LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  oscar2 le Lun 23 Avr - 10:10

ROCK'N'SLOW, un album coincé entre le Johnny Folk, blues et grandiloquent (Insolitudes, Je t'aime x3) et le Johnny mauvais garçon aux rock'n'roll ciselés, fluides et éfficaces qui marqueront les productions a venir

La première chose qui saute aux oreilles en réécoutant cet album c'est son côté cuivré , swing presque big band que j'avais vraiment occulté, c'est un album qu'à priori j'aime beaucoup , le débrief va peut etre contredire cette impression, c'est aussi un album au climat assez particulier je trouve , d'un côté on s'ouvre a de nouveaux horizons musicaux et de l'autre on reviens à des valeurs très sûres de rock'n'roll et R&B, un album dominé par les cuivres et les claviers divers , piano, orgue , wurtleizer plutôt que par les guitares ce n'est pas si courant chez Johnny et cela lui confère une dynamique très particulière

Un mot sur cette pochette absolument magnifique qui évoque en même temps la chaleur, la moiteur, le côté mauvais garçon, l'aventure, les grands espaces , la vitesse, le cambouis, les nuits à la belle étoile etc,,, , tout cela dans un seul gros plan du visage de l'artiste , bravo

Le remasters pour cette collection me paraît énorme également , les cuivres claquent , les basses ronronnent , du beau travail, sans compté que Le bol d'or & Les grandes enfants avaient réellement besoin d'une remise à niveau sonore.

Le livret s'attarde avec bonheur sur le concert de Bochuz en nous délivrant quelques anecdotes savoureuses

Alors 38 ans après , que reste t'il de nos amours,,,





avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  oscar2 le Lun 23 Avr - 10:12

ROCK'N'ROLL MAN :Selon la légende c'est Sylvie qui a ramené ce titre à la maison et Johnny lui aurait dit « mais tu ne peux pas chanter ça ! », elle « Pourquoi ? » , lui « parce que c'est pour moi ! », la vérité est sûrement ailleurs mais toujours est -il que Johnny s'offre là un classique instantané ( que Sylvie enregistrera aussi en 74 de façon plus anecdotique), un cri d'amour et un hommage direct pour ce king qu'il a toujours vénéré et qui lui a donné sa vocation , plus qu'un classique , un hymne,,, 10/10

(C'EST UNE) HONKY TONK WOMAN : Une très bonne adaptation qui à l'intelligence de ne pas se servir du riff imparable d'origine et de nous servir une relecture très « honky tonk » justement avec ce piano bastringue et un rythme traînard et collant comme de la glu,, 8/10

17 ANS : C'est une sucrerie, une récréation , un titre original que l'on a l'impression d'avoir déjà entendu tant il coule de source, simplicité et éfficacité pour un titre sans prétention plutot réussi,, 7/10

NADINE : Une bonne adaptation du grand Chuck , le riff à été amplifié au maximum pour devenir le leitmotiv de la chanson, un bon rock d'album,,7/10

JOHNNY RIDER : Il y a un petit côté Dysneyland dans cette évocation romancée du périple dans la vallée de la mort , c'est un peu Johnny chez les indiens, mais le rythme et la mise en forme est tellement jouissive que je ne peux m'empecher de sauter comme un gamin quand je l'entend, un pur plaisir coupable,, 9/10

VENEZ TOUS AVEC MOI : Une version tranchante de ce classique du rock qui étrangement n'a jamais eu sa chance en live, on est pourtant pas loin du niveau de Elle est terrible ou de La fille de l'été dernier,, 7/10

A PROPOS DE MON PERE : Sans parler d'ovni il s'agit là tout de même d'un titre assez a part dans l'oeuvre de Johnny, je serais curieux de savoir QUI a eu l'idée de repêcher ce titre plus qu'improbable pour l'Olympia 2000 car pour une surprise ce fut une surprise,, 8/10

A L'HOTEL DES COEURS BRISES : Cette adaptation est un pur joyau, dès les premières notes l'ambiance est présente , on est dans une ruelle aux murs ruisselants, pour un peu on sentirait les pissotières, je trouve qu'il y a dans cette version un climat très « King Créole » le célèbre film avec Elvis, quoi qu'il en soit nous tenons là une grande réussite de cet album,, 9/10

LAISSE MOI LE TEMPS DE T'AIMER :Une jolie ballade douce-amère, presqu'une ritournelle où Johnny se fait à la fois tres tendre et crooner à la fois ,, 7/10

MA PANTHERE NOIRE : Voici une incursion pour le moins innattendue dans un répertoire post-funk ou pré-disco façon Curtis Mayfield passé a la moulinette blaxploitation , vous savez ces films de série B voire Z qui font partie de la nouvelle culture noire américaine très chere à Tarantino, on est vraiment dans cet esprit Pulp fiction avec cette chanson qui si elle est tres réussie dans le style me paraît aussi un peu bancale dans l'univers de Johnny, il faut avouer que le texte n'aide vraiment pas,,,5/10

VOICI LE MONDE :Le voici pour moi le monument de cet album , la perle cachée, un soul-blues déchirant et déchiré et une interpretation 5 étoile, un chef d'oeuvre,,10/10

INTERDIT AUX MOINS DE 13 ANS : Un titre assez anecdotique pour finir cet album, comme disait Renaud « j'avais 9 chansons et il m'en fallait 10 » c'est un peu l'impression que me laisse cette chanson,,5/10



Bonus



LE BOL D'OR : Une bonne Face B sans prétention mais tres jouissive signe d'une époque où les Faces B proposaient une réelle valeur ajoutée aux 45T,, 7,5/10

LES GRANDS ENFANTS aka C'EST JEUNE ET CA SAIT TOUT : Un titre resté obscur de nombreuses années, c'est sans prétention mais ça rempli son rôle de chanson de générique, c'est assez frais en même temps , une demi curiosité,, 7/10



Bonus live :


ROCK'N'ROLL MAN : Une premiere version Live officielle tres carrée , presque trop propre, il y en a eu de meilleures depuis selon moi,,9/10


Moyenne de l'album original : 7,6
Moyenne de l'édition collection : 7,7
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  oscar2 le Lun 23 Avr - 10:20

Récapitulatif de mon classement général


Rivière..ouvre ton lit (1969)………………………9.2
Vie (1970)……………………………………….......…9.1
Rock à Memphis (1975)……………..……………..8,7

Les rocks les plus terrible (1964)..……………8.6
Flagrant délit (1971) :………………………..…… 8.5
Jeune homme (1968)………………………..………8.4
Insolitudes (1973)…………………………...………8.3
Derriere l’amour (1976) :……………….…………8,3
Jamais seul (2011) :………………………..………8.2
Les enfants du Rock (1984)……….……………8.2
Ca ne change pas un homme (1991…………8.0
Le Cœur d’un homme (2007)…………..…….…7.9
La génération perdue (1966) :………………….7.9
Lorada (1995)…………………………………......….7.7
Sang pour sang (1999) :…………………………..7.7
Rock'n'slow (1974) :..............................7.6
Johnny 67 (1967)…………………………….....……7.6
Ca ne finira jamais (2008) :………….………....7.6
La terre promise (1975)………………….………..7.5
Ma vérité (2005)…………………………….....…….7.4
Ce que je sais (1998)…………………….………...7.3
Gang (1986) : ……………………………….....…….7.2
Drôle de métier (1984)…………………...…………7.2
Solitudes à deux (1978) :.......................7.2
Salut les copains ! (1961)…………………………7.2
Rock’n’roll attitude (1985) :………………………7,1
Hollywood (1979)………………………….....………7,1

Cadillac (1989) :……………………………....……..7,1
C’est la vie (1977)………………………....…………6.9
A la vie a la mort (2002) :…………………………6,7




[b]
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Jango le Lun 23 Avr - 12:41

Coincé entre le très commercial «Je t’aime, je t’aime, je t’aime» et la paire mythique «Rock À Memphis/La Terre Promise», cet album, d’une période quasiment frénétique en terme de production, semble bizarrement anachronique. Dans son look (entre Johnny pirate romantique et Johnny cowboy, voici venir Johnny Mad Max avant l’heure) mais aussi dans son son qui préfigure souvent le synthétique des années 80. C’est un album difficile à saisir. Beaucoup d’adaptations, mais pas que, beaucoup de rocks, mais pas que, beaucoup de bonnes chansons... mais pas que! Wink Drôle d’identité, mais c’est un drôle de métier n’est-ce pas?! Wink Il me reste les chiffres implacables du débriefing pour démêler l'écheveau et le résultat final pourrait bien ne pas être si éloigné de celui du cher Oscar!

ROCK’N’ROLL MAN: Johnny a su imposer ce titre sur scène et en faire un classique mérité. Bel hommage que l’on pourrait facilement aujourd’hui retourner à Johnny! 9/10

HONKY TONK WOMAN: Mais qu’est-ce qu’il s’est passé??!! Du punch et de la crasse du titre original il ne reste rien, le texte est vraiment basique et pourquoi garder cette expression incompréhensible en anglais dans une adaptation en français?! Pas de doute, Johnny a été plus inspiré en reprenant ce titre sur scène en anglais et avec des arrangements bien plus proches de l’original. Cette version-ci on ferait mieux de l’oublier, comme lui! 4/10

17 ANS: Sacré Mallory quand même! Wink Après Lolita dans le dernier volume voici qu’il récidive sans mettre de gants: «17 ans c’est d’accord pour moi» au moins c’est clair! Je ne doute pas qu’aujourd’hui ce titre ferait scandale, même si Johnny n’avait pas 68 ans! Mais autres temps autres moeurs n’est-ce pas? Pris avec un peu de second degré c’est un très bon rock old school et 100% frenchy 7,5/10

NADINE: Je suis toujours pour qu’on adapte Chuck Berry, mais déjà Nadine ça fait pas méga rock comme prénom! Johnny me donne l’impression d’être sur pilote automatique et de ne pas y croire lui-même... L’histoire en fait c’est Marinette de Georges Brassens, mais dans un titre qui se prend trop au sérieux! 6/10

JOHNNY RIDER: On peut pas dire que le texte est plein d’originalité, mais ici la mayonnaise prend de belle manière! Déjà grâce à ce refrain déchaîné qui brise les couplets à chaque fois, puis cette voix rayée et animale de Johnny. Quand est-ce qu’on prend la route?! 9/10

VENEZ TOUS AVEC MOI: La transition est dure de Johnny Rider à l’insouciance des 60s. Mais pris seul ce titre est bien torché sans faire d’ombre à l’original. Et puis «Les cigarettes sont belles et les filles sont bien roulées» lol quoi! 7/10

À PROPOS DE MON PÈRE: C’est l’Olympia 2000 qui lui donnera ses lettres de noblesses, mais tout y est déjà dans cette version studio. Un mélange de mise à nu et de pudeur hallydéenne. Une fort belle émotion! 9/10

À L’HOTEL DES COEURS BRISÉS: Avec «Amour d’Été» et «Ma Vie à t’Aimer», une troisième adaptation interdite et improbable et... réussie! Même si les versions live feront très justement évoluer le texte, cette version se défend déjà très bien 8/10

LAISSE-MOI LE TEMPS DE T’AIMER: Une ballade bien de son temps pour la peine. Bien sans plus, la formule sera plus au point sur La Terre Promise 6/10

MA PANTHÈRE NOIRE: Dieu sait que j’apprécie les textes de Labro en générale, mais là j’ai vraiment du mal! Notez que la musique ne se défend pas mieux. Rythme anarchique, refrain paresseux... Déjà oublié 5/10

VOICI LE MONDE: Ouf on se relève! Là je retrouve Labro inspiré et Johnny en pleine maîtrise de sa voix (et il le faut car ce titre c’est des montagnes russes vocales!). Un drôle de blues poignant qui colle bien à Johnny 9/10

INTERDIT AU MOINS DE 13 ANS: C’est un peu 17 ans à l’envers, Labro étant visiblement plus conservateur que Mallory même s’il avait choqué son monde avec «Jésus Christ» Wink Ça balance bien, je l’aurais bien vue à Las Vegas! 7/10

LE BOL D’OR: face B de Johnny Rider, ce titre n’aura pas eu les honneur d’un album et c’est assez logique. On sent trop l’opération promo sans âme pour la venue de Johnny au Bol d’Or et ça reste Johnny Rider en moins bien! Au moins il nous a épargné ça pour le Dakar! Qui lui écrit une chanson dont le refrain fait «Tu te rends compte que si on n’avait pas perdu 45 minutes on serait arrivé 45 minutes plus tôt?» Wink (je plaisaaaaante) 6/10

LES GRANDS ENFANTS: Le titre détonne dans cet ensemble, mais comme je suis content de le retrouver dans cette collection! C’est un de mes petits chouchous. Pas un chef-d’oeuvre, mais c’est tellement gai! On dirait cette chanson chantée avec plaisir par... un grand enfant tiens! Wink 8/10

ROCK’N’ROLL MAN: Pas grand chose à dire tant ce premier live est proche la version studio. Drôle de choix pour conclure ce volume qui ne fait que 51 minutes... Pour le coup il n’y a pas d’excuse, il reste facilement un quart d’heure qui aurait pu être comblé par d’autres extraits live. Dommage vraiment. 9/10

Au final, un album assez représentatif de la carrière de Johnny. Avec beaucoup de très bon, du bien et franchement moins bon. On a un peu tout le spectre dans un album qui fait trop patchwork, mais qui reste très appréciable. Mauvais point à Universal pour la radinerie des bonus!

NOTE GÉNÉRALE: 7/10

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Les Enfants Du Rock 8
La Peur 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Jamais Seul 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5

Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7

C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
Ma Vérité 6
Ce Que Je Sais 5,5
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  oscar2 le Lun 23 Avr - 13:01

Jango a écrit: pourquoi garder cette expression incompréhensible en anglais dans une adaptation en français?!


Elle n'est pas incompréhensible cette expression !!

Un Honky tonk bar c'est en gros un bar a putes

Par association une Honky tonk woman c'est donc... une pute en plus poétique


Enfin cela ne reste que mon décryptage du texte.
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Jango le Lun 23 Avr - 13:49

oscar2 a écrit:
Jango a écrit: pourquoi garder cette expression incompréhensible en anglais dans une adaptation en français?!


Elle n'est pas incompréhensible cette expression !!

Un Honky tonk bar c'est en gros un bar a putes

Par association une Honky tonk woman c'est donc... une pute en plus poétique


Enfin cela ne reste que mon décryptage du texte.

Oui je sais bien ce que ça veux dire, mais il y avait pas moyen de trouver une expression en français? Je veux dire que "Always" par exemple (même si c'est un mauvais titre) c'est une expression anglaise connue de tous, honky tonk non, je suis même pas sûr que tous les anglophones savent ce que ça veut dire. En fait au fond mon problème c'est que ça fait remplissage de garder cette expression. Pour moi soit on fait une vraie adaptation, soit on garde la version originale, comme ça a été fait en live depuis, mais l'entre-deux je ne suis pas client,c ,est comme un aveux de faiblesse. Comme quand il chante les couplets de Johnny Reviens avec le refrain de Johnny B.Goode. Smile
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Yuna le Lun 23 Avr - 21:11

Merci pour vos debrief.
Au moins je sais maintenant ce que veut dire Honky tonk woman ... Very Happy
avatar
Yuna

Messages : 4792
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Jango le Lun 23 Avr - 23:55

Yuna a écrit:Merci pour vos debrief.
Au moins je sais maintenant ce que veut dire Honky tonk woman ... Very Happy

On t'a pervertie avec nos débats!! pale Toutes mes excuses Wink
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  oscar2 le Mar 24 Avr - 13:11

Pour etre fan de Johnny il faut déjà etre pas mal pervertie a la base , t'inquiète pas Jango c'est défendable au tribunal bounce bounce
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Jango le Mar 24 Avr - 13:15

oscar2 a écrit:Pour etre fan de Johnny il faut déjà etre pas mal pervertie a la base , t'inquiète pas Jango c'est défendable au tribunal bounce bounce

lol!



J\'explose
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  oscar2 le Mar 24 Avr - 13:36

RRhhhooooooooo Yuna , t'as vu comment Jango te perçoit !!!!!!!!! lol! lol!


Bon ok je sors
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Jango le Mar 24 Avr - 14:52

Twisted Evil Twisted Evil Mwahahaha!!! Wink Wink
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Yuna le Mar 24 Avr - 21:29

Oh je pense pas que cette vidéo était pour moi quand même ! lol!

Et très sympa ta photo de profil Oscar ! Very Happy
avatar
Yuna

Messages : 4792
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Invité le Mer 26 Sep - 13:05

Cet album, malgres une pochette sublime et un titre qui annoncait le meilleur, demeurera au final un album bien moyen.... il marque la fin de la periode benie des enregistrements olympics studios et les noms de musiciens prestigieux n'apparaissent plus dans les credits au profit d'un banal "orchestre de...." ce qui en dit deja beaucoup.....

1. Rock'n'roll man :
Tres bon titre pour Johnny qui chante sa vocation, son credo, sa passion, sa vie avec un bel hommage à tous ceux qui l'ont inspiré et influencé.... mais dejà sur ce titre, on sent une realisation assez plate...comme sur bon nombre de titres de l'album.... c'est sur scene que ce titre va reellement exploser! Mais je note la version studio, pas les versions lives... 7.5/10

2. C'est une honky tonk woman:
Je trouve curieux alors que Johnny a toujours ete plus Stones que Beatles, qu'il ai au final adapté plusieurs titres de ces derniers et un seul titre des premiers... et si ses adaptations des Beatles sont des reussites, ben la seule qu'il ai faite des Stones est un beau ratage....le morceau de bastringue poisseux des Stones devient ici un truc sans aucune saveur... rdv manqué.... 2/10

3. 17 ans
Difficile de ne pas se rappeler le "T'as 16 ans" enregistré plus de 10 ans plus tot... c est jazzy avec un piano omnipresent... mais quand on ecoute l'accompagnement musical et qu on se dit qu'un an plus tot il enregistrait "insolitudes", on se dit que tout peut changer tres vite en 1 an avec Johnny ! 6/10

4. Nadine
Ca remonte d 'un cran avec cette adaptation ! J'imagine qu'en concert ce titre devait etre bien sympa . J'aime bien mais la encore une realisation trop propre... 7/10

5. Johnny rider
Ha celle là j 'adore ! Debutée mid tempo pour partir dans une chevauchée dans les grands espaces à 100 à l'heure ! Celle là je l'avais emmene avec moi ( avec Rouler sur l ouest") gravée sur un cd lors de mon voyage dans l'est americain... volume a fond dans le desert, elle procurait son petit effet! Enorme interpretation qui n est pas donnée a tout le monde ! 8/10

6. Venez tous avec moi
Titre annonciateur de Rock à Memphis ou il avait sa place et pour lequel le traitement sonore aurait ete surement meilleur!
sans egalé l'original, ce titre est ma fois fort agreable, j 'adore la basse qui ronfle d'un bout a l autre du morceau ! 7/10

7.A propos de mon pere
Magnifique titre que j'aurais aimé avoir dans une version uniquement accoustique...sans ces pluies de violons...sa resurection en 2000 fut une enorme et bonne surprise 8/10

8. A l'hotel des coeurs brisés
l'ambiance fifties est bien restituée...une adaptation pas trop mal reussie... 7/10

9. Laisse moi le temps de t 'aimer
Ballade country qui aurait eu sa place sur la terre promise... belle interpretation...bon apres ... 5.5/10

10. Ma panthere noire:
Là ca se gate... je sais pas ce qui a bien pu pousser Johnny a enregistrer un tels morceau avec une espece de rythmique disco par derriere et des paroles ineptes dessus...je passe sur le solo musical au milieu du morceau.... 2/10

11. Voici le monde
Beau bluezy titre avec le retour de Labro et l'apparition de groscolas qui devait deja plancher sur hamlet a l epoque 6/10

12. Interdit aux moins de 13 ans
ce titre aurait du etre interdit d'enregistrement tout simplement... Labro devait etre grippé sur ce coup là tant les paroles sont neuneus....idem pour groscolas... 3/10

note moyenne album : 5.75
Pochette: ha ce portrait de Johnny...quelle classe ! magnifique ! 9/10

bonus:
Le bol d'or: J'ai enormement usé le 45t "Johnny rider/ Le bol d'or"... il est interessant de souligner que Johnny a rarement sorti des 45t 2 titres qui comprenaient un rock sur les deux faces...et moi c est ce Johnny là que j'aime! 7.5/10
Les grands enfants: un titre vaguememnt country qui s'ecoute...et puis qui s oublie... 5.5/10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°29: Rock'n'slow

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum