LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  oscar2 le Mar 9 Oct - 10:30

Halleluyah l'album du retour tatataaaa ! Ou plutôt le retour de Johnny en format album car il y a eu un paquet de tubes enregistrés et sortis en EP durant le service militaire,
Un album avec un jambe et la pointe d'un orteil encore dans les yéyé et le talon de l'autre toujours bien enfoncé dans des rocks plus ou moins terrible , avec entre les deux une belle paire de... nouvelles recrues Micky Jones & Tommy Brown qui vont marquer l'histoire de Johnny de leur emprunte pour quasiment la décénie a venir et qui déjà sur cet album amène quelques touches de leur style tres british,
Avant de me replonger dans cet album j'en garde un souvenir en dent de scie ou rien n'est mauvais mais où rien n'est franchement exceptionnel non plus, bref un candidat idéal au milieu de classement à moins que...

Le remasters est d'un bon niveau et comme toujours indispensable sur la plupart des bonus

alors 47 ans plus tard...
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  oscar2 le Mar 9 Oct - 10:33


MES YEUX SONT FOUS : Le contre-pied parfait en amorce de cet album dont on s'attend qu'il démarre pied au plancher histoire de coller au retour de Johnny, c'est une chanson magnifique qui rompt d'entrée avec le Johnny mode yé-yé, la production lorgne déjà vers le new style anglais , l'effet qui consiste à faire doubler la voix haute de Johnny par sa voix basse en juxtaposant les 2 au mixage est tout juste énorme et donne une dimension inattendue à la chanson … 8.5/10

LES MONTS PRES DU CIEL : Johnny à beau adoré ce titre au point de s'être assuré en personne qu'il figurait bien dans l'anthologie en 6cd parue il y a quelques années, moi je ne le trouve pas transcendant et même un peu brouillon, beau solo d'harmonica quand même mais ça reste anecdotique.. 6/10


ON A SES JOURS : Un bon riff dès l'intro, une tres bonne rythmique, le son est clair et sec, un beau petit plus avec ces quelques notes de piano décalées et tres discrètes, dommage que le texte ne soit pas à la hauteur avec cette énumération lieux communs vraiment planplan.. 7/10

TU NE ME VERRA PAS PLEURER : Une chanson qui lorgne déjà vers se que sera le Johnny de l'année suivante, ce titre aurait pu figurer sur La génération perdue sans dépareillé l'ensemble, une bonne surprise mais il n'y a rien de renversant non plus.. 6,5/10

JUSTE UN PEU DE TEMPS : Ce titre devait trainer dans les cartons depuis un bail , c'est du pur Johnny yéyé période 62/63, le refrain a beau etre bien sympa ça sonne quand même trop daté, brouillon et emprunté.. 5,5/10

CELUI QUI T'A FAIT PLEURE : C'est ce qui s'appelle rentabiliser un enregistrement, cette musique à servi a beaucoup de versions différentes, celle-çi est de loin la plus réussie surtout si on la compare au navrant La pierre d'amour.. 6/10

QUAND REVIENT LA NUIT : Enfin un classique , un vrai, le chant d'une douceur extreme me fait toujours autant d'effet à chaque fois que je le réécoute, cette chanson est devenue intemporelle.. 10/10

ROCK AND ROLL MUSIQUE : Ouf on lâche enfin les chevaux, un rock virevoltant d'une belle fraîcheur, superbe adaptation de Chuck Berry qui aurait mérité un autre sort que l'oubli, il faudrait penser à la remettre au programme d'un concert elle pourrait en surprendre plus d'un !.. 8/10

VA-T'EN : Après Chuck Berry c'est au tour de Bo Diddley de subir un lifting Hallydayien salvateur, rythmique d'enfer, solo de piano d'anthologie avec en prime un texte revanchard qui colle parfaitement, excellentissime.. 9/10

POUR NOS JOIES ET POUR NOS PEINES : Mais qu'est-ce qui leur a pris de choisir cette chanson comme titre d'album !!!!! qu'est ce que ça fout là ????, carrément hors de propos ici, mais ce titre serait de toute façon hors de propos quel que soit l'album, il aurait pu faire un bon 3ème ou 4ème titre d'EP mais guere plus, ce n'est pas que se soit mauvais , c'est juste que c'est sans saveur.. 5/10

PLEURER AUPRES DE TOI : Le son est plus étoffé mais c'est musicalement tres proche de la version de Presley je trouve, du coup cette version sonne tres yéyé dans ses arrangements , sans plus.. 6/10

PLUS JE TE REGARDE : Voilà une belle surprise que ce blues/rock , le chant de Johnny donne un côté lancinant à la dynamique des arrangements et cela crée une atmosphere assez particulière et indéfinissable à ce morceau, bien joué.. 7,5/10

ZEEP A DEE YEH : Bizarre chanson quand même, je n'ai jamais fan des textes à onomatopée qui sont plutôt la spécialité de l'inbuvable Claude François à l'époque, d'où ma déception , une chanson où je ne rentre vraiment pas et ce n'est pas faute de l'avoir écoutée, mais comme musicalement ça tient furieusement la route la moyenne s'impose.. 5/10




Les Bonus



DONNE-MOI UNE PREUVE : Dommage que le texte soit si ridiculeusement... ridicule car musicalement ça dépote plutôt fort, superbe harmonica en prime bien mis en avant par le mixage.. 6/10

REVIENS DONC CHEZ NOUS : Pour moi c'est le gros dossier de ce volume, cette chanson est juste un monument au même titre que Pas cette chanson ou Excuse-moi partenaire, pour moi un chef-d'oeuvre inconnu, c'est ce genre de perle cachée qui fait aussi la grandeur de Johnny.. 10/10

DANS CE TRAIN : Tres proche de I'm gonna sit righ down.. musicalement, un bon petit rock de EP c'est toujours bon à prendre.. 6,5/10

IT'S A MONKEYTIME : « I got a little Jungle sound for you » mouarf on est en 1965 bordel !!! quelle claque que ce petit groupe de teutons The Rattles qui accompagnent Johnny pour quelques trop rares enregistrements, J'ai un ami assez fan des sons Trip-hop, Big beat, Jungle etc pour qui Hallyday ne veut pas dire grand chose comme c'est souvent le cas et qui il y a 20 ans d'ici ne jurait plus que par ce « Jungle sound » hyper à la mode entre 94 & 2000 grace notament a Prodigy (Excellent groupe soit dit en passant) qui ne s'est jamais remis du jour où je lui ai fait écouté ce titre de Johnny enregistré en …. 1965, il n'a jamais plus vu Johnny de la même façon depuis ce jour là , en dehors de cette anecdote il reste un morceaux absolument moderne, bordelique et jubilatoire.. 9/10

JOHNNY LUI DIT ADIEU : Etrange destinée que celle de cette chanson, immense tube lors de sa sortie, jamais chantée sur scene, il ne devait pas y avoir un seul Juke-Box en belgique qui n'avait pas ce 45T et ce jusqu'au début des années 90 et pourtant cette chanson est le parfait exemple de la chanson où lorsqu'ils l'entendent les gens font «  Ah bon c'est Johnny qui chantait ça, je savais pas mais j'adooooore », et je dois bien avouer que moi aussi j'adoooore cette sucrerie un peu neuneu, c'est pas grave j'assume.. 8/10

ON TE MONTRERA DU DOIGT : Je l'apprécie plus aujourd hui qu'avant cette chanson, je redécouvre l'interpretation de Johnny et elle est assez énorme sur cette chanson, comme quoi on a beau croire que l'on connait tout JH par cœur il y a toujours des trucs à retirer de réécoutes approfondies .. 7,5/10

UN AMI CA N'A PAS DE PRIX : C'est un peu moins ma tasse de thé ici,je déteste les « Woo o oo » , le texte ne m'emballe pas, je passe.. 4/10

MAUDITE RIVIERE : Un superbe texte vraiment tres noir qui à mon sens est désservi par une musique trop légère et un traitement inadapté, je crois que l'on est passé à côté de quelque chose qui aurait pù etre grandiose.. 6,5/10

LE PENITENCIER : Al la la le genre de titre casse tête au possible à débriefer car si dans l'absolu cela coule de source que c'est un monument incontournable du répertoire de Johnny il faut aussi admettre qu'il en à fait de meilleures versions par la suite , il faut aussi admettre que sue le thème carcéral il à selon moi enregistré des titres bien plus profond, je vais donc par facilité me replacer dans le contexte des enregistrements de cette époque et là il faut admettre que c'est un pur régal , avec un texte français tres malin car il parle à chaque mère, chaque frère et qui n'a rien a voir avec l'original qui parle de maison close et de prostituées, un titre qui restera a tout jamais l'un des plus connus et assimilé à Johnny, un classique quoi.. 10/10

ONE MORE TIME ENCORE UNE FOIS : Un titre enjoué presque en duo avec Sylvie, à noté que sur la version studio de Sylvie ils ont inversé les rôles c'est la voix de Johnny qui double dans les refrains, c'est une chanson bien fraiche, gai et insouciante tres représentative du temps des copains, pas un chef-d'oeuvre mais chouette à écouter.. 6,5/10

TOUJOURS PLUS LOIN : Je lui trouve une atmosphère un peu western a cette chanson et la façon dont Johnny module ses effets de chant est irrésistible, un tres bon inédit..8/10

JE TE REVERRAI : Cette chanson était presque introuvable avant la sortie de l'intégrale de 93, titre méconnu au possible, il surprend par son côté grande chanson classique française de la fin des années 50 genre Bécaud ou Aznavour avec en plus un petit côté jazz rive gauche à la Boris Vian, autant dire que en 1964 dans l'univers Johnny c'est un peu un ovni auquel j'adhère vraiment, un superbe titre à part.. 8/10




MOYENNE DE L'ALBUM ORIGINAL : 6.9
MOYENNE DE L'EDITION COLLECTION : 7.2
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Jango le Mar 9 Oct - 14:29

Au sortir du service militaire, Johnny, devenu un homme!, mais surtout craignant, à raison, de s’être démodé, va devoir se réinventer. L’explosion aura lieu en 66 avec La Génération Perdue qui marque pour moi la naissance du Johnny qui me passionne. J’ai déjà eu l’occasion de dire que le Johnny pré-66 me passionne moins («moins» pas «pas»!), mais il faut bien reconnaître que ce volume «entre-deux» qui regroupe nombre de titre enregistrés en permission constitue, comme le dit judicieusement le livret, «l’un des plus grands enregistrements du Hallyday ancienne manière». Par rapport au débrief d'Oscar, je remarque encore une fois des dissensions sur pas mal de titres, sauf sur les vrais incontournables que nous identifions comme les mêmes, et au final une note générale assez proche.

MES YEUX SONT FOUS: Johnny est toujours bon pour raconter des histoires en chansons, celle-ci ne fait pas exception, même si sa dramatisation penche parfois vers le kitsch 7/10

LES MONTS PRÈS DU CIEL: Découverte pour moi et quelle découverte! Un rythme irrésistible, un phrasé qui préfigure La Terre Promise, la vois de Johnny irradie du bonheur de chanter, même pour un titre si triste sur une musique si gaie! 9/10

ON A SES JOURS: Les autres adaptations des Beatles pour Johnny sont étonnement réussies. Celle-ci sera donc l’exception qui confirme la règle! Une belle énergie, mais la sauce ne prend pas, en grande partie à cause d’un mauvais texte je pense. Il faut dire que l’original n’est pas non plus la meilleure chanson des Fab Four. 5/10

TU NE ME VERRAS PAS PLEURER: Banal et sirupeux 5/10

JUSTE UN PEU DE TEMPS: Very old school, mais very good school! On se croirait dans les années cinquante pour la peine, un délice sucré 8/10

CELUI QUI T’A FAIT PLEURER: Un bon départ mais ça ne décolle jamais vraiment 7/10

QUAND REVIENT LA NUIT: Je crois que tout le monde a une place dans son coeur pour ce classique hallydéen, de la sensible version originale à la déchirante version du show Johnny avec -M- 10/10

ROCK AND ROLL MUSIQUE: Rien à redire sur le chant de Johnny et son énergie, mais l’adaptation est vraiment feignasse! 6/10

VA-T’EN: On ne refuse jamais un Johnny offensif et saccadé! 7/10

POUR NOS JOIES ET POUR NOS PEINES: Si l’album était rempli de titres comme celui-ci ça me lasserait à vitesse v-prime, mais comme oasis de paix dans un désert rock’n’roll, cette chanson de feu de camp a tout pour plaire. Un vrai joli moment où l’émotion parvient à nous surprendre 8/10

PLEURER AUPRÈS DE TOI: Johnny excelle encore cette année à balancer I’m Gonna Sit Down Right There And Cry Over You sur scène, mais franchement il n’aurait pas à rougir d’utiliser le texte de cette adaptation oubliée. Rien à jeter! 10/10

PLUS JE TE REGARDE: Une version très calme de High-Hell Sneakers sur un joli texte de Manou Roblin (que l’on prend rarement en défaut), un drôle de cocktail gagnant 7,5/10

ZEEP A DEE YEH: Vrai ou faux live c’est moyennement important devant l’onde de choc positive que dégage ce titre un peu anecdotique, mais à l’énergie irrésistible 7,5/10

DONNE-MOI UNE PREUVE: très proche de plus Je Te Regarde, en moins accrocheur 6,5/10

REVIENS DONC CHEZ NOUS: Un blues infectieux aux accents gospel où Johnny peut laisser libre cours à ses talents d’interprètes, la tension qui monte petit à petit, seul bémol pour les choeurs qui font «ouais»! Mais sinon gros gros dossier à réhabiliter 10/10

DANS CE TRAIN: Train Sans Espoir fera mieux exactement dans le même genre, mais en attendant cette version ne démérite pas 7/10

IT’S MONKEY TIME: J’aurais bien aimé avoir un peu plus d’infos sur l’histoire de cet enregistrement en anglais. Très belle interprétation «sauvage» de Johnny et son meilleure accent anglais de cette période! Un rock plus dur et bienvenu. 7,5/10

JOHNNY LUI DIT ADIEU: La formule a vieilli, mais l’exécution est impeccable. Au début on sourit, finalement on se laisse prendre! Inchantable aujourd’hui peut-être, mais pas moins appréciable pour autant! 9/10

ON TE MONTRERA DU DOIGT: Bien plus laborieux, même l’interprétation de Johnny semble forcée. Refrain et couplets semblent appartenir è des chansons différentes. 6/10

UN AMI ÇA N’A PAS DE PRIX: Une sucrerie diablement rythmée, Johnny chante avec une aisance insolente 9/10

MAUDITE RIVIÈRE: Dommage d’avoir maladroitement doublé (triplé?) la voix de Johnny sur les refrains de ce titre étonnamment noir qui semble ne pas s’assumer tout à fait 7/10

LE PÉNITENCIER: On a pu saturer de ce titre à force de l’entendre à chaque tournée dans des versions pas très variées. Mais ça ne doit pas nous faire oublier l’excellence de ce titre, tout simplement implacable, et déjà parfait à la première version. 10/10

TOUJOURS PLUS LOIN (inversé avec One More Time dans le livret): Quel manque de conviction dans l'exécution de ce qui pourrait être un pendant à Les Bras En Croix 6,5/10

ONE MORE TIME ENCORE UNE FOIS: Le vent de l’ère Vogue souffle sur ce titre sympathique mais anecdotique 6/10

JE TE REVERRAI: I’ll Be Seing You est une superbe rengaine de crooner un peu usée. Découvrir presque cinquante ans plus tard cette version française tout à fait surprenante dans le répertoire de Johnny lui a donné pour moi un magnifique coup de jeune! Une de ces pépites perdues dans la discographie d’un grandiose interprète 10/10

Au final quel beau voyage (en train bien sûr!) avec Johnny que ce volume de la collection! Certains titres n’ont pas vieillis, d’autre ont très bien vieillis et les quelques chansons moins fortes ne peuvent pas entacher le plaisir «old school» de cet album presque capable de me donner la nostalgie d’une époque que je n’ai pas connue!

NOTE GÉNÉRALE: 7,5/10

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Les Enfants Du Rock 8
La Peur 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Country-Folk-Rock 7,5
Jamais Seul 7,5
En Pièces Détachées 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Halleluyah 7,5
Entre Violence et Violons/En V.O. 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5

Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Rêve Et Amour 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7

Les Bras En Croix 6,5
C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
L’Idole Des Jeunes 6,5
Sings America's Rockin' Hits 6,5
Ma Vérité 6
Quelque Part Un Aigle 6
Ce Que Je Sais 5,5

avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  oscar2 le Mar 9 Oct - 14:37

Hé hé , j'ai l'impression au bout du compte que cet album est une fameuse bonne surprise inattendue pour toi ?
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Jango le Mar 9 Oct - 14:42

oscar2 a écrit:Hé hé , j'ai l'impression au bout du compte que cet album est une fameuse bonne surprise inattendue pour toi ?

Absolument! D'où tout l'intérêt de ce genre de collection aussi. Je n'en attendais pas grand chose, mais des pépites comme Reviens Donc Chez Nous, Je Te Reverrai, Johnny Lui Dit Adieu ou Les Monts Près Du Ciel (sur celle là on n'est pas d'accord!) et puis bien sûr Le Pénitencier (mais là pas une surprise!) m'ont scotché et tout le cd se tient très bien. Le meilleur de cette période pré-66 pour moi (à part grosse surprise la semaine prochaine avec Nashville 63!)
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  oscar2 le Mar 9 Oct - 14:51

Concernant Les monts près du ciel, il faut dire aussi que c'est un titre fréquement interpreté en impro en concert par Springsteen lorsque le public le réclame (Mountain of love) http://www.youtube.com/watch?v=i7ia77AOsTU

La façon dont je reçois la version de Johnny en pâtit certainement je l'avoue.
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Jango le Mar 9 Oct - 16:02

Waouh! Super version en effet! pirat

Mais en replaçant la version de Johnny dans son contexte, elle ne me déplait par pour autant. par contre je n'aurais pas cru que ça pourrait être intéressant sur scène aujourd'hui, mais le père Bruce y réussit brillamment!
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Yuna le Mar 9 Oct - 22:22

Merci pour vos debrief.

Je vais me fendre de quelques avis sur les chansons que je connais Very Happy

J'ai toujours bien aimé Les monts près du ciel, c'est pas un chef d'oeuvre mais le rythme est super sympa et on rentre bien dedans. Et merci pour la vidéo. Cette version est pas mal non plus Very Happy
Quand revient la nuit superbe chanson et cette version du show Johnny ...
Juste un peu de temps, j'adore le refrain.
Il n'y a pas longtemps que j'ai découvert Pleurer auprès de toi. J'aime bien cette chanson mais les versions live de l'original fait par Johnny plus tard rendent cette version studio un peu simple ...
Reviens donc chez nous est magnifique ok.
Un ami ça n'a pas de prix, j'ai toujours adoré cette chanson Very Happy
Le pénitencier, le genre de chanson dont les versions live (qui commencent à m'agacer un peu) détrônent que très difficilement cette version studio, et comment ne pas parler du clip ? Cette chanson est un monument à elle toute seule.
avatar
Yuna

Messages : 4792
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Invité le Mar 9 Oct - 22:41

"Halleluyah" est tres bon album , album de transition dans une carriere debutée il y a à peine 5 ans , 5 années menées à vive allure... Il y a un avant et un apres service militaire sur le plan artistique et là on est bien juste entre les deux....

1. Mes yeux sont fous :
Ce titre n 'etait pas fait pour la scene (comme le confirme la version live de l'olympia) mais demeure un bon morceau studio admirablement emballé, morceau qui tient essentiellement à ses couplets et les deux voix de Johnny doublées ! Il existe une version de ce titre qui circule avec la voix de Johnny isolée (sans la musique ) ...frissons garantis ! 7/10

2. Les monts pres du ciel
Ben moi c 'est un morceau que j'aime beaucoup depuis tout petit...un morceau qui bouge bien , super entrainant et dont je ne me lasse pas ! 8/10

3. On a ses jours
Je trouve que Johnny a adapté les Beatles avec bonheur contrairement à son unique adaptation des Stones! Musicalement ca tient forcement la route, et les paroles sont bonnes pour l'epoque!
J'ose ecrire que j'aime autant la version de Johnny que la vo des Beatles chantée par Paulo ! 7.5/10

4. tu ne me verras pas pleurer:
Un titre annonciteur de ce que M.Jones allait par la suite offrir en compagnie de T.Brown ; a savoir de la bonne pop anglaise !
L'interpretation de Johnny est excellente et idem, l'arrangement au niveau des voix qui se doublent est une belle reussite ! Une tres belle ballade ! 7.5/10

5.Juste un peu de temps :
Là ca baisse d'un cran... on est en pleine variete... l'interpretation de Johnny sauve tput juste le morceau du neant .... 5/10

6. Celui qui t'as fait pleurer
quelque soit la version j'ai toujours eu du mal avec le morceau lui même qui ne m'a jamais fait chavirer...5.5/10

7. Quand revient la nuit
C'est un standard, qui colle a son epoque, magnifiquement adaptee par g Aber 9/10

8. Rock'n'roll musique
Johnny qui chante sa profession de foi...forcement j'adore ! 7.5/10

9. Va t'en
Superbe rythm and blues... la rythmique, les paroles, l'interpretationd e Johnny hyper rentre dedans! je ne m'en lasse pas! 7.5/10

10. Pour nos joies
Je me demande moi aussi encore comment Johnny a pu chanter cette berceuse religieuse à l'epoque... Dommage qu'il n'ai pas plutot repris "Dominique nique nique", cela aurait ete plus rock'nroll Cool !
bon c'est bien chanté... pour le reste... 4.5/10

11. Pleurer aupres de toi
Un bon titre avec grand orchestre dans un style assez rare pour Johnny 6/10

12. Plus je te regarde
Titre remarquable avec un magnifique solo de guitare ! Le genre de titre que j'aurai aime l entendre chante sur scene ! Le genre de morceau injustement oublié ! 7.5/10

13. Zeep bap brrr (quand il marchait!)
Avec "pour nos joies..." voila un second titre assez mysterieux ! comment Johnny a pu chanter un texte aussi niais ??!!.... morceau entrainant, tres yéyé comme le souligne Oscar...mais bon voila... 5/10

Moyenne: 6.74
(cela aurait ete nettement mieux sans deux titres qui plombent le disque!)
Pochette : Superbe photo pour le recto! J'adore encore plus le verso avec Johnny de dos, guitare dans le dos , sur le rail.. Vraiment geniale! 9/10

titres bonus:

14. Donne moi une preuve
Inedit ayant refait surface en 93.... d'un point de vue "inedit" ce fut un tres bel inedit... apres le texte n'est pas a la hauteur du morceau et de l'interpretation de Johnny...on entend meme qu'il a du mal a le sortir tant il se marie mal a la musique... 6/10

15. Reviens donc chez nous
Encore une pepite du repertoire de Johnny ! 7/10

16. Dans ce train
Un bon petit rock original et sans pretention qui s'ecoute avec plaisir ! 6.5/10

17. it's monkeytime
quand on ecoute les deux titres qu'il a enregistré avec ce groupe allemand, on peut que regretter qu'il n'y ai pas eu un album complet ! Musicalement c'est une vraie reussite et une sacree reprise par Johnny ! 8/10
(bon je connais pas l'originale...)

18. Johnny lui dit adieu
Un titre pour lequel j'ai de l'affection...ado, j'aimais enormement non seulement le visuel mais aussi le contenu des deux eps "le penitencier " et celui ci "johnny lui dit adieu"... le genre de titre qui vous marque sur un coup de coeur sans que, avec le recul ce soit des morceaux extraordinaires en soit... 8/10

19. On te montrera du doigt:
idem que ci dessus ! 8/10

20. Un ami ca n a pas de prix :
la aussi titre enormement ecoute autrefois sauf que aujourd hui, il passe bien plus difficilement... 6/10

21. Maudite riviere:
Un titre meconnu splendide avec des paroles inhabituelles plus sombres pour Johnny à l'epoque 8/10

22. le penitencier
Pas grand chose a dire... c'est un Johnny Classic ! 9.5/10

23. One more time encore une fois
Comme pour 18/19/21... ce titre est par ailleurs hyperentrainant et je trouve la voix de Johnny tres belle !sans parler des choeurs de Sylvie! Nostalgie !! 7/10

24. toujours plus loin:
Superbe compo de T.Brown , veritable petit western impeccablement execute par Johnny ! 7.5/10

25; je te reverrai
Là c'est sans moi... grand orchestre degoulinant...Johnny qui en fait beaucoup trop et qui manque de maturite alors pour interpreter ce genre de truc croonisant...4/10

au suivant !! Very Happy Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Jango le Mar 9 Oct - 22:54

Malpaso72 a écrit:12. Plus je te regarde
Titre remarquable avec un magnifique solo de guitare ! Le genre de titre que j'aurai aime l entendre chante sur scene ! Le genre de morceau injustement oublié ! 7.5/10

On aura eu High Heel Sneakers à Vegas, c'est déjà ça Wink
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Invité le Mar 9 Oct - 23:25

Exact! Je l'avais oublié ! le hic, c est que Johnny en anglais , j'ai beaucoup de mal par rapport à sa prononciation !
D'ailleurs ce qui est fort avec it s monkeytime, c'est que meme sur ce point, Johnny est sur ce morceau casiparfait!
Comme toi j 'aurai bien aimé en savoir plus sur le comment et pourquoi de cette collaboration avec les rattles... probablement une rencontre avec ce groupe lors de l'une de ses perm lors de son service militaire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°38: Halleluyah

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum