LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  oscar2 le Mar 16 Aoû - 0:16

Ca ne finira jamais est plutot un bon souvenir car pour un retour annoncé à la grosse variété apres le tres beau Cœur d’un homme , il s’avere etre bien au dessus du calamiteux A la vie a la mort ( ce n’était pas difficile me direz vous !)

Je ne crierais toutefois pas au miracle car il y a beaucoup d’inégalités dans cet album , du tres bas et du tres haut qu’il est aujourd hui encore assez ardu à démêler .

J’ai bien sûr garder l’optique de la collection pour les bonus , a savoir les inédits de l’album , quelques sorties parrallele et les 2 extrait single de l’album live. Le tout pour une durée totale de +/- 75 min.




CA NE FINIRA JAMAIS : Bien joué Calogero , car sans parler de classique instantané il faut bien avouer que cette intro rentre d’emblée dans nos oreilles pour ne plus en sortir , le texte quand a lui est tres bien vu aussi ( bien moins pompeux que Entre nous sur un theme similaire , le tutoiement quand Johnny s’adresse a nous y est pour beaucoup selon moi)) , son interpretation faisant le reste , vraiment un tres bon titre d’ouverture.. 9/10

JE N’APPARTIENS QU’A TOI : Avec le recul cette mélodie ressemble étrangement a ce que Mattieu a concocter pour Jamais seul ( Ces deux là , Jade dort , Jalousie), j’aime ce piano déconnecté de l’ensemble, le texte se veut malheureusement trop alter-mondaliste pour moi, dans la bouche de Raphael s’eut été du pain béni mais ça colle difficilement a Johnny , le titre est toutefois tres beau et digne .. 7/10

CA PEUT CHANGER LE MONDE : Alors okay il y a un super gimmick , de beaux cuivres , un tres bon son d’orgue sixties, mais qu’est ce que c’est lourd et même balourd , ampoulé au possible, il aurait fallu accélérer le titre de 2 temps au moins pour le rendre digeste pour moi ,du coup il me reste un « grand » titre gaché.. 6,5/10

SI MON CŒUR : la guitare de l’intro et des breaks sonne tres The Edge de U2, pour le reste c’est du tres convenu et nappé de couches de violons inutiles , un titre de plus.. 6/10

ETAT DE GRACE : La petite chanson d’album par excellence , pas transcendante mais bienvenue, un titre un peu a part et c’est tant mieux.. 6,5/10

JE M’ARRETE LA : Un mystere total , tout dans ce titre est mal fichu , la musique est bancale, le texte encore plus avec des phrases interminables pour dire finalement tres peu de choses, et pourtant une fois assemblé tout ce fatras incohérence roule à 200 à l’heure ( comme chez les Stones) , donc au final un truc bizarre qui n’a ni queue ni tete mais qu’on ne peut s’empecher de réécouter.. 8/10

C’EST PAS UNE VIE :Certainement la perle cachée de l’album , un titre plus qu’anodin ( la musique du départ me rappelle Un reve a faire) , mais un texte d’une force inouie pour rendre un hommage discret aux femmes qui doivent lutter au jour le jour pour rester dignes , superbe .. 9/10

ETREINTES FATALES : Dès l’intro ça sent ( pour ne pas dire ça pue) le Maé a 10km a la ronde , c’est du coup assez éfficace mais aussi tres racoleur ,pour moi ce titre sera inécoutable sans piquer de crise de rire d’ici 10 ans.. 6/10

ON S’EST AIMES : AC/DC is back , tres éfficace , de bons couplets au liping rapide pour une fois , une belle reprise en back-drums apres le premier refrain pour relancer la dynamique, un refrain entetant , des bons solos , que demander de plus , un titre a faire sur scene.. 9/10

EMILY : Un ange passe…. Un beau moment de poésie tres inspiré , un son de guitare tres David Lynch des jours sombre en écho et des trompettes mexicaines en filigrane ( fallait l’oser ça) c’est parfait autant qu’atypique.. 8/10

UNCHAINED MELODY/LES ENCHAINES : Aaarf.. que dire , le texte français est d’une indigence totale , ridicule, l’adaptation musicale est plutot bonne et Joss Stone aussi, mais bon ça reste selon moi un gros plantage en version bilingue.. 5/10

JE VOUDRAIS TELLEMENT : D’entrée je dois avouer que j’adore ce genre de rythmes syncopés ( formule reprise pour Elle a mis de l’eau) , de plus sur le thême récurrent de ses enfants chéris ce texte tient le haut du panier , a des années lumiere du fadasse Mon plus beau nauwel* , j’aime ce titre avec un plaisir coupable .. 9/10

JE TIENDRAI BON : Que du bonheur , un rythme hyper cadencé , un refrain accélérateur au possible , la vieille formule éculée du tempo dédoublé pour le final , un seul regret en fait c’est que c’est bien trop trop court, ça s’arrete trop vite j’étais parti pour 10 minutes moi et ça s’arrete betement apres 4 a peine, mais 4 minutes d’anthologie.. 10/10




Bonus..



CROIRE EN L’HOMME : Et une autre B-side énorme de plus , quel bon titre, pêchu , violent, hargneux , le Johnny que je voudrais entendre plus souvent ( pour l’anecdote le refrain ressemble a une version hard du refrain de Déborah de Sardou).. 9/10

UNCHAINED MELODY : La version digeste de cette reprise ultra convenue.. 7/10

TOUT CE CIRQUE : Un titre resté sur le carreau et ajouté en bonus collector du tour 66 , un rien baclé il est vrai , il y a une belle puissance mais un texte aussi tres convenu.. 6/10

JEUNE POUR TOUJOURS (Avec Hugues Aufray) : Bon je dois le confesser ici mais moi les adaptations de texte cucul la praline de Dylan par ce bon Hugue me laissent de glace, musicalement et vocalement c’est tres solide heureusement ( pour ceux qui aiment cette chanson , allez découvrir sans attendre la version de Meat Loaf).. 7/10

IL FAUT SAVOIR ( Avec Charles Aznavour) : D’entrée c’est .. pompeux , enfin c’est Charles quoi , n’empeche de les entendre tous les deux ensemble , j’aime ça et puis la chanson est quand même superbe.. 7/10


Live tour 66

JOUE PAS DE ROCK’N’ROLL POUR MOI : Version tour 66 tres rapprochante de l’originale dans l’esprit, plutot une bonne version si on en avait pas autant marre de l’entendre.. 8/10 ( pour la chanson)

ET MAINTENANT : Je me suis souvent demandé ce qu’aurait pensé Bécaud si il avait pu entendre cette version théatralement énorme par Johnny, je crois que lui aussi aurait eu les larmes aux yeux.. 10/10


Moyenne de l’album original : 7,6

avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  lugo62 le Mer 17 Aoû - 11:22

Je ne comprends pas ,tu sais deja les chansons bonus qui vont y etre ajoutés ??
Et pourquoi deja passer passer au debrief 52?
avatar
lugo62

Messages : 7507
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 35
Localisation : pres de troyes mais originaire de lens

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  Jango le Mer 17 Aoû - 14:23

Ça ne finira jamais et Le Coeur d'un homme sont des albums Warner et ne seront donc pas inclus dans la collection. L'idée Lugo c'est d'avoir chroniqué tous les albums de Johnny au bout du compte, et comme la collection en comptera 50, Oscar rajoute le 51, le 52 et le 53 (Jamais Seul) en prévision. Pas de quoi paniquer tu vois Wink

PS: Je me suis replongé dans cet album et mon débrief 52 viendra bientôt
avatar
Jango

Messages : 3922
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  jojo_75 le Mer 17 Aoû - 16:40

oscar2 a écrit:
CA PEUT CHANGER LE MONDE : Alors okay il y a un super gimmick , de beaux cuivres , un tres bon son d’orgue sixties, mais qu’est ce que c’est lourd et même balourd , ampoulé au possible, il aurait fallu accélérer le titre de 2 temps au moins pour le rendre digeste pour moi ,du coup il me reste un « grand » titre gaché.. 6,5/10

Réécoute ça :



Y-a quand même pour le moins une grosse inspiration non?
avatar
jojo_75

Messages : 4799
Date d'inscription : 04/02/2008
Localisation : 48.862862,2.392798

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  Jango le Jeu 18 Aoû - 22:28

Voilà un de ces albums dont même Johnny en vient à renier le processus de création impersonnel. Un album fourre-tout comme À La Vie À La Mort et beaucoup (trop?) d'autres. Néanmoins, un retour en forme vocale et plus rock qu'attendu. Comme toujours avec ce type d'album il y a à boire et à manger, mais pour moi c'est sans doute l'album où les écarts sont les plus grands. Je l'ai beaucoup écouté à l'époque de sa sortie et aujourd'hui je me rends compte qu'il y a plusieurs titres que j'avais complètement oubliés! Malheureusement, je crois que je vais les réoublier aussi vite! Attention cependant, ce genre d'album meeting pot est courant et il ne faudrait pas trop blâmer l'Homme d'avoir céder à la facilité (et à la pression de la maison de disque après un album plus osé et moins vendeur!). Mais trêve de blabla...




CA NE FINIRA JAMAIS : Une magnifique déclaration d'amour au public, la meilleure dans sa discographie, du 100% Johnny qui en fait des tonnes comme lui seul peut se le permettre. Je bois du petit lait et je repense avec émotion à la version live du Tour 66 10/10

JE N’APPARTIENS QU’A TOI : Un titre qui aurait sa place sur Jamais Seul ou Le Coeur d'Un Homme. Des thèmes frais apportés par Raphaël, une réalisation épurée et agréablement teintée de blues, une interprétation magnifique 9,5/10

CA PEUT CHANGER LE MONDE : Je serai beaucoup plus indulgent qu'Oscar. Depuis la première écoute c'est le titre qui m'était resté dans l'oreille après Ça N'Finira Jamais. Le rythme est entraînant, le thème rebattu mais agréablement positif. Puisque que les élus devaient être rares, je suis content qu'il ait existé sur scène 8/10

SI MON CŒUR : Et soudain je décroche complètement! Au niveau de la réa on est dans du Sang pour Sang du pauvre, le texte n'est pas mauvais, mais impossible à chanter, le refrain fait mal aux oreilles 3/10

ETAT DE GRACE : La réa est un peu meilleure, mais le texte est encore pire 3/10

JE M’ARRETE LA : pressé d'oublier les deux titres précédents, je me rue sur ce titre aussi soul que rock. Peut-être que le texte est long, mais il sonne bien et il raconte quelque chose avec un petit point de vue. Surprise, c'est le titre tant attendu signé Cabrel! Il a bien fait de se lâcher et d'offrir à Johnny un titre comme il aimerait je crois beaucoup pouvoir en chanter (il a fait sa propre adaptation de Né Dans Le Bayou dans son dernier album). Que du plaisir 9/10

C’EST PAS UNE VIE : Cas plus délicat. Le texte et le thème valent vraiment la peine. Un bel hommage rendu caduque par une musique trop facile 6,5/10

ETREINTES FATALES : Pfff... Non quoi... Du pur Maé et je ne peux pas supporter ce type (enfin, ces chansons du moins!) 4/10

ON S’EST AIMES : C'est très banal, mais au moins Blondin sais faire des titres qui balancent 5/10

EMILY : D'un coup nous revoilà dans les années septante, heu, soixante-dix Wink pour une ballade crépusculaire toute en retenue dramatique, très réussi 8/10

UNCHAINED MELODY/LES ENCHAINES : C'est clair que les textes français auraient mérité un peu plus d'attention car ils desservent le titre original et même le contredisent! (je crois d'ailleurs que l'adaptation date un peu vu qu'elle est signée Delanoë, auteur de Derrière l'Amour et de nombreux titres de Dassin et qu'il est mort en 2006). Néanmoins je trouve l'idée de ce duo formidable, même si elle vient sans doute de la maison de disque! Ces deux voix se marient à merveille et les arrangements qui en font une marche sont originaux 7/10

JE VOUDRAIS TELLEMENT : Un texte sur la petite dernière qui ne soit pas mièvre? C'est possible et c'est même très touchant, car cela reste universel. Ce titre c'est la confession d'un père qui sait qu'il ne verra pas ses enfants devenir des adultes, le rythme de la chanson est brisé comme son coeur, le titre s'envole lentement... Magnifique 9/10

JE TIENDRAI BON : Avec le recul, première apparition de Paul et Mick Wink Dommage qu'il fasse fort doublon avec Je M'Arrête Là car il est effectivement plus qu'entraînant, surtout avec ce final si hallydéen 8/10


CROIRE EN L’HOMME : Un peu dans la lignée de Rien À Personne ou Affronte-Moi, un gros rock qui tâche et un deuxième hommage aux femmes. plaisir coupable 8/10

UNCHAINED MELODY : Je suis partagé car le texte est évidemment meilleur, mais j'ai encore un peu de mal avec l'accent de Johnny (il était mieux coaché sur Rough Town) 8/10

TOUT CE CIRQUE : Ça commence bien, mais le texte est vraiment laborieux et le refrain pour le moins bâclé. Il aurait pu rester caché... 4/10

JEUNE POUR TOUJOURS (Avec Hugues Aufray) : Hugues je t'aime beaucoup mais c'est impossible d'adapter Forever Young, en tous cas pas littéralement. Les voix sont belles mais ça ne rachète pas l'ensemble 5/10

IL FAUT SAVOIR ( Avec Charles Aznavour) : Sur son premier couplet Johnny a la même voix que sur Si J'Étais Un Charpentier ou même... Retiens La Nuit! C'est clair que rien en fait dans la dentelle ici, mais quelle puissance quand ses deux là sont réunis! 9/10


Live tour 66

JOUE PAS DE ROCK’N’ROLL POUR MOI : Est-ce qu'on a trop entendu ce titre? OH OUI!! Est-il excellent et en est-ce la meilleure version? Oh oui!! 10/10

ET MAINTENANT : Même en version edit la puissance est là, un titre qu'on dirait taillé depuis le départ pour Johnny sur scène 9/10


MOYENNE DE L'ALBUM: 6,75/10 tout pile, comme j'ai pris l'habitude de coter par demi-point j'arrondis à 6,5 à cause de la qualité très inégale et parce que les live faussent la donne, mais c'est clair que cette note très tiède pénalise les excellents titres qu'il y a aussi dans cet album

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
Gang 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jamais Seul 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Ça N'Finira Jamais 6,5/10
Ma Vérité 6
Ce Que Je Sais 5,5
avatar
Jango

Messages : 3922
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  Invité le Jeu 18 Aoû - 23:14

CA NE FINIRA JAMAIS : un titre boursouflé au possible, surchargé niveau arrangement et surchanté par Johnny... la version live de ce tittre reste un peu plus convaincante...mais montre au passage que ce titre n est pas fait pour la scene... reste les paroles hommages à ses fans...mais gros boff quoi.... 4/10

JE N’APPARTIENS QU’A TOI : une tres belle ballade qui me fait penser au Johnny des années 70... quand il pose sa voix comme cela sur des arrangements tres simples, c est beau..tout comme le texte... 8/10

CA PEUT CHANGER LE MONDE : je trouvais la version studio tres moyenne...la version live fut meilleure mais trop entendue durant ce tour 66... ca tourne vite dans le vide avec un texte vraiment simplet 4/10

SI MON CŒUR :l association David Hallyday -grand corps malade etait prometteuse sur le papier...pour au final aboutir sur un des pires titres que Johnny ai enregistré depuis une dizaine d'année... paroles nulles, arrangements lourdingues, Johny qui hurle plus qu'il ne chante...pour moi vraiment mauvais...2/10

ETAT DE GRACE: le niveau remonte un peu avec ce titre qui reste cependant tres anecdotique 5/10

JE M’ARRETE LA :enfin un titre qui bouge ! j'aime beaucoup les differents changment de rythme de ce titre, dommage que Johnny n'ai pas plus insisté avec cette chanson sur le tour 66 ! a quand une nouvelle collaboration avec Cabrel ? 8/10

C’EST PAS UNE VIE : un joli texte..;mais une chanson ne se limite pas qu'a cela... 4/10

ETREINTES FATALES : une intro prometteuse pour un titre qui au final ne decolle jamais... agreable tout de meme 6/10

ON S’EST AIMES : voila un petit rock bien efficace qui aurait merité une carriere live ! 7/10

EMILY : pour moi, le titre de cet album ! incroyable que warner ne l a pas sortie en single et que Johnny ne lui ai pas donné une chance en unplugged ... 9/10

Les enchaines: pourquoi avoir repris ce titre là ???.... duo franchement pas terrible et le melange francoanglais est du plus mauvais effet... 3/10

JE VOUDRAIS TELLEMENT :encore un titre totalement anecdotique de remplissage.... dur dur 4/10

JE TIENDRAI BON :ouf..l'album finit sur une bonne note avec ce petit rock bien carré et bien envoyé! 8/10

Croire en l'homme : aurait eu sa place dans lalbum en lieu et place d'un des nombreux titres sans interet precités 6/10

UNCHAINED MELODY : plus de melange francoanglais mais l'accent terrible anglais de Johnny toujours dans le rouge... à peine mieux... 4/10

TOUT CE CIRQUE : un petit titre sans pretention et pas trop mal ficelé 6/10

jeune pour toujours : duo sympa, mais j ai du mal avec la voix de hugues sur ce duo... 6/10

Il faut savoir : beau duo, mais j aime pas trop ce style... 5/10

Voila, tout ca pour dire qu'au final, ben je suis vraiment pas fan de l'album "Ca n'finira jamais" et ma hantise c est qu'apres Jamais seul, il nous sorte un "ca n finira jamais 2"....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  Jango le Jeu 18 Aoû - 23:34

Le moins qu'on puisse dire c'est que la richesse des fans de Johnny est dans la diversité Wink
avatar
Jango

Messages : 3922
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  oscar2 le Ven 19 Aoû - 9:36

Meci pour vos débriefs les gars , c'est toujours tres riche et révélateur en effet.
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 49

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  lugo62 le Ven 19 Aoû - 10:17

Jango a écrit:Ça ne finira jamais et Le Coeur d'un homme sont des albums Warner et ne seront donc pas inclus dans la collection. L'idée Lugo c'est d'avoir chroniqué tous les albums de Johnny au bout du compte, et comme la collection en comptera 50, Oscar rajoute le 51, le 52 et le 53 (Jamais Seul) en prévision. Pas de quoi paniquer tu vois Wink

PS: Je me suis replongé dans cet album et mon débrief 52 viendra bientôt


Autant pour moi JANGO ,...et les autres , suis je bete ,bien sur que la collection s'arrete a 50 ,et la on est dans le nuemro 52 .
j'ai repondu par precipitation ,sans prendre la peine de reflechir 30 secondes ( a ma decharge ,c'etait le matin lol)

Méa culpa ... ,et pour ma part je reprendrais prochainement quelques debrieffs ( faute de temps actuellement )
avatar
lugo62

Messages : 7507
Date d'inscription : 19/05/2009
Age : 35
Localisation : pres de troyes mais originaire de lens

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  Jango le Ven 19 Aoû - 23:17

[quote="lugo62"]
Jango a écrit:pour ma part je reprendrais prochainement quelques debrieffs ( faute de temps actuellement )

Je m'en réjouis Wink
avatar
Jango

Messages : 3922
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING: N°52 Ca ne finira jamais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum