Les voix de Johnny

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  ROADIE le Ven 25 Mai - 21:52

Yuna a écrit:Il y a un enregistrement studio de Johnny qui m'a toujours épaté ...


Je Veux Te Graver Dans Ma Vie ( 1966 ) par Dyder1
Arrow http://www.dailymotion.com/video/x1db23_je-veux-te-graver-dans-ma-vie-1966_music

Ça c'est de la voix quand même !



Echange de bons procédés Yuna ! Je m'en souviens bien en plus, je l'ai regardé en direct ... souvenirs, souvenirs...

[url=
Dommage ( Tv 1978 ) par Dyder1]
Dommage ( Tv 1978 ) par Dyder1[/url]
avatar
ROADIE

Messages : 123
Date d'inscription : 14/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  ROADIE le Ven 25 Mai - 21:52

Yuna a écrit:Il y a un enregistrement studio de Johnny qui m'a toujours épaté ...


Je Veux Te Graver Dans Ma Vie ( 1966 ) par Dyder1
Arrow http://www.dailymotion.com/video/x1db23_je-veux-te-graver-dans-ma-vie-1966_music

Ça c'est de la voix quand même !



Echange de bons procédés Yuna ! Je m'en souviens bien en plus, je l'ai regardé en direct ... souvenirs, souvenirs...

[url=
Dommage ( Tv 1978 ) par Dyder1]
Dommage ( Tv 1978 ) par Dyder1[/url]
avatar
ROADIE

Messages : 123
Date d'inscription : 14/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Johnny88 le Ven 25 Mai - 23:26

La voix de Johnny.... son évolution au fil du temps......un des aspects les + fascinants de l'artiste.....excellent sujet de discussions.....il y a tant de choses à dire à ce sujet.
On a souvent dit que son organe vocal était comme le bon vin, qu'il s'était bonifié avec le temps. Cet aspect-là rend Johnny vraiment unique en son genre. En principe, chez un artiste, la voix, avec l'âge, perd de sa superbe. Avec Johnny, elle s'est réinventé, gagné en tessiture, en charisme aussi. Je distingue plusieurs périodes:

1- Période Vogue: la voix des débuts, du teenager Hallyday qui a tout bousculé sur son passage, après qui le paysage musical français s'est trouvé bouleversé. Rappelons qu'avant Johnny, l'instrument-roi en France, c'était l'accordéon. Sa voix n'est évidemment pas encore à son zénith mais elle frappe à l'écoute par sa spontanéité, sa fraîcheur, sa personnalité (déjà!), son phrasé.

2-1961-1963: sur des titres qui ont touché un large public comme "Retiens la Nuit" ou "Pour Moi la vie va commencer", on sent déjà pointer le grand interprète Hallyday. Sur les notes tenues en particulier. Ils sait faire passer des émotions, il n'est pas toujours d'une impeccable justesse sur certains morceaux mais on sent l'évolution. Des chansons comme "Douce Violence" demandent de la nuance, il se débrouille admirablement bien. Cette chanson mériterait une création live unplugged.

3-1964: Une année charnière selon moi; d'abord celle du mythique 33T "Les Rocks les + terribles" où il est juste magistral. S'approprier le répertoire du rock'n'roll originel de cette façon, en Français de surcroît, langue moins "musicale" que l'anglais, fait partie du mythe Johnny. Et puis sur un plan plus grand public, "le Pénitencier" marque un tournant de taille. La période des copains et des surbooms est terminée, le patron est définitivement né et lancé sur son orbite dorée par son interprétation de ce morceau qui pour moi surpasse le déjà très bel original des Animals (morceau signé Alan Price et basé lui-même sur chant traditionnel, au passage). Là, implicitement, Johnny lance à ses homologues artistes une phrase du style "bon c'est bien beau tout ça mais maintenant place aux choses sérieuses!"

4-1965-1968: La voix Rhythm'n'Blues comme le dit le Baron. Johnny montre à quel point il peut être un formidable chanteur de Soul Music. Les LP "La Génération Perdue" (4e dans mon classement perso des albums Hallyday) et "Johnny 67" (21e mais un de mes disques fétiches et qui me tient très à cœur") sont pour moi des références dans la carrière du Patron.

5-1969-1971: Alors là c'est la claque "Rivière...ouvre Ton Lit" qui se profile et un Johnny à la voix de bluesman irrésistible! Le début de ma période favorite de Johnny, qui s'étend personnellement jusqu'à 1975. Une étendue vocale ample, Johnny est capable de changer de tonalité d'un morceau à l'autre, il est aussi sublime plein de puissance sur un titre comme "Réclamations" que tout en nuance et délicat sur un titre comme "Lire dans tes Yeux" sur l'opus suivant.

6-1972-1975: Content de constater que "Country,Folk,Rock", un autre de mes disques fétiches, ait les faveurs de Baron et Salentina. Je te rejoins baron quant au fait que ma "voix préférée" de Johnny, c'est celle qu'on peut entendre sur "Country Folk Rock". Quand son timbre s'éraille légèrement sur les fins de phrase comme sur "Tomber c'est facile", c'est juste le Johnny que j'aime par dessus tout! Son interprétation sur "La Musique que j'aime" sur la version studio atteint des sommets de musicalité.
Je fis en sorte de rester de rester concis mais je pourrais passer des heures à évoquer cette période fabuleuse que je n'ai pas connu mais dont je suis passionné.

7-1976-1982: Je rejoins Malpaso sur son jugement sur cette période. La voix de Johnny sur "Hamlet" est juste monstrueuse. A partir du Pavillon de Paris en 79, il y a pour moi un changement notable dans son timbre de voix, sa voix très rauque lors de ces concerts-là préfigure de ce que l'on pourra entendre quelques années plus tard. j'ai toujours été frappé par la voix de Johnny lors de ces concerts Porte de Pantin; par moment, on peut entendre des soubresauts du Johnny des années 90.
Voix très pêchue et sans retenue.

8-1983-1986: je rejoins là aussi Malpaso sur la "cassure nette" que l'on peut écouter entre les disques de 82 et "Entre Violence et Violon". Le mixage n'y est probablement pas pour rien oui mais je crois aussi que Johnny a changé sa façon de chanter pour "Entre violence et Violence", il nous présente un profil beaucoup plus nuancé vocalement parlant, ssa palette est plus large. Mais c'est vrai qu'à l'écoute de "Pour ceux qui s'aiment" ou "Quelque chose de Tennessee" 2 ans plus tard, on a l'impression de retrouver un Johnny au timbre de voix plus clair, moins éraillé et proche du Johnny des années 60.
Quant à "Gang", le reverb à outrance comme cela était coutume dans les productions devenues à mes yeux archi-datées des 80's, c'est juste insupportable. De plus, la voix de Johnny y est compressée et maltraitée comme jamais. Vous l'aurez compris, la production générale des années 80, c'est loin d'être ma tasse de thé, très loin de là!

9-1987-1996; Un Johnny pour moi à son summum vocal sur scène. Même si je préfère le Johnny du début des années 70, les performances live de cette tranche temporelle-là sont impressionnantes. Dans cette période, JH n'a définitivement rien à envier aux meilleurs showmen anglo-saxons.

10-1998-2009: Vegas est passé par là. Johnny adopte un chant plus maîtrisé sur scène, il ne se met que très rarement "dans le rouge". C'est le Johnny avec lequel j'ai grandi, celui de "Sang pour Sang" et "A la vie à la mort!" . Un Johnny à la voix inoxydable quand on sait qu'il a entre 55 et 66 ans durant cette période en question. On sent que son timbre est plus fluide, assagi, même si "assagi" est un bien grand mot concernant Johnny! Sur un plan "enregistrements studio", ses performances sue "Sang pour Sang" et "A la Vie à la Mort!" montrent un Johnny taille patron, à la voix atteignant des hauteurs vertigneuses; et là, au même titre que précédemment, je ne dis pas cela que pour une question de puissance vocale, je le dis pourune question de tessiture et de qualité d'interprétation. Comme à l'époque de "Il Faut saisir sa chance" et "Retiens la nuit", JH est aussi bien capable de passer en force, comme de glisser en communiquant une certaine fragilité; à ce propos, ses interprétations sur "Je t'aime comme je respire" ou "Personne d'autre" sont superbes, toutes en délicatesse... sa prestation mid-tempo sur "Le Coeur d'un Homme" est également à classer parmi les plus beaux faits d'arme de JH.

11-2011 à aujourd'hui: l'album "Jamais Seul" a suscité des réactions les plus diverses et variées, même chez les fans les + radicaux. moi je fais partie de ceux qui ont apprécié ce disque. C'est le disque de la renaissance de JH et son entrain est communicatif sur ce disque, on sent qu'il est heureux, on est loin du côté aseptise de "Ma Vérité" par exemple. Là aussi, il fait preuve sur ce dernier album en date d'une palette vocale réjouissante. "Les Herbes Folles", quel morceau! Peu l'ont apprécié, Johnny aurait pu en faire une création scénique d'envergure en rallongeant ce morceau jusqu'à plus soif et en y faisant varier le tempo à sa guise.

N'oublions pas que, parmi les nombreuses facettes de Johnny, il y en a une qui vaut son pesant d'or: celle de magnifier des morceaux en live. Une qualité qui ne court pas les rues! Très souvent, un artiste en live est moins bien qu'en studio mais pour Johnny, l'homme de scène intrinsèque, c'est très souvent le contraire. Ce qui ne signifie pas bien sûr qu'en studio, c'est pas bien. Cela signifie qu'il a l'art de magnifier les chansons sur scène, je pense en particulier à des morceaux qui, à la base, ne présentaient pas un potentiel exceptionnel en version studio et qu'il a bonifiés sur scène ou alors à des titres qui sont nés sur scène comme "La Musique que j'aime", "Ma Gueule" ou même "l'Envie" qui n'est pas sorti en 45T extrait de "Gang".


Voilà pour l'odysée vocale hallydéenne. J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce post. Un vrai sujet artistique intéressant.
Au fait, concernant "Dommage", les fameux RDV du Dimanche de janvier 79, une des meilleures télés de JH, passe sur Télé Melody en 2ème semaine de juin, première diffusion depuis celle d'origine! Et là justement, il y magnifie la plupart des titres du LP "Hollywood" qui sont pourtant pas de formidables réussites dans leur version studio, "Hollywood" étant selon moi dans le top 5 des plus faibles albums de JH. Et aussi l'unique version live connue de "Elle m'oublie". Wink

avatar
Johnny88

Messages : 137
Date d'inscription : 17/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Johnny88 le Ven 25 Mai - 23:38

.
avatar
Johnny88

Messages : 137
Date d'inscription : 17/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Biarritz le Sam 26 Mai - 21:30

Johnny88 a écrit:La voix de Johnny.... son évolution au fil du temps......un des aspects les + fascinants de l'artiste.....excellent sujet de discussions.....il y a tant de choses à dire à ce sujet.
On a souvent dit que son organe vocal était comme le bon vin, qu'il s'était bonifié avec le temps. Cet aspect-là rend Johnny vraiment unique en son genre. En principe, chez un artiste, la voix, avec l'âge, perd de sa superbe. Avec Johnny, elle s'est réinventé, gagné en tessiture, en charisme aussi. Je distingue plusieurs périodes:

1- Période Vogue: la voix des débuts, du teenager Hallyday qui a tout bousculé sur son passage, après qui le paysage musical français s'est trouvé bouleversé. Rappelons qu'avant Johnny, l'instrument-roi en France, c'était l'accordéon. Sa voix n'est évidemment pas encore à son zénith mais elle frappe à l'écoute par sa spontanéité, sa fraîcheur, sa personnalité (déjà!), son phrasé.

2-1961-1963: sur des titres qui ont touché un large public comme "Retiens la Nuit" ou "Pour Moi la vie va commencer", on sent déjà pointer le grand interprète Hallyday. Sur les notes tenues en particulier. Ils sait faire passer des émotions, il n'est pas toujours d'une impeccable justesse sur certains morceaux mais on sent l'évolution. Des chansons comme "Douce Violence" demandent de la nuance, il se débrouille admirablement bien. Cette chanson mériterait une création live unplugged.

3-1964: Une année charnière selon moi; d'abord celle du mythique 33T "Les Rocks les + terribles" où il est juste magistral. S'approprier le répertoire du rock'n'roll originel de cette façon, en Français de surcroît, langue moins "musicale" que l'anglais, fait partie du mythe Johnny. Et puis sur un plan plus grand public, "le Pénitencier" marque un tournant de taille. La période des copains et des surbooms est terminée, le patron est définitivement né et lancé sur son orbite dorée par son interprétation de ce morceau qui pour moi surpasse le déjà très bel original des Animals (morceau signé Alan Price et basé lui-même sur chant traditionnel, au passage). Là, implicitement, Johnny lance à ses homologues artistes une phrase du style "bon c'est bien beau tout ça mais maintenant place aux choses sérieuses!"

4-1965-1968: La voix Rhythm'n'Blues comme le dit le Baron. Johnny montre à quel point il peut être un formidable chanteur de Soul Music. Les LP "La Génération Perdue" (4e dans mon classement perso des albums Hallyday) et "Johnny 67" (21e mais un de mes disques fétiches et qui me tient très à cœur") sont pour moi des références dans la carrière du Patron.

5-1969-1971: Alors là c'est la claque "Rivière...ouvre Ton Lit" qui se profile et un Johnny à la voix de bluesman irrésistible! Le début de ma période favorite de Johnny, qui s'étend personnellement jusqu'à 1975. Une étendue vocale ample, Johnny est capable de changer de tonalité d'un morceau à l'autre, il est aussi sublime plein de puissance sur un titre comme "Réclamations" que tout en nuance et délicat sur un titre comme "Lire dans tes Yeux" sur l'opus suivant.

6-1972-1975: Content de constater que "Country,Folk,Rock", un autre de mes disques fétiches, ait les faveurs de Baron et Salentina. Je te rejoins baron quant au fait que ma "voix préférée" de Johnny, c'est celle qu'on peut entendre sur "Country Folk Rock". Quand son timbre s'éraille légèrement sur les fins de phrase comme sur "Tomber c'est facile", c'est juste le Johnny que j'aime par dessus tout! Son interprétation sur "La Musique que j'aime" sur la version studio atteint des sommets de musicalité.
Je fis en sorte de rester de rester concis mais je pourrais passer des heures à évoquer cette période fabuleuse que je n'ai pas connu mais dont je suis passionné.

7-1976-1982: Je rejoins Malpaso sur son jugement sur cette période. La voix de Johnny sur "Hamlet" est juste monstrueuse. A partir du Pavillon de Paris en 79, il y a pour moi un changement notable dans son timbre de voix, sa voix très rauque lors de ces concerts-là préfigure de ce que l'on pourra entendre quelques années plus tard. j'ai toujours été frappé par la voix de Johnny lors de ces concerts Porte de Pantin; par moment, on peut entendre des soubresauts du Johnny des années 90.
Voix très pêchue et sans retenue.

8-1983-1986: je rejoins là aussi Malpaso sur la "cassure nette" que l'on peut écouter entre les disques de 82 et "Entre Violence et Violon". Le mixage n'y est probablement pas pour rien oui mais je crois aussi que Johnny a changé sa façon de chanter pour "Entre violence et Violence", il nous présente un profil beaucoup plus nuancé vocalement parlant, ssa palette est plus large. Mais c'est vrai qu'à l'écoute de "Pour ceux qui s'aiment" ou "Quelque chose de Tennessee" 2 ans plus tard, on a l'impression de retrouver un Johnny au timbre de voix plus clair, moins éraillé et proche du Johnny des années 60.
Quant à "Gang", le reverb à outrance comme cela était coutume dans les productions devenues à mes yeux archi-datées des 80's, c'est juste insupportable. De plus, la voix de Johnny y est compressée et maltraitée comme jamais. Vous l'aurez compris, la production générale des années 80, c'est loin d'être ma tasse de thé, très loin de là!

9-1987-1996; Un Johnny pour moi à son summum vocal sur scène. Même si je préfère le Johnny du début des années 70, les performances live de cette tranche temporelle-là sont impressionnantes. Dans cette période, JH n'a définitivement rien à envier aux meilleurs showmen anglo-saxons.

10-1998-2009: Vegas est passé par là. Johnny adopte un chant plus maîtrisé sur scène, il ne se met que très rarement "dans le rouge". C'est le Johnny avec lequel j'ai grandi, celui de "Sang pour Sang" et "A la vie à la mort!" . Un Johnny à la voix inoxydable quand on sait qu'il a entre 55 et 66 ans durant cette période en question. On sent que son timbre est plus fluide, assagi, même si "assagi" est un bien grand mot concernant Johnny! Sur un plan "enregistrements studio", ses performances sue "Sang pour Sang" et "A la Vie à la Mort!" montrent un Johnny taille patron, à la voix atteignant des hauteurs vertigneuses; et là, au même titre que précédemment, je ne dis pas cela que pour une question de puissance vocale, je le dis pourune question de tessiture et de qualité d'interprétation. Comme à l'époque de "Il Faut saisir sa chance" et "Retiens la nuit", JH est aussi bien capable de passer en force, comme de glisser en communiquant une certaine fragilité; à ce propos, ses interprétations sur "Je t'aime comme je respire" ou "Personne d'autre" sont superbes, toutes en délicatesse... sa prestation mid-tempo sur "Le Coeur d'un Homme" est également à classer parmi les plus beaux faits d'arme de JH.

11-2011 à aujourd'hui: l'album "Jamais Seul" a suscité des réactions les plus diverses et variées, même chez les fans les + radicaux. moi je fais partie de ceux qui ont apprécié ce disque. C'est le disque de la renaissance de JH et son entrain est communicatif sur ce disque, on sent qu'il est heureux, on est loin du côté aseptise de "Ma Vérité" par exemple. Là aussi, il fait preuve sur ce dernier album en date d'une palette vocale réjouissante. "Les Herbes Folles", quel morceau! Peu l'ont apprécié, Johnny aurait pu en faire une création scénique d'envergure en rallongeant ce morceau jusqu'à plus soif et en y faisant varier le tempo à sa guise.

N'oublions pas que, parmi les nombreuses facettes de Johnny, il y en a une qui vaut son pesant d'or: celle de magnifier des morceaux en live. Une qualité qui ne court pas les rues! Très souvent, un artiste en live est moins bien qu'en studio mais pour Johnny, l'homme de scène intrinsèque, c'est très souvent le contraire. Ce qui ne signifie pas bien sûr qu'en studio, c'est pas bien. Cela signifie qu'il a l'art de magnifier les chansons sur scène, je pense en particulier à des morceaux qui, à la base, ne présentaient pas un potentiel exceptionnel en version studio et qu'il a bonifiés sur scène ou alors à des titres qui sont nés sur scène comme "La Musique que j'aime", "Ma Gueule" ou même "l'Envie" qui n'est pas sorti en 45T extrait de "Gang".


Voilà pour l'odysée vocale hallydéenne. J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce post. Un vrai sujet artistique intéressant.
Au fait, concernant "Dommage", les fameux RDV du Dimanche de janvier 79, une des meilleures télés de JH, passe sur Télé Melody en 2ème semaine de juin, première diffusion depuis celle d'origine! Et là justement, il y magnifie la plupart des titres du LP "Hollywood" qui sont pourtant pas de formidables réussites dans leur version studio, "Hollywood" étant selon moi dans le top 5 des plus faibles albums de JH. Et aussi l'unique version live connue de "Elle m'oublie". Wink




J'ignore si le sujet à déjà été évoqué par le passé ! .......il est fort intéressant hélas peu de réactions ....

Toutes personne ayant participé de par leur analyse méritent considération, cependant je dois dire que celle faite par Johnny88 est époustouflante ...très technique ! ça ne rigole pas avec J88 ça transpire de connaissance on sent bien qu'il à suivi vraiment l'évolution vocale de l'idole ! ...........une telle analyse mérite d'être publié dans un magazine

Chapeau Monsieur !

( Génération Perdue : c'est pour moi l'album de la VOIX JH par excellence et les textes aussi )
avatar
Biarritz

Messages : 368
Date d'inscription : 22/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Bidou le Sam 26 Mai - 22:53

Johnny88 a écrit:La voix de Johnny.... son évolution au fil du temps......un des aspects les + fascinants de l'artiste.....excellent sujet de discussions.....il y a tant de choses à dire à ce sujet.
On a souvent dit que son organe vocal était comme le bon vin, qu'il s'était bonifié avec le temps. Cet aspect-là rend Johnny vraiment unique en son genre. En principe, chez un artiste, la voix, avec l'âge, perd de sa superbe. Avec Johnny, elle s'est réinventé, gagné en tessiture, en charisme aussi. Je distingue plusieurs périodes:

1- Période Vogue: la voix des débuts, du teenager Hallyday qui a tout bousculé sur son passage, après qui le paysage musical français s'est trouvé bouleversé. Rappelons qu'avant Johnny, l'instrument-roi en France, c'était l'accordéon. Sa voix n'est évidemment pas encore à son zénith mais elle frappe à l'écoute par sa spontanéité, sa fraîcheur, sa personnalité (déjà!), son phrasé.

2-1961-1963: sur des titres qui ont touché un large public comme "Retiens la Nuit" ou "Pour Moi la vie va commencer", on sent déjà pointer le grand interprète Hallyday. Sur les notes tenues en particulier. Ils sait faire passer des émotions, il n'est pas toujours d'une impeccable justesse sur certains morceaux mais on sent l'évolution. Des chansons comme "Douce Violence" demandent de la nuance, il se débrouille admirablement bien. Cette chanson mériterait une création live unplugged.

3-1964: Une année charnière selon moi; d'abord celle du mythique 33T "Les Rocks les + terribles" où il est juste magistral. S'approprier le répertoire du rock'n'roll originel de cette façon, en Français de surcroît, langue moins "musicale" que l'anglais, fait partie du mythe Johnny. Et puis sur un plan plus grand public, "le Pénitencier" marque un tournant de taille. La période des copains et des surbooms est terminée, le patron est définitivement né et lancé sur son orbite dorée par son interprétation de ce morceau qui pour moi surpasse le déjà très bel original des Animals (morceau signé Alan Price et basé lui-même sur chant traditionnel, au passage). Là, implicitement, Johnny lance à ses homologues artistes une phrase du style "bon c'est bien beau tout ça mais maintenant place aux choses sérieuses!"

4-1965-1968: La voix Rhythm'n'Blues comme le dit le Baron. Johnny montre à quel point il peut être un formidable chanteur de Soul Music. Les LP "La Génération Perdue" (4e dans mon classement perso des albums Hallyday) et "Johnny 67" (21e mais un de mes disques fétiches et qui me tient très à cœur") sont pour moi des références dans la carrière du Patron.

5-1969-1971: Alors là c'est la claque "Rivière...ouvre Ton Lit" qui se profile et un Johnny à la voix de bluesman irrésistible! Le début de ma période favorite de Johnny, qui s'étend personnellement jusqu'à 1975. Une étendue vocale ample, Johnny est capable de changer de tonalité d'un morceau à l'autre, il est aussi sublime plein de puissance sur un titre comme "Réclamations" que tout en nuance et délicat sur un titre comme "Lire dans tes Yeux" sur l'opus suivant.

6-1972-1975: Content de constater que "Country,Folk,Rock", un autre de mes disques fétiches, ait les faveurs de Baron et Salentina. Je te rejoins baron quant au fait que ma "voix préférée" de Johnny, c'est celle qu'on peut entendre sur "Country Folk Rock". Quand son timbre s'éraille légèrement sur les fins de phrase comme sur "Tomber c'est facile", c'est juste le Johnny que j'aime par dessus tout! Son interprétation sur "La Musique que j'aime" sur la version studio atteint des sommets de musicalité.
Je fis en sorte de rester de rester concis mais je pourrais passer des heures à évoquer cette période fabuleuse que je n'ai pas connu mais dont je suis passionné.

7-1976-1982: Je rejoins Malpaso sur son jugement sur cette période. La voix de Johnny sur "Hamlet" est juste monstrueuse. A partir du Pavillon de Paris en 79, il y a pour moi un changement notable dans son timbre de voix, sa voix très rauque lors de ces concerts-là préfigure de ce que l'on pourra entendre quelques années plus tard. j'ai toujours été frappé par la voix de Johnny lors de ces concerts Porte de Pantin; par moment, on peut entendre des soubresauts du Johnny des années 90.
Voix très pêchue et sans retenue.

8-1983-1986: je rejoins là aussi Malpaso sur la "cassure nette" que l'on peut écouter entre les disques de 82 et "Entre Violence et Violon". Le mixage n'y est probablement pas pour rien oui mais je crois aussi que Johnny a changé sa façon de chanter pour "Entre violence et Violence", il nous présente un profil beaucoup plus nuancé vocalement parlant, ssa palette est plus large. Mais c'est vrai qu'à l'écoute de "Pour ceux qui s'aiment" ou "Quelque chose de Tennessee" 2 ans plus tard, on a l'impression de retrouver un Johnny au timbre de voix plus clair, moins éraillé et proche du Johnny des années 60.
Quant à "Gang", le reverb à outrance comme cela était coutume dans les productions devenues à mes yeux archi-datées des 80's, c'est juste insupportable. De plus, la voix de Johnny y est compressée et maltraitée comme jamais. Vous l'aurez compris, la production générale des années 80, c'est loin d'être ma tasse de thé, très loin de là!

9-1987-1996; Un Johnny pour moi à son summum vocal sur scène. Même si je préfère le Johnny du début des années 70, les performances live de cette tranche temporelle-là sont impressionnantes. Dans cette période, JH n'a définitivement rien à envier aux meilleurs showmen anglo-saxons.

10-1998-2009: Vegas est passé par là. Johnny adopte un chant plus maîtrisé sur scène, il ne se met que très rarement "dans le rouge". C'est le Johnny avec lequel j'ai grandi, celui de "Sang pour Sang" et "A la vie à la mort!" . Un Johnny à la voix inoxydable quand on sait qu'il a entre 55 et 66 ans durant cette période en question. On sent que son timbre est plus fluide, assagi, même si "assagi" est un bien grand mot concernant Johnny! Sur un plan "enregistrements studio", ses performances sue "Sang pour Sang" et "A la Vie à la Mort!" montrent un Johnny taille patron, à la voix atteignant des hauteurs vertigneuses; et là, au même titre que précédemment, je ne dis pas cela que pour une question de puissance vocale, je le dis pourune question de tessiture et de qualité d'interprétation. Comme à l'époque de "Il Faut saisir sa chance" et "Retiens la nuit", JH est aussi bien capable de passer en force, comme de glisser en communiquant une certaine fragilité; à ce propos, ses interprétations sur "Je t'aime comme je respire" ou "Personne d'autre" sont superbes, toutes en délicatesse... sa prestation mid-tempo sur "Le Coeur d'un Homme" est également à classer parmi les plus beaux faits d'arme de JH.

11-2011 à aujourd'hui: l'album "Jamais Seul" a suscité des réactions les plus diverses et variées, même chez les fans les + radicaux. moi je fais partie de ceux qui ont apprécié ce disque. C'est le disque de la renaissance de JH et son entrain est communicatif sur ce disque, on sent qu'il est heureux, on est loin du côté aseptise de "Ma Vérité" par exemple. Là aussi, il fait preuve sur ce dernier album en date d'une palette vocale réjouissante. "Les Herbes Folles", quel morceau! Peu l'ont apprécié, Johnny aurait pu en faire une création scénique d'envergure en rallongeant ce morceau jusqu'à plus soif et en y faisant varier le tempo à sa guise.

N'oublions pas que, parmi les nombreuses facettes de Johnny, il y en a une qui vaut son pesant d'or: celle de magnifier des morceaux en live. Une qualité qui ne court pas les rues! Très souvent, un artiste en live est moins bien qu'en studio mais pour Johnny, l'homme de scène intrinsèque, c'est très souvent le contraire. Ce qui ne signifie pas bien sûr qu'en studio, c'est pas bien. Cela signifie qu'il a l'art de magnifier les chansons sur scène, je pense en particulier à des morceaux qui, à la base, ne présentaient pas un potentiel exceptionnel en version studio et qu'il a bonifiés sur scène ou alors à des titres qui sont nés sur scène comme "La Musique que j'aime", "Ma Gueule" ou même "l'Envie" qui n'est pas sorti en 45T extrait de "Gang".


Voilà pour l'odysée vocale hallydéenne. J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce post. Un vrai sujet artistique intéressant.
Au fait, concernant "Dommage", les fameux RDV du Dimanche de janvier 79, une des meilleures télés de JH, passe sur Télé Melody en 2ème semaine de juin, première diffusion depuis celle d'origine! Et là justement, il y magnifie la plupart des titres du LP "Hollywood" qui sont pourtant pas de formidables réussites dans leur version studio, "Hollywood" étant selon moi dans le top 5 des plus faibles albums de JH. Et aussi l'unique version live connue de "Elle m'oublie". Wink



Oui Johnny 88 Trés bonne analyse aussi . Bravo
avatar
Bidou

Messages : 482
Date d'inscription : 05/02/2008
Localisation : PARIS

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Johnny88 le Sam 26 Mai - 23:11

Je ne sais que répondre après ton post dithyrambique Biarritz, que de jolies choses, je t'adresse un grand merci! Wink

Merci à toi aussi Bidou

C'est un plaisir que de converser à propos de Johnny sur des sujets traitant de l'artistique, de la musique, ce qui est quand même l'essence de Johnny H.

A + Wink
avatar
Johnny88

Messages : 137
Date d'inscription : 17/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Johnny88 le Lun 28 Mai - 19:56

Je remonte ce sujet fort intéressant concernant l'artistique mais qui n'attire malheureusement pas les foules.
avatar
Johnny88

Messages : 137
Date d'inscription : 17/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  dicknroll le Lun 28 Mai - 20:21

ce post a quand même attiré près d'un millier de visites, ce n'est pas rien.
avatar
dicknroll

Messages : 709
Date d'inscription : 29/12/2008
Age : 46
Localisation : BELGIQUE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  oscar2 le Lun 28 Mai - 20:25

De plus le principal a été dit

je m'appretais a faire mon speech mais Johnny88 à tres bien décrit la plupart de ce que je voulait mettre en lumière

donc voilà
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  lugo62 le Lun 28 Mai - 21:27

On a eu 2/3 analyses hyper pointues , difficile de passer derriere
avatar
lugo62

Messages : 7458
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 35
Localisation : pres de troyes mais originaire de lens

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Jango le Lun 28 Mai - 22:01

Bravo et merci à J88 et à Guillaume. Quel plaisir de vous lire! Je me sens très proche de l'analyse de Guillaume. Personnelement vocalement mes périodes préférées sont 79-83, la voix la plus dynamique et rock, et 98-2003, tout simplement la maîtrise totale sans encore de signe de fatigue. Je suis très impatient de l'entendre sur la nouvelle tournée car j'ai l'impression qu'il prend un virage plus "à l'arrache", peut-être dicté en partie par les limites forcément imposées par l'âge, mais ça n,est pas pour me déplaire!
avatar
Jango

Messages : 3916
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  RockKevin le Mer 30 Mai - 12:37

bonjour a tous , Sur "guitar héro" la voix extra j'adore même sur "Dandy" ,"vous n aurez pas ma peau" ...extra puis j 'aimerai parler de "HAMLET" 1976 la voix une fois rock voir la rage puis douce comme sur "la mort d'ophelie" des frissons serieux cette voix ..bref c'est une voix hors du commun Johnny .. Very Happy
avatar
RockKevin

Messages : 1244
Date d'inscription : 13/08/2008
Age : 30
Localisation : Nord de la France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Luc D le Mer 14 Juin - 8:41

Je déterre ce sujet qui mérite une mise à jour

La voix de 2017 n'a rien à voir avec les voix précédentes

Nous mais surtout Johnny doit faire avec
pour l'instant il se bat contre
avatar
Luc D

Messages : 3488
Date d'inscription : 07/08/2013
Age : 54
Localisation : Suisse romande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

la voix de johnny

Message  cat302 le Mer 14 Juin - 10:24

Johnny88 a écrit:La voix de Johnny.... son évolution au fil du temps......un des aspects les + fascinants de l'artiste.....excellent sujet de discussions.....il y a tant de choses à dire à ce sujet.
On a souvent dit que son organe vocal était comme le bon vin, qu'il s'était bonifié avec le temps. Cet aspect-là rend Johnny vraiment unique en son genre. En principe, chez un artiste, la voix, avec l'âge, perd de sa superbe. Avec Johnny, elle s'est réinventé, gagné en tessiture, en charisme aussi. Je distingue plusieurs périodes:

1- Période Vogue: la voix des débuts, du teenager Hallyday qui a tout bousculé sur son passage, après qui le paysage musical français s'est trouvé bouleversé. Rappelons qu'avant Johnny, l'instrument-roi en France, c'était l'accordéon. Sa voix n'est évidemment pas encore à son zénith mais elle frappe à l'écoute par sa spontanéité, sa fraîcheur, sa personnalité (déjà!), son phrasé.

2-1961-1963: sur des titres qui ont touché un large public comme "Retiens la Nuit" ou "Pour Moi la vie va commencer", on sent déjà pointer le grand interprète Hallyday. Sur les notes tenues en particulier. Ils sait faire passer des émotions, il n'est pas toujours d'une impeccable justesse sur certains morceaux mais on sent l'évolution. Des chansons comme "Douce Violence" demandent de la nuance, il se débrouille admirablement bien. Cette chanson mériterait une création live unplugged.

3-1964: Une année charnière selon moi; d'abord celle du mythique 33T "Les Rocks les + terribles" où il est juste magistral. S'approprier le répertoire du rock'n'roll originel de cette façon, en Français de surcroît, langue moins "musicale" que l'anglais, fait partie du mythe Johnny. Et puis sur un plan plus grand public, "le Pénitencier" marque un tournant de taille. La période des copains et des surbooms est terminée, le patron est définitivement né et lancé sur son orbite dorée par son interprétation de ce morceau qui pour moi surpasse le déjà très bel original des Animals (morceau signé Alan Price et basé lui-même sur chant traditionnel, au passage). Là, implicitement, Johnny lance à ses homologues artistes une phrase du style "bon c'est bien beau tout ça mais maintenant place aux choses sérieuses!"

4-1965-1968: La voix Rhythm'n'Blues comme le dit le Baron. Johnny montre à quel point il peut être un formidable chanteur de Soul Music. Les LP "La Génération Perdue" (4e dans mon classement perso des albums Hallyday) et "Johnny 67" (21e mais un de mes disques fétiches et qui me tient très à cœur") sont pour moi des références dans la carrière du Patron.

5-1969-1971: Alors là c'est la claque "Rivière...ouvre Ton Lit" qui se profile et un Johnny à la voix de bluesman irrésistible! Le début de ma période favorite de Johnny, qui s'étend personnellement jusqu'à 1975. Une étendue vocale ample, Johnny est capable de changer de tonalité d'un morceau à l'autre, il est aussi sublime plein de puissance sur un titre comme "Réclamations" que tout en nuance et délicat sur un titre comme "Lire dans tes Yeux" sur l'opus suivant.

6-1972-1975: Content de constater que "Country,Folk,Rock", un autre de mes disques fétiches, ait les faveurs de Baron et Salentina. Je te rejoins baron quant au fait que ma "voix préférée" de Johnny, c'est celle qu'on peut entendre sur "Country Folk Rock". Quand son timbre s'éraille légèrement sur les fins de phrase comme sur "Tomber c'est facile", c'est juste le Johnny que j'aime par dessus tout! Son interprétation sur "La Musique que j'aime" sur la version studio atteint des sommets de musicalité.
Je fis en sorte de rester de rester concis mais je pourrais passer des heures à évoquer cette période fabuleuse que je n'ai pas connu mais dont je suis passionné.

7-1976-1982: Je rejoins Malpaso sur son jugement sur cette période. La voix de Johnny sur "Hamlet" est juste monstrueuse. A partir du Pavillon de Paris en 79, il y a pour moi un changement notable dans son timbre de voix, sa voix très rauque lors de ces concerts-là préfigure de ce que l'on pourra entendre quelques années plus tard. j'ai toujours été frappé par la voix de Johnny lors de ces concerts Porte de Pantin; par moment, on peut entendre des soubresauts du Johnny des années 90.
Voix très pêchue et sans retenue.

8-1983-1986: je rejoins là aussi Malpaso sur la "cassure nette" que l'on peut écouter entre les disques de 82 et "Entre Violence et Violon". Le mixage n'y est probablement pas pour rien oui mais je crois aussi que Johnny a changé sa façon de chanter pour "Entre violence et Violence", il nous présente un profil beaucoup plus nuancé vocalement parlant, ssa palette est plus large. Mais c'est vrai qu'à l'écoute de "Pour ceux qui s'aiment" ou "Quelque chose de Tennessee" 2 ans plus tard, on a l'impression de retrouver un Johnny au timbre de voix plus clair, moins éraillé et proche du Johnny des années 60.
Quant à "Gang", le reverb à outrance comme cela était coutume dans les productions devenues à mes yeux archi-datées des 80's, c'est juste insupportable. De plus, la voix de Johnny y est compressée et maltraitée comme jamais. Vous l'aurez compris, la production générale des années 80, c'est loin d'être ma tasse de thé, très loin de là!

9-1987-1996; Un Johnny pour moi à son summum vocal sur scène. Même si je préfère le Johnny du début des années 70, les performances live de cette tranche temporelle-là sont impressionnantes. Dans cette période, JH n'a définitivement rien à envier aux meilleurs showmen anglo-saxons.

10-1998-2009: Vegas est passé par là. Johnny adopte un chant plus maîtrisé sur scène, il ne se met que très rarement "dans le rouge". C'est le Johnny avec lequel j'ai grandi, celui de "Sang pour Sang" et "A la vie à la mort!" . Un Johnny à la voix inoxydable quand on sait qu'il a entre 55 et 66 ans durant cette période en question. On sent que son timbre est plus fluide, assagi, même si "assagi" est un bien grand mot concernant Johnny! Sur un plan "enregistrements studio", ses performances sue "Sang pour Sang" et "A la Vie à la Mort!" montrent un Johnny taille patron, à la voix atteignant des hauteurs vertigneuses; et là, au même titre que précédemment, je ne dis pas cela que pour une question de puissance vocale, je le dis pourune question de tessiture et de qualité d'interprétation. Comme à l'époque de "Il Faut saisir sa chance" et "Retiens la nuit", JH est aussi bien capable de passer en force, comme de glisser en communiquant une certaine fragilité; à ce propos, ses interprétations sur "Je t'aime comme je respire" ou "Personne d'autre" sont superbes, toutes en délicatesse... sa prestation mid-tempo sur "Le Coeur d'un Homme" est également à classer parmi les plus beaux faits d'arme de JH.

11-2011 à aujourd'hui: l'album "Jamais Seul" a suscité des réactions les plus diverses et variées, même chez les fans les + radicaux. moi je fais partie de ceux qui ont apprécié ce disque. C'est le disque de la renaissance de JH et son entrain est communicatif sur ce disque, on sent qu'il est heureux, on est loin du côté aseptise de "Ma Vérité" par exemple. Là aussi, il fait preuve sur ce dernier album en date d'une palette vocale réjouissante. "Les Herbes Folles", quel morceau! Peu l'ont apprécié, Johnny aurait pu en faire une création scénique d'envergure en rallongeant ce morceau jusqu'à plus soif et en y faisant varier le tempo à sa guise.

N'oublions pas que, parmi les nombreuses facettes de Johnny, il y en a une qui vaut son pesant d'or: celle de magnifier des morceaux en live. Une qualité qui ne court pas les rues! Très souvent, un artiste en live est moins bien qu'en studio mais pour Johnny, l'homme de scène intrinsèque, c'est très souvent le contraire. Ce qui ne signifie pas bien sûr qu'en studio, c'est pas bien. Cela signifie qu'il a l'art de magnifier les chansons sur scène, je pense en particulier à des morceaux qui, à la base, ne présentaient pas un potentiel exceptionnel en version studio et qu'il a bonifiés sur scène ou alors à des titres qui sont nés sur scène comme "La Musique que j'aime", "Ma Gueule" ou même "l'Envie" qui n'est pas sorti en 45T extrait de "Gang".


Voilà pour l'odysée vocale hallydéenne. J'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce post. Un vrai sujet artistique intéressant.
Au fait, concernant "Dommage", les fameux RDV du Dimanche de janvier 79, une des meilleures télés de JH, passe sur Télé Melody en 2ème semaine de juin, première diffusion depuis celle d'origine! Et là justement, il y magnifie la plupart des titres du LP "Hollywood" qui sont pourtant pas de formidables réussites dans leur version studio, "Hollywood" étant selon moi dans le top 5 des plus faibles albums de JH. Et aussi l'unique version live connue de "Elle m'oublie".  Wink

bonjour oui les années 90 formidable un johnny qui se met dans le rouge dommage que johnny n'est pas rester dans cette optique

cat302

Messages : 369
Date d'inscription : 11/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Fils de Personne le Mer 14 Juin - 16:17

effectivement, alors qu'en direct live on pouvait se dire que ce Rester vivant Tour serait la capture la plus rock qui puisse être de ses concerts, quelle déception le jour de sa sortie, une immense tristesse pour la première fois de ne pas ressentir la Bête de scène habituelle, j'ai bien essayé d'y revenir cycliquement, mais non il faut vite se replier sur une Cigale 2006 ou un Bercy pour oublier ce Rester vivant Tour décousu, sans magie et poussif...
avatar
Fils de Personne

Messages : 128
Date d'inscription : 23/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Jonathan le Mer 14 Juin - 16:31

Fils de Personne a écrit:effectivement, alors qu'en direct live on pouvait se dire que ce Rester vivant Tour serait la capture la plus rock qui puisse être de ses concerts, quelle déception le jour de sa sortie, une immense tristesse pour la première fois de ne pas ressentir la Bête de scène habituelle, j'ai bien essayé d'y revenir cycliquement, mais non il faut vite se replier sur une Cigale 2006 ou un Bercy pour oublier ce Rester vivant Tour décousu, sans magie et poussif...

Je ne suis absolument pas d'accord avec toi. La tournée dans son ensemble était exceptionnelle, avec un Johnny très en forme à la fois vocalement et physiquement. Musicalement, c'était rock et la set-list a été pas mal changée par rapport aux tournées précédentes avec, notamment, quelques pépites pendant celle d'été.

J'écoute souvent ce live, le meilleur pour moi depuis longtemps.
avatar
Jonathan

Messages : 671
Date d'inscription : 24/12/2008
Age : 27
Localisation : Perpignan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  szut29 le Jeu 15 Juin - 10:01

Dans l'évolution de sa voix, y'a quand même un sacré fossé en le tour 95 (Las Vegas on peut occulter pour les raisons que l'on sait) et le Stade de France 98.

C'est limite pas le même chanteur quand on écoute le début de La Musique Que J'aime au Stade. On voit qu'il y a eu un travail. Mais lequel, qui, quoi ?

C'est la continué du changement de look et d'épouse qui l'on changé...
avatar
szut29

Messages : 397
Date d'inscription : 01/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les voix de Johnny

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum