LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  oscar2 le Lun 16 Avr - 21:42

Solitudes à deux fait partie de ces albums mid-seventies sans grandes ambitions artistique, mais qui bon an mal an apporte son lot de bonne surprise et de remplissage, une production très neutre axée variété haut de gamme, bref un album passe partout quoi !

De mon côté j'ai une perception assez austère de cet album, d abord à cause de la pochette qui si elle est très belle au demeurant n'en reste pas moins plombante , ton gris, solitude ou mise au vert, lassitude de la vie d'artiste ou besoin de faire le point, difficile de mettre une intention précise derrière ce cliché , cette perception est ensuite accentuée par l'ordre des titres, en version vynile cet album ce présentait en 2 faces bien distincte , la face A lente et la face B rock, cela peut sembler anecdotique aujourd hui mais lorsque vous aviez acheté Le nouveau Johnny, que vous le mettiez sur votre platine et qu'au bout de la première face il n'y avait que des chansons lente vous vous posiez des questions !

L'édition collection ne propose pas de réel plus au niveau du son et encore moins des bonus qui sont inexistant en cette année 78 bien pauvre, il faut donc se rabattre sur des extraits live de 79 pour remplir le cd, a ce sujet pourquoi avoir occulté la version live de « Cet homme que voilà » dont c'était naturellement la place ?

Beau livret et belle évocation du concert sur le Foch,

alors 34 ans plus tard......
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  oscar2 le Lun 16 Avr - 21:44

ELLE M'OUBLIE : D'entrée c'est le genre de titre que j'ai toujours presque détesté chez Johnny, un titre racoleur , faussement mélanco qui lorgne vers le tube de l'été sans oser le montrer , c'est typiquement le genre de chanson faux-cul signée Barbelivien et pour moi ce n'est pas digne de JH, d'ailleurs il ne s'y est pas trompé en ne l'interpretant pour ainsi dire jamais sur scene,, 5/10

SALUT CHARLIE : Là nous cotoyons le noble , le beau , le grand, un titre senti et ressenti qui frappe direct au cœur de l'auditeur dans un style country dépouillé du meilleur effet, une superbe réussite,, 10/10

LA FILLE DU SQUARE : Une ballade facile , un brin nostalgique mais perdue dans une production mid-seventies de prisunic , le problème de ce genre de titre produit de cette façon est qu'il pourrait aussi bien etre chanté par Mike Brandt , C François ou Tartampion , le résultat serait le même , donc pas digne de JH pour moi,, 6/10


CET HOMME QUE voilà : Où comment faire un chef-d'oeuvre bouleversant d'une « italiennerie » bon marché , là tout le génie de l'interprête qu'est Johnny éclate pour nous donner un monument inoubliable,, 10/10

SOLITUDE A DEUX : Voici une ballade assez peu commune , nappes de synthé pour débuter, des cordes tres basses et Johnny qui chante 2 ton trop haut, là j'aime , il se passe quelque chose, même sur cette chanson somme toute assez banale.... il se passe quelque chose,, 7/10

LA PREMIERE PIERRE : Come on let's go , l'un des tous meilleurs rock de ces années 70 pour entamer cette face, un texte au cordeau , une zik nickelle ( même si les choeurs ont pris un petit coup de vieux), ce piano bastringue qui nous embarque j'adore , et Johnny qui revit enfin , un must,, 10/10

VA TE CACHER : Un autre rock éfficace même si beaucoup plus marqué par le temps ( les choeurs avec un effet de reverb disco ça ne pardonne pas aujourd hui), toujours sympa à écouter malgré tout,, 6.5/10

LOLITA : J'aime le côté littéraire du texte , les rimes sont facile ok , mais cela reste tres frais même apres toutes ces années, et puis « Tu verras le film et puis tu liras le bouquin » moi ça m'éclate toujours autant ce genre de vanne à 2 balles,, surtout quand comme moi on a vu le film , puis lu le bouquin,, 7/10

UN COUP POUR RIEN : Un joli exercice de style sur le mot « coup » et toutes ses déclinaisons , un pur titre de remplissage,, 6.5/10

LE PETROLE : Le genre de truc hyper casse-gueule qui amuse 2 fois et puis qui lasse pour finir par paraître une réelle mauvaise idée, Sardou n'a pas fait mieux 2 ans plus tard avec « ils ont le pétrole » mais lui en a fait un tube, c'est toujours ça de pris,, 6/10

JE VOUS LA DONNE : Une chanson aussi passe partout que l'album pour le terminer, on a beau adorer Johnny il faut aussi savoir reconnaître quand il donne le minimum syndical,, ce n'est ni bon , ni mauvais , c'est pire c'est sans saveur,, 5/10




Bonus ( Live de la réédition 2003) :


LUCILLE : Une version réssuscitée direct from hell, un axe funk-rock fusion d'anthologie qui aurait mérité d'être reconduit,, 9/10

LA PREMIERE PIERRE : Une première (et seule version live) à ce jour qui dynamite carrément la version studio pourtant déjà bien pêchue,,10/10

TOUJOURS LA : Quelle superbe chanson pour fêter ses 20 ans de carrière , avec un texte autrement plus incisif que celui assez similaire de Autoportrait, à refaire en actualisant quelques phrases du texte,, 10/10

C'EST MIEUX AINSI : Une version live bien plus interessante que la face B studio avec son final tres enlevé,, 8/10

SALUT CHARLIE : Cette version réhaussée par la section de cuivre pour le final me donne la chair de poule a chaque fois,, 10/10

QU'EST CE QUE TU CROYAIS ?: The monument, La version d'anthologie avec son solo de... trombonne (ça il fallait oser) , un Johnny déchainé qui part en live sur pres de 14 minutes, j'en redemande,, 10/10



Moyenne de l'album original : 7.2/10
Moyenne de l'édition collection : 8.0/10
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  salentina le Lun 16 Avr - 21:58

CET HOMME QUE voilà : Où comment faire un chef-d'oeuvre bouleversant d'une « italiennerie » bon marché , là tout le génie de l'interprête qu'est Johnny éclate pour nous donner un monument inoubliable,, 10/10

c'est une des rares fois où je ne suis pas d'accord avec toi... quand on connait la version originale de Cocciante elle vaut très largement la version de Johnny... cette chanson n'a rien d'une "italiennerie"........ il n'y a qu'en français qu'on peut autant méprisé ses voisins...

une des plus belles chansons créés par Cocciante...


avatar
salentina

Messages : 3017
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  oscar2 le Lun 16 Avr - 22:03

tu as raison Salentina , j'avoue avoir pris un raccourci facile

La chanson de cocciante est magnifique aussi

J'ai utilisé cette formule maladroite pour mettre en évidence le grand plus qu'a apporté Johnny à cette chanson grace a son interpretation.
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  salentina le Lun 16 Avr - 22:07

tu peux dire cela de Derrière l'Amour..., mais là non !
Cocciante, c'est un des rares artistes que je mets au niveau de Johnny dans ce registre d'interprétation... et tu sais que je suis très sélective...lol


une version live...

avatar
salentina

Messages : 3017
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  Yuna le Mar 17 Avr - 14:53

Salut Oscar et merci pour ce debrief !

Je suis souvent en désaccord avec toi pour ce coup là ! Very Happy Déjà c'est un de mes albums préféré de Johnny.

Je te rejoins pour "Elle m'oublie", je ne la trouve pas super non plus.
Le 10/10 de Salut Charlie est amplement mérité, c'est peut être le must de l'album. J'aime beaucoup la version live de 98.
Pour La fille du square, elle fait partie de mes préféré de l'album. Je trouve que la voix et l'interprétation empreinte de nostalgie Very Happy de Johnny transcende la chanson et que non, avec un autre ce ne serait pas pareil. En fait pour "Revoilà ma solitude" et "La fille du square", j'aurai inversé tes deux avis. Avec "La fille du square", il se passe quelque chose ...
Cet homme que volà, ouh la je vais me faire tuer Very Happy ... mais cette chanson en studio me laisse quasi indifférente, je trouve le début vraiment trop long à démarrer, tellement long que j'avance parfois la chanson ... La version live de l'Olympia 2000 pourquoi pas mais bon ...
La première pierre, 10/10 on est ok Very Happy
Va te cacher, un des rocks de Johnny que je préfère ! Je rêve qu'il l'a rechante sur scène avec un rock un peu plus actualisé. Mais pour moi elle n'a pas tant vieillie que ça.
Lolita, je dois la zapper à chaque fois ...
Un coup pour rien, un autre très bon rock de l'album pour moi.
Le pétrole, moi je l'aime bien celle là mais j'avoue que c'est pas le chef d'ouvre du siècle Very Happy
Je vous la donne, moi j'y trouve une très bonne saveur Very Happy, peut être moins rock que Va te cacher mais d'aussi bonne facture pour moi.
avatar
Yuna

Messages : 4792
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  Jango le Mar 17 Avr - 16:51

AH! Enfin le retour des débriefs!! cheers


Ma découverte de la discographie de Johnny a été très éclatée et c’est au fil des ans que j’ai reconstitué les albums dont venaient toutes ces chansons collectées un peu pêle-mêle. En voilà un, d’album, que je connaissais déjà bien tant il comporte de titres qui me plaisent beaucoup. A priori j’ai l’idée d’un opus de bonne tenue, sans éclat particulier cependant. On va voir ce qu’il en est...

ELLE M’OUBLIE: Ce titre ma ramène à des souvenirs d’enfance car il se trouvait sur une des toutes premières cassettes audio que j’ai écoutée étant enfant, un genre de best of, je ne me souviens plus si c’était une cassette officielle ou pas, avec d’autres comme J’Ai Oublié De Vivre, Le bon temps Du R’N’R, Ma Gueule... Souvenirs, souvenirs!! C’est un peu l’ovni de cet album. Seul titre de Barbelivien, un nouveau venu, et quasi seul titre sans Mallory. Même dans le traitement du son on dirait qu’il a été enregistré à part, pour un autre album. Il me semble qu’on peut parler de classique, même s’il n’a pas été chanté en live depuis bien longtemps, c’est un titre qui a marqué le grand public et qui serait sans doute le bienvenu dans la nouvelle tournée. Moi je m’en passerais volontiers au profit de bien d’autres, mais en l’état difficile de nier son efficacité même si, comme Oscar dirait-on, je n’ai pas beaucoup de sympathie pour Barbelivien! 7,5/10

SALUT CHARLIE: Alors là d’un coup d’un seul on est dans le lourd! L’ambiance western feu de camp, le texte à vous tirer des larmes (encore une fois merci Mallory, il n’a pas fait que des chefs-d’oeuvre mais c’est un parolier des plus solides) et la voix tremblante de Johnny. Magnifique 10/10

LA FILLE DU SQUARE: Un titre beaucoup plus générique à tous points de vue. Comme l’a très bien dit Oscar, c’est du passe-partout d’époque! Sympa mais sans plus 6,5/10

CET HOMME QUE VOILÀ: Une chanson culottée quand même! L’histoire d’un homme infidèle qui met la fin de son couple sur le dos de sa maîtresse! Pour le moins ça manque d’introspection! Je n’adhère pas franchement et je serais curieux de savoir si l’original adopte le même point de vue (Salentina?). Néanmoins, si on se met dans la peau du personnage à ce moment donné, le titre a une force certaine, grâce au talent d’interprète de Johnny surtout. ne t'en fais pas Yuna, je vais pas les laisser te taper Wink 7/10

REVOILÀ MA SOLITUDE: Ce titre m’évoque beaucoup Je Construis Des Murs Autour De Mes Rêves... en moins bien. Mais en bien quand même 8/10

LA PREMIÈRE PIERRE: C’est Rock’n’Roll, gentiment transgressif avec un rythme d’enfer, Un pur plaisir qu’il peut reprendre sur scène quand il veut! Une petite remarque: «Les chambres des filles sont toujours trop petites», ça veut dire quoi?! On a besoin d’une grande chambre pour mieux faire l’amour à une femme? Et les autres, elles ne peuvent pas attendre à côté? Wink 8,5/10

VA TE CACHER: S’il la sortait aujourd’hui celle-là elle ferait un tolé! On prendrait Johnny pour un taliban! Si, si, pensez-y quelques secondes, «reste là, ne sort pas, je ne veux pas que les autres te voient»...! Bon évidemment ça n’était pas l’idée et pris avec humour et recul ce titre est très entrainant 7/10

LOLITA: Encore un titre qui passerait mal aujourd’hui! Et dans le prochain volume on aura droit à «17 ans c’est d’accord pour moi»! Bon, il n’avait pas non plus 68 ans à l’époque! Il faut reconnaître que ce titre est diablement entraînant et sexy. Et puis moiaussi j’ai vu le film puis lu le bouquin! (superbe d’ailleurs!) 7,5/10

UN COUP POUR RIEN: C’est très laborieux ici. Avec une musique d’Erik Bamy aussi peu originale que possible. On attend que ça explose et en fait non 5/10

LE PÉTROLE: Le lecteur assidu connaîtra ma méfiance envers les titres humoristiques dans le répertoire de Johnny, mais celui-ci recueille toute mon approbation! Drôle aussi car aujourd’hui il y a des voitures qui roulent sans pétrole et c’est pas fini! Wink 8/10

JE VOUS LA DONNE: J’ai cru comprendre que beaucoup de fans aiment particulièrement ce titre. Pour moi il en a fait de bien meilleurs sur le même thème, celui-ci se tient 6,5/10

LUCILLE: Hé bien la voici la version qui va me réconcilier avec ce titre! Quelle force, quelle énergie! Et en plus il n’essaye pas de la faire en anglais! Wink 9/10

LA PREMIÈRE PIERRE: Plus rock sur scène, j’aime! 9,5/10

TOUJOURS LÀ: La scène donne une urgence et une colère bienvenues à ce titre déjà culte en studio 9,5/10

C’EST MIEUX AINSI: Ici pareil, la scène enlève à ce titre le côté un peu artificiel du studio, et avec un final comme seul Johnny sait les offrir! 9/10

SALUT CHARLIE: Ici par contre je préfère la version studio! Difficile de dire pourquoi, moins d’émotion, d’intimité sans doute. La version 98 rattrapera le coup. 8,5/10

QU’EST-CE QUE TU CROYAIS: Ici encore l’occasion de me réconcilier avec un titre aimé de tous qui en m’a jamais vraiment emballé. C’est grâce à l’orchestre et la folie de la scène bien sûr 8,5/10

Au final, un album dont l’excellente tenue lui permet de se hisser dans mon peloton de tête malgré un seul titre à atteindre 10/10! Il le doit aussi à une excellente sélection live. Sans faire de vague, cet opus s’impose presque malgré moi! Deuxième surprise en deux volumes!

NOTE GÉNÉRALE: 8/10

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Les Enfants Du Rock 8
La Peur 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Jamais Seul 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5

Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7

C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
Ma Vérité 6
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  salentina le Mar 17 Avr - 19:42

sur ce lien Jango, tu trouveras des échanges au sujet de Cet Homme que Voilà
ainsi que la traduction de Bella Senz'Anima, que j'avais faite à l'époque... (la page 3)

http://johnnyhallydayleweb.forumpro.fr/t5896p50-l-histoire-de-cet-homme-que-voila

dommage que l'année de nos messages ne figure pas sur le forum... ce sujet doit dater de 3 ans
avatar
salentina

Messages : 3017
Date d'inscription : 03/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  Jango le Mar 17 Avr - 23:44

Merci beaucoup Salentina d'avoir déterré ce sujet très intéressant! Very Happy (et pour info moi je vois une date: avril 2010)

Je retiens que les textes sont très proches mais la version française ajoute ce détail de "la femme que j'aimais tu me l'a fais quitter", une nuance qui n'est pas dans la version italienne. La version française de Cocciante sous-entend même que le couple malheureux dure depuis de nombreuses années. Un détail qui fait beaucoup de différence par rapport à ma réserve sur ce titre.
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N°28: Solitudes à deux

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum