LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Jango le Jeu 21 Nov - 22:22

On ne va pas se mentir, ça sent la fin de collection! Depuis les derniers gros morceaux qu’étaient Rough Town et Destination Vegas - logiquement placés en fin de collection car intéressants moins le «grand» public - on ne fait que dégringoler. Un des enseignements que j’aurais tiré de cette collection c’est qu’il ne faut pas déconsidérer la période du début des années 80. Il est de coutume de placer la «renaissance» artistique et commerciale de Johnny au moment de ses collaborations avec Berger et Goldman, et bien que je pense que cela soit justifié, il y a eu de vraies pépites dans les huit albums (dix si l’on compte les Versions 82!!) parus entre 1979 et 1984 et nous avons eu l’occasion de les égrainer sur ce site. Malheureusement c’étaient aussi souvent des albums inégaux avec des titres clairement de «remplissage». Dans le cas de A Partir De Maintenant c’est un peu tout l’album qui sonne «remplissage». Ca m’ennuie de finir ces débriefs sur plusieurs fausses notes, mais c’est c’est pas moi qui ai choisi l’ordre de parution! Enfin, voyons cela en détail...

avatar
Jango

Messages : 3904
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Jango le Jeu 21 Nov - 22:22

A PARTIR DE MAINTENANT: La première d’une longue série de ballades inspirées du divorce du chanteur. Pas la plus réussie, car vraiment trop variété pour que Johnny puisse y exprimer sa rage intérieur comme il sait le faire sur des rocks, des blues ou de la country. La résultat n’est pourtant pas désagréable et reste sans doute la dernière contribution significative de Michel Mallory à la discographie de Johnny, avant une période d'essoufflement manifeste et son éviction de l’équipe Billon. 7/10

A DOUBLE TOUR: Voilà un rythme qui me rappelle dangereusement T’As Le Bonjour De L’Amour! C’était peut-être dans l’air du temps mais pour moi ce mélange variété/reggae ne réussit décidément pas à Johnny (on ne peut pas tout faire!) 5/10

LE CHANTEUR SANS AMOUR: Une honnête ballade vaguement country qui pourrait avoir dix ans de moins. Toujours agréable mais usé. 7/10

JE N’SUIS PAS UN HEROS: Pas étonnant avec ces sonorités de synthétiseur bas de gamme, ce titre n’ait pas été un succès à sa sortie! Bien sûr ce sont des sonorités assez proches de celles des albums studios de Balavoine (où il faisait tout lui-même) mais quand on sait ce que ce titre donnera sur scène 10 ans plus tard, on ne peut y voir qu’une belle occasion ratée 6/10

LA SEULE FILLE QUE J’AIME: Voilà un titre étrange, au rythme exigeant. A la première écoute on a l’impression d’un collage hasardeux, mais au fil du temps voilà une chanson qui se révèle entrainante, originale et fraîche dans le répertoire de Johnny. 7/10

UN DIABLE ENTOURRE D’ANGE: A nouveau, question de goût peut-être mais pour moi impossible de prendre cette orchestration en toc au sérieux en 2013, et tout le reste n’y peut rien! Et ce n’est pas une question de ne pas aimer le son des années 80 car bien des albums aux sonorités semblables ont très bien vieillis (chez Bowie, Springsteen, pet Shop Boys, ou même Johnny avec Gang même si je sais que tout le monde ne me suivra pas là-dessus!). Non c’est tout simplement du travail baclé dans ce cas. Les ravages des boîtes à rythme. 5/10

QU’EST-CE QU’ELLE FAIT?: Encore le divorce. Cette fois on laisse la place à Johnny pour habiter la chanson, mais on le coupe après moins de trois minutes! Texte et musique réussis, sans étincelle. 7/10

LA POUPEE QUI FAIT NON: Après Balavoine, Polnareff... et deuxième échec cinglant! Je ne suis pas spécialiste du chanteur aux lunettes blanches mais il me semble qu’il y avait bien des titres de son répertoires qui auraient mieux convenus à Johnny. Il chante cette chanson tellement au premier degré que c’en est gênant. 5/10

PERDU DANS LE NOMBRE: Oh! Un rock! On avait presque oublié que Johnny était censé être un rocker dans cet album morose! L’adaptation française semble à nouveau vite faite bien faite, mais dans ce contexte c’est une oasis de plaisir que ce titre bien balancé où Johnny donne enfin de la voix et aborde un autre sujet que l’amour! 7,5/10

LA FILLE DE L’HIVER: Et on retombe aussi sec! On a déjà entendu cette chanson, et en bien mieux, de la part du duo Mallory/Hallyday. 5,5/10

AVEC LE TEMPS: Je crois que c’était une erreur d’inclure ce titre pour appâter le chaland sur une énième compilation il y a deux ans. Surtout quand on sait tous les «vrais» inédits qu’Universal a encore sous le coude (et le coffret History l’a prouvé)! Oui je traite ce titre de faux inédit car c’est de toute évidence un titre inachevé, pas un titre éliminé au mixage ou une face B oubliée, c’est une répétition, un essai manqué que manifestement Johnny et son staff n’ont même pas voulu mener à terme à l’époque (il manque plusieurs couplets!). C’était une mauvaise idée à l’époque et c’était une mauvaise idée de le sortir en faisant semblant qu’il s’agissait d’un vraie reprise (comme la version studio de Ne Me Quitte Pas). Une mauvaise idée car maintenant il me faut la noter et franchement que dire de cet embryon de chanson?! Peut-être ça aurait pu être bien, ou ça pourrait être un exercice intéressant pour Johnny aujourd’hui, mais à l’époque lui-même n’était visiblement pas convaincu, alors comment le serai-je? 4/10

NOTE GENERALE: 6/10

Sans surprise un bilan très mitigé. Aucun titre marquant dans cet album; c’est tout de même rare! Allez, au moins on finira en apothéose avec le Parc 93, rendez-vous bientôt!

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Rough Town 8
Les Enfants Du Rock 8
Destination Vegas 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Hamlet 8
La Peur 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Country-Folk-Rock 7,5
Jamais Seul 7,5
En Pièces Détachées 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Halleluyah 7,5
Entre Violence et Violons/En V.O. 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5
Pas Facile 7,5

L’Attente 7
Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Rêve Et Amour 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7
Nashville 1963 7

Les Bras En Croix 6,5
C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
L’Idole Des Jeunes 6,5
Sings America's Rockin' Hits 6,5
Johnny Chante Hallyday 6
Ma Vérité 6
Quelque Part Un Aigle 6
A Partir De Maintenant 6
Loving you 1961-2009 6
Ce Que Je Sais 5,5
Versions 82 5/10
avatar
Jango

Messages : 3904
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Yuna le Ven 22 Nov - 0:26

Merci pour ce debrief.

C'est vrai que cette version de Je ne suis pas un héros fait un peu "gâchis" quand on connait la version scène.
En relisant ton débriefing j'écoute les p'tits extraits que propose Amazone lorsque que l'on séléctionne un album, histoire d'avoir les chansons bien en tête quand je lis tes commentaires, mais pour la plupart des chansons de cet album je n'ai pas le souvenirs de les avoir déjà entendu alors que j'ai plusieurs fois écouté cet album en vynil. Seul Perdu dans le nombre m'avait laissé un souvenir ...

Jango a écrit:C’était une mauvaise idée à l’époque et c’était une mauvaise idée de le sortir en faisant semblant qu’il s’agissait d’un vraie reprise (comme la version studio de Ne Me Quitte Pas)
Tu veux dire quoi par là sur Ne me quitte pas ? C'est une vrai reprise non ?
avatar
Yuna

Messages : 4744
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 27
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

debrief

Message  cat302 le Ven 22 Nov - 9:00

Jango a écrit:A PARTIR DE MAINTENANT: La première d’une longue série de ballades inspirées du divorce du chanteur. Pas la plus réussie, car vraiment trop variété pour que Johnny puisse y exprimer sa rage intérieur comme il sait le faire sur des rocks, des blues ou de la country. La résultat n’est pourtant pas désagréable et reste sans doute la dernière contribution significative de Michel Mallory à la discographie de Johnny, avant une période d'essoufflement manifeste et son éviction de l’équipe Billon. 7/10

A DOUBLE TOUR: Voilà un rythme qui me rappelle dangereusement T’As Le Bonjour De L’Amour! C’était peut-être dans l’air du temps mais pour moi ce mélange variété/reggae ne réussit décidément pas à Johnny (on ne peut pas tout faire!) 5/10

LE CHANTEUR SANS AMOUR: Une honnête ballade vaguement country qui pourrait avoir dix ans de moins. Toujours agréable mais usé. 7/10

JE N’SUIS PAS UN HEROS: Pas étonnant avec ces sonorités de synthétiseur bas de gamme, ce titre n’ait pas été un succès à sa sortie! Bien sûr ce sont des sonorités assez proches de celles des albums studios de Balavoine (où il faisait tout lui-même) mais quand on sait ce que ce titre donnera sur scène 10 ans plus tard, on ne peut y voir qu’une belle occasion ratée 6/10

LA SEULE FILLE QUE J’AIME: Voilà un titre étrange, au rythme exigeant. A la première écoute on a l’impression d’un collage hasardeux, mais au fil du temps voilà une chanson qui se révèle entrainante, originale et fraîche dans le répertoire de Johnny. 7/10

UN DIABLE ENTOURRE D’ANGE: A nouveau, question de goût peut-être mais pour moi impossible de prendre cette orchestration en toc au sérieux en 2013, et tout le reste n’y peut rien! Et ce n’est pas une question de ne pas aimer le son des années 80 car bien des albums aux sonorités semblables ont très bien vieillis (chez Bowie, Springsteen, pet Shop Boys, ou même Johnny avec Gang même si je sais que tout le monde ne me suivra pas là-dessus!). Non c’est tout simplement du travail baclé dans ce cas. Les ravages des boîtes à rythme. 5/10

QU’EST-CE QU’ELLE FAIT?: Encore le divorce. Cette fois on laisse la place à Johnny pour habiter la chanson, mais on le coupe après moins de trois minutes! Texte et musique réussis, sans étincelle. 7/10

LA POUPEE QUI FAIT NON: Après Balavoine, Polnareff... et deuxième échec cinglant! Je ne suis pas spécialiste du chanteur aux lunettes blanches mais il me semble qu’il y avait bien des titres de son répertoires qui auraient mieux convenus à Johnny. Il chante cette chanson tellement au premier degré que c’en est gênant. 5/10

PERDU DANS LE NOMBRE: Oh! Un rock! On avait presque oublié que Johnny était censé être un rocker dans cet album morose! L’adaptation française semble à nouveau vite faite bien faite, mais dans ce contexte c’est une oasis de plaisir que ce titre bien balancé où Johnny donne enfin de la voix et aborde un autre sujet que l’amour! 7,5/10

LA FILLE DE L’HIVER: Et on retombe aussi sec! On a déjà entendu cette chanson, et en bien mieux, de la part du duo Mallory/Hallyday. 5,5/10

AVEC LE TEMPS: Je crois que c’était une erreur d’inclure ce titre pour appâter le chaland sur une énième compilation il y a deux ans. Surtout quand on sait tous les «vrais» inédits qu’Universal a encore sous le coude (et le coffret History l’a prouvé)! Oui je traite ce titre de faux inédit car c’est de toute évidence un titre inachevé, pas un titre éliminé au mixage ou une face B oubliée, c’est une répétition, un essai manqué que manifestement Johnny et son staff n’ont même pas voulu mener à terme à l’époque (il manque plusieurs couplets!). C’était une mauvaise idée à l’époque et c’était une mauvaise idée de le sortir en faisant semblant qu’il s’agissait d’un vraie reprise (comme la version studio de Ne Me Quitte Pas). Une mauvaise idée car maintenant il me faut la noter et franchement que dire de cet embryon de chanson?! Peut-être ça aurait pu être bien, ou ça pourrait être un exercice intéressant pour Johnny aujourd’hui, mais à l’époque lui-même n’était visiblement pas convaincu, alors comment le serai-je? 4/10bonjour l'opinion sur la chanson avec le temps quand universal a retrouver la chanson il ont fait ecouter a johnny qu'il a trouver formidable alors qu'a l'epoque il a trouver pas bien qui dit vrai
NOTE GENERALE: 6/10

Sans surprise un bilan très mitigé. Aucun titre marquant dans cet album; c’est tout de même rare! Allez, au moins on finira en apothéose avec le Parc 93, rendez-vous bientôt!

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Rough Town 8
Les Enfants Du Rock 8
Destination Vegas 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Hamlet 8
La Peur 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Country-Folk-Rock 7,5
Jamais Seul 7,5
En Pièces Détachées 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Halleluyah 7,5
Entre Violence et Violons/En V.O. 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5
Pas Facile 7,5

L’Attente 7
Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Rêve Et Amour 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7
Nashville 1963 7

Les Bras En Croix 6,5
C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
L’Idole Des Jeunes 6,5
Sings America's Rockin' Hits 6,5
Johnny Chante Hallyday 6
Ma Vérité 6
Quelque Part Un Aigle 6
A Partir De Maintenant 6
Loving you 1961-2009 6
Ce Que Je Sais 5,5
Versions 82 5/10

cat302

Messages : 365
Date d'inscription : 11/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Jango le Ven 22 Nov - 11:27

Yuna a écrit:
Jango a écrit:C’était une mauvaise idée à l’époque et c’était une mauvaise idée de le sortir en faisant semblant qu’il s’agissait d’un vraie reprise (comme la version studio de Ne Me Quitte Pas)
Tu veux dire quoi par là sur Ne me quitte pas ? C'est une vrai reprise non ?
Merci Yuna Smile En ce qui concerne Ne Me Quitte Pas je voulais juste dire que même si elle n'a pas été éditée à l'époque c'est un produit fini digne de figurer sur une compilation avec le label "inédit" alors que Avec Le Temps n'est pas un produit fini. En fait j'aurais du écrire "vraie chanson" pas "vraie reprise".
avatar
Jango

Messages : 3904
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Yuna le Ven 22 Nov - 14:57

Ok.
avatar
Yuna

Messages : 4744
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 27
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Johnny60 le Dim 24 Nov - 11:22

J'ai trouvé ces versions des Stones et Bruce Springsteen de Drift Away. (Version original de “A double tour”)

http://www.youtube.com/watch?v=sVhLe8sqGj0

http://www.youtube.com/watch?v=u9U8Le7hz5Q

Bon dimanche à tous.
avatar
Johnny60

Messages : 2568
Date d'inscription : 13/07/2010
Age : 27
Localisation : Compiègne (60)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Jango le Dim 24 Nov - 13:23

Merci pour ces liens! La version de Springsteen est superbe!

En écoutant celle des Stones ou, bien sûr, l'original, on peut vraiment comprendre ce qui a attiré Johnny et son staff vers ce titre, mais pour moi ils sont passés à côté, particulièrement en ajoutant ce petit côté "tropical" fort mal venu!

avatar
Jango

Messages : 3904
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Yuna le Dim 24 Nov - 16:30

Merci pour les liens.
avatar
Yuna

Messages : 4744
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 27
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Ribotte le Mer 27 Nov - 18:28

Un album que j'aime particulièrement.
Mon premier album studio de Johnny, j'avais 14 ans 23 ans plus tard je me retrouve dans cet album.
J'aimais le style de Mallory qui écrivait des textes qui parlait de la vie en général amour chagrin injustice....
Même si Labro était supérieur dans les textes.
Je ne me retrouve plus dans les albums actuels et comme les musiques m'importent peux, je trouve cet album
réussi(pas besoin pour moi d'avoir un max.de rock dans un album.
Tout cela pour dire que j'apprécie particulièrement la période 78 à 83 (même les versions 82).

Ribotte

Messages : 301
Date d'inscription : 13/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N49: A PARTIR DE MAINTENANT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum