEU-LA : Un autre bon titre de cet album, texte simple, fluide mais sincère et touchant le tout emballé dans un arrangement de qualité, vraiment une bonne petite chanson perdue.. 6/10

DIS A MON FRERE : Un titre qui baigne dans une Pop-country assez originale sur la forme et aussi vite oubliée sur le fond, aussi gentillet qu' inoffensif..5,5/10





Bonus :



LAISSE UN PEU D'AMOUR : Un titre un peu a part de par son style grande variété classique et classieuse, une belle curiosité à redécouvrir aujourd'hui , la mélodie est superbe.. 6,5/10

NE PLEURE PAS : L'autre titre variété grand public qui va de paire avec Laisse un peu d'amour, du même tonneau , ni mieux ni moins..6,5/10

N'Y CROIS PAS : Quand j'écoute cette chanson je ressens quelque chose de profondément désespéré à la limite de l'oraison funèbre où le chant en fin de refrain se fait hyper aïgu comme si il fallait aider les paroles à monter au ciel (c'est très imagé j'en conviens) c'est en tout cas du plus bel effet.. 7/10

THEY CALL HIM A MAN : Version anglaise de Ne pleure pas avec pour le coup un très très mauvais accent..5/10

J'ATTENDS MINUIT : Aie un inédit de 93 qui aurait pu le rester ou alors il fallait mentionner qu'il s'agit d'un titre non fini car j'ai du mal à imaginer que ces paroles du plus haut ridicule soit un texte achevé, d'autant plus dommage que musicalement ça tient la route .. 3/10

UN COCKTAIL POUR DEUX : On touche qu'en même le fond avec ce genre de duo télé très mal en place, si avec l'image pour passer une soirée sympatique devant son petit écran ça peut passer , le passage à l'audio ne se fait pas sans casse pour mes oreilles.. 3/10



MOYENNE DE L'ALBUM ORIGINAL : 6,3
MOYENNE DE L'EDITION COLLECTION : 6,1

avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  Jango le Mar 13 Nov - 14:07

Et c'est reparti! cheers

Suite directe du précédent, ce continue l’exploration de cette période de mutation de Johnny, d’idole des jeunes en rocker incontournable. Particularité de cet opus bien sûr, que tous les titres soient composés par Johnny, bien plus connu et reconnu pour ses talents d’interprètes. Et à parler franchement ce n’est pas cet album qui va renverser cela. Sans être honteux, il brille rarement...

MON ANNEAU D’OR: Bluette conservatrice bien loin de ce qu’on espère de Johnny à cette époque. Les chansons trop directement personnelles sont souvent casse-gueules, celle-ci tombe dans le escaliers. Ouverture d’album peu engageante 5/10

TU AS DE LA CHANCE: Une très belle énergie nerveuse pour ce rock gentiment impertinent 7/10

TOI QUI T’EN VAS: Toute la musique qu’il aime, elle vient d’où encore? Johnny se fait plaisir et nous fait plaisir, la grande réussite de l’album. 9/10

LE DIABLE ME PARDONNE: Au fil des volumes de cette collection, on a croisé pas mal de morceaux «humoristiques» qui s’en sortaient pas mal du tout. Mais ici je reste bien plus sceptique. Interprétation trop caricaturale, texte foutraque. Si J’étais caustique je dirais pour un Henri Salvador première époque peut-être, mais la comparaison avec un Trenet modernisé est plus pertinente. Mais ça reste un essai non confirmé pour moi. 5,5/10

NE CROIS PAS ÇA: Un joli message et un titre entraînant servi par un son très british. Sympa mais vite oublié. 6/10

UN JOUR OU L’AUTRE: Une balade triste qui confirme le tournant étonnamment noir pris par l’album. Malheureusement musicalement ça s’oublie aussitôt écouté. 5/10

TU OUBLIERAS MON NOM: Un angle agressif intéressant pour ce thème rebattu qui pourrait ici tout autant être un message du chanteur à ses fans dispersés. C’est pas faux que le mixage est bizarre et sonne presque comme une maquette, mais ça rentre bien dans la tête 6,5/10

A DEUX HEURES DE CHEZ TOI: Une jolie balade qui sonne américaine sur les couplets et british sur les refrains! Un thème qui va bien à Johnny. Agréable. 6,5/10

AVEC UNE CHANSON: On se réveille un peu avec ce titre naïf mais plein de joie et de vie comme Johnny n’en chantera bientôt plus 6/10

JE BOIS À SA SANTÉ: C’est assez drôle, mais c’est plus un sketch qu’une chanson! Dommage, on l’attendra quand même jusqu’à minuit, au cas où! 5/10

NE JOUE PAS CE JEU-LÀ: Ambiance La Bagarre, belle irruption des cuivres et Johnny qui pousse enfin un peu sa voix. Super découverte pour moi 8/10

DIS À MON FRÈRE: Vraiment transparent. 4,5/10

N’Y CROIS PAS: Une belle ambiance mais qui devient lassante car le titre ne décolle jamais (vers le ciel?). 5,5/10

THEY CALL HIM A MAN: Grosse différence de qualité sonore entre la version française et celle-ci, malgré la remasterisation. Terrible accent, mais pas sans charme. 6/10

J’ATTENDS MINUIT: Bel instrumental mais un son étouffé et un texte... abracadabrantesque! 5/10

UN COCKTAIL POUR DEUX: Plus sympa avec la mise en scène. Un beau document mais un titre «vite fait bien fait» 5/10

LAISSE UN PEU D’AMOUR: À nouveau cette impression de «facilité», qu’on ne s’est pas foulé. Une «croonerie» générique écoutée avec plaisir mais aussitôt oubliée. Ça me fait penser à du Claude François par moment et dans ma bouche ce n’est pas un compliment! 5/10

NE PLEURE PAS: Hello Tommy Brown! À bientôt pour de très belles aventures! En attendant, une belle mise en bouche, enfin un titre qui a du coeur! 7/10

Au final, cet opus n’est pas de ceux qui font la légende... Rien de scandaleux, il s’écoute agréablement, mais je ne peux pas me défaire de cette impression de «passe-partout», malgré qu’on peut deviner que Johnny a du s’y investir particulièrement puisqu’il le compose entièrement. Mais où est alors la griffe du compositeur de Toute La Musique Que J’Aime, Je Construis Des Murs Autour De Mes Rêves, La Fille À Qui Je Pense, La Génération Perdue, Poing Coeur...? Ici tout est feutré, à l’image de la pochette, adouci, à part Toi Qui T’En Vas et Tu Oublieras Mon Nom... Vraiment je suis pour Johnny compositeur, mais ici l’essai n’est pas transformé pour moi. Ça pourrait être un album de n’importe qui à cette époque et ça ça fait mal!

NOTE GÉNÉRALE: 6/10


Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Les Enfants Du Rock 8
La Peur 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Country-Folk-Rock 7,5
Jamais Seul 7,5
En Pièces Détachées 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Halleluyah 7,5
Entre Violence et Violons/En V.O. 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5

L’Attente 7
Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Rêve Et Amour 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7

Les Bras En Croix 6,5
C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
L’Idole Des Jeunes 6,5
Sings America's Rockin' Hits 6,5
Johnny Chante Hallyday 6
Ma Vérité 6
Quelque Part Un Aigle 6
Ce Que Je Sais 5,5
avatar
Jango

Messages : 3922
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  Yuna le Jeu 15 Nov - 23:19

Ça fait un sacré moment que j'ai pas écouté ce volume, du coup pour le débrief j'ai un peu de mal à me remettre dedans. En tout cas cet album m'a quand même réservé quelques bonnes surprises alors que je n'étais pas vraiment convaincue au départ, et c'est l'occasion de découvrir pour moi la période prè La génération perdue.
A noter de très belles photos dans le livret.

Mon anneau d'or : Ballade attachante et émouvante pour ce quelle représente de l'époque et de la vie de Johnny à ce moment là, et aussi pour la voix de Johnny en avant que j'aime beaucoup.

Tu as de la chance : Vraiment entêtante cette musique ! Un rythme super pour un texte sympa ! Ça se chante à tue tête sans problème !

Toi qui t'en vas : Bien que je reconnais toute les qualités de cette chanson j'ai toujours un peu de mal à rentrer dedans ... Mais une fois qu'on y est c'est bon Very Happy, notamment par l'extraordinaire de la voix et de l'interprétation de Johnny en fin de chanson.

Le diable me pardonne : Elle fait un peu ovni cette chanson ... J'aime pas trop le texte ni la musique ...

Ne crois pas ça : Un de mes morceaux préféré de cette album, une vrai découverte pour moi. Un titre pour sortir un ami de la dépression Very Happy J'adore l'interprétation de Johnny et le sentiment de courage que donne cette chanson.

Un jour ou l'autre : C'est la même intro que Mon anneau d'or non ? Jolie ballade, notamment les passages où Johnny monte la voix dans les aigues.

Tu oublieras mon nom : Une autre de mes préféré, j'adore son rythme, et ce message lancé à son amour, et à son public. J'adore ce ton scandé par Johnny en choeur.

A deux heures de chez toi : Joli texte, rythme sympa. Pas le must de l'album mais très joli morceau tout de même.

Avec une chanson : Je pourrais faire presque les même commentaires que pour Tu oublieras mon nom, mais en moins bien.

Je bois à sa santé : Mouaiff ... Elle devient vite saoulante cette chanson justement ...

Ne joue pas ce jeu là : Ça j'aime bien aussi Very Happy J'adore la voix et l'interprétation de Johnny sur ce titre.

Dis à mon frère : Sympa. Le refrain est pas trop mal, et le texte raconte une vraie histoire.

N'y crois pas : Mouaiff ... Vite lassant en effet.

They call him a man : je suis sans avis sur cette version Neutral

J'attends minuit : Pour dire la vérité avant de lire vos débriefs j'avais même fait gaffe au texte ... Je crois que j'ai pas fais gaffe à cette chanson tout court de toute façon.

Un cocktail pour deux : Sympa à avoir pour l'anecdote mais pas plus.

Laisse un peu d'amour : Malgré la voix de Johnny et un refrain quoique sympa, cette chanson ne prend pas.

Ne pleure pas : Je suis un peu plus emballé pour cette version française mais c'est pas ça non plus.

En fait quand on écoute cet album, on pourrait quasi écouter toute les chansons sans en sauter une, car toutes on un côté "entraînant" et nostalgique qui font partie d'une même l'ambiance, mais seule une poignée sort du lot et pourrait réellement s'écouter hors du contexte de l'album.

avatar
Yuna

Messages : 4792
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  Johnny60 le Mar 18 Déc - 20:29

Oscar2 et Jango c'est quand que vous vous remettez aux débriefings ? c'est fort intéressant je trouve. Wink
avatar
Johnny60

Messages : 2681
Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 27
Localisation : Compiègne (60)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  oscar2 le Mar 18 Déc - 20:37

C'est entièrement de ma faute si cela traine un peu en ce moment

Etant l'instigateur de ces débriefs Jango à l'élégance extreme d'attendre que j'ai édité le post pour y ajouter le sien.

Je suis assez perfectionniste sur ces posts donc il est hors de question pour moi de balancer un débrief sans avoir écouté et réecouté de diverses façon un album, d'ailleurs en relisant les premiers débriefs je me dis que des fois je me suis précipité quelque peu.

Je vous promet d'essayer de moins trainer pour ceux qu'il reste a débriefer

Hamlet ne devrait pas tarder...

avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  oscar2 le Mer 19 Déc - 18:08

Ceci dit si Jango veut créer les posts des débriefs en retard je n'y voit absolument aucun inconvénient Smile
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°39: Johnny chante Hallyday

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum