LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Message  Jango le Jeu 24 Oct - 12:20

Dans un premier temps je n'avais pas le coeur de revenir à ces débriefs après la disparition de notre ami Oscar, qui avait lancé cette rubrique et en était le meilleur contributeur. Et puis je me suis dit qu'il ne fallait pas laisser ce petit monument hallydéen en friche et qu'achever le voyage était finalement une bonne façon de rendre hommage à Oscar, à défaut de pouvoir faire autre chose. Comme d'habitude, toutes les contributions ou réactions sont les bienvenues.

The Show Must Go On comme disait un autre rocker...


17/09/1968-17/10/2013
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Message  Jango le Jeu 24 Oct - 12:22

Nous voici donc enfin arrivé au projet le plus fou (avec Jamais Seul?) de Johnny. Contrairement à Jamais Seul, celui-ci est une réussite sur toute la ligne, mais comme lui c’est un échec commercial et un objet qui divise les fans. Je ne ferai pas mystère que «toute la musique que j’aime» vient du genre de choses que Johnny chante sur cet opus, pour moi c’est donc du caviar, même si il faut bien dire qu’à l’époque de sa sortie j’avais eu beaucoup plus de mal. J’étais trop jeune sans doute pour en apprécier toutes les richesses et merci à cette collection pour avoir remis cet opus de façon définitive dans mes oreilles!

FOOL FOR THE BLUES: Ça commence d’emblée avec du très lourd. Du blues urbain que Johnny maîtrise à la perfection. Tout simplement hypnotique. À quand d’autres compos de Robin pour son vieux pote?! 10/10

I WANNA MAKE LOVE TO YOU: Un titre sensuel et moite, mais qui finit par se traîner dangereusement. Les «I wanna make love to you» ad libitum rappellent les «je t’attends» à l’infini du titre du même nom. De quoi gâcher une belle entreprise 7/10

LOVE AFFAIR: On penche côté country, genre auquel Johnny revient souvent et toujours avec succès. Duo de deux voix que se marient très bien, un titre plus léger mais très entraînant (mention spéciale à la contribution discrète mais efficace des cuivres) 8/10

HURRICANE: Ambiance Monument Valley pour ce titre qui montre le soin accordé à la réalisation de cet album. À nouveau un peu longuet mais le refrain est génial! 7,5/10

CAN’T STOP WANTING YOU: Enfin des guitares qui claquent! Superbe entrée en scène de la tournée (qui aurait pu être celle de l’album), pour moi un titre bien rock’n’roll qui ne supporte aucune discussion! 10/10 PS: Dans le fond, avec une autre réalisation et des paroles en Français, on n’est pas si loin des moments rock de L’Attente ici, non?!

ARE THE CHANCES GONE: Johnny doit particulièrement aimer ce titre qui était le seul rescapé de l’album sur la tournée Lorada. Moi le seul vrai défaut que je lui trouve c’est de trop ressembler à Fool For The Blues et de souffrir de la comparaison. Et là j’ai peut-être la réponse à ma question «pourquoi pas d’autres compos de Robin»! 8/10

ROUGH TOWN: La bête est lâchée! Ça vaut mille Allumer Le Feu ça! 10/10

LIGHTNING: Un blues très classique, mais superbement exécuté. Notamment à l’harmonica. 8/10

DRY SPELL: Pas si loin de Quand Un Homme Devient Fou, ce qui prouve la cohérence de l’entreprise dans le parcours du bonhomme. Un titre à écouter avec de l’alcool dans le sang sur une terrasse un soir d’été. Presque une supplique, un gospel par moment. En d’autres conditions il peut traîner un peu. 8/10

YOU’RE MINE: Le titre le moins aligné de l’ensemble, on tire vers des rocks FM comme on en trouvera à foison sur Ca Ne Finira Jamais par exemple, ça a le mérite de la variété, mais pour moi c’est le titre le moins mémorable 6,5/10

BEFORE YOU CHANGE YOUR MIND: Ça fait penser rétrospectivement au Coeur D’Un Homme et de ce qu’aurait pu donner un «vrai» album de blues, si longtemps annoncé! Mais je m’égare! Sans faire d’étincelles ce titre est parfaitement carré. 7,5/10

IT’S A LONG WAY HOME: Même en comptant large, il n’y a que trois balades sur l’album original. Là où on atteint l’indigestion sur L’Attente, ça ne les rend que plus appréciable ici, comme des oasis dans un album rugueux et sec. Celle-ci est ma préférée, sans doute à cause de son thème. Elle évoque tout de suite des images et la voix de Johnny sur les refrains... À vous faire chialer! 9/10

CRAZY OVER YOU: Les choeurs gospel au début laissent augurer d’un titre hors-norme, la ligne de basse promets quelque chose d’original et puis... tout retombe avec un titre très commun à mon sens, pour une fois une chute justifiée. 6/10

BLUE MOON RISING: Le livret pointe justement un air de John Fogerty dans ce titre très «sudiste»... et c’est très bien comme ça! 7,5/10

ONE MOMENT IN YOUR LIFE: Un peu comme «Pour Ceux Qui S’Aiment» j’imagine qu’on adhère à 100% ou pas du tout à cette ballade complètement fifties dans l’esprit. C’est de la grenadine rock, mais Johnny fait ça si bien, pour moi ça fait partie de son ADN, même si on peut comprendre que ce titre ait été écarté à l’époque car il aurait trop détonné dans l’album original. 8/10

GIMME SOME LOVIN’: L’Anglais de Johnny souffre sur ce titre hyper rapide, mais l’énergie est tellement débordante qu’on oublie très vite! 8/10

Au final, un concentré des aspects les plus rock de Johnny, de son côté le plus «mâle» aussi. Un disque invendable car ne s’adressant à personne, mais une réussite artistique éclatante qu’il nous faut chérir comme un diamant brut dans l’odyssée hallydéenne! Il n’est pas interdit de voir en Jamais Seul un héritier indirect de ce pari fou, même si la réussite fut moins éclatante, l’esprit, et l’artiste, sont intacts!

NOTE GÉNÉRALE: 8

Universal a gardé quelques gros moceaux pour la fin de cette collection! Et dire que Destination Vegas nous attend au prochain numéro!

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Rough Town 8
Les Enfants Du Rock 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Hamlet 8
La Peur 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Country-Folk-Rock 7,5
Jamais Seul 7,5
En Pièces Détachées 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Halleluyah 7,5
Entre Violence et Violons/En V.O. 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5
Pas Facile 7,5

L’Attente 7
Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Rêve Et Amour 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7

Les Bras En Croix 6,5
C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
L’Idole Des Jeunes 6,5
Sings America's Rockin' Hits 6,5
Johnny Chante Hallyday 6
Ma Vérité 6
Quelque Part Un Aigle 6
Ce Que Je Sais 5,5
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Message  Luc D le Jeu 24 Oct - 13:02

Merci beaucoup Jango
avatar
Luc D

Messages : 3513
Date d'inscription : 07/08/2013
Age : 54
Localisation : Suisse romande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Message  Luc D le Jeu 24 Oct - 13:26

C'est peut-être pas le bon endroit
mais voici ma petite hiatoire

ARE THE CHANCES GONE: Johnny doit particulièrement aimer ce titre qui était le seul rescapé de l’album sur la tournée Lorada. Moi le seul vrai défaut que je lui trouve c’est de trop ressembler à Fool For The Blues et de souffrir de la comparaison. Et là j’ai peut-être la réponse à ma question «pourquoi pas d’autres compos de Robin»! 8/10

A l'arena de Genève Johnny s'est lancé dans Fool For The Blues après l'intro de Are the chances gone
seul le batteur a suivi et Robin a conclu cette version improbable
alors que Johnny pleurait sur son épaule pour s'excuser.

Est-ce que l'un d'entre-vous était aussi présent pour confirmer mes souvenirs?
avatar
Luc D

Messages : 3513
Date d'inscription : 07/08/2013
Age : 54
Localisation : Suisse romande

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Message  Jango le Jeu 24 Oct - 13:54

Je ne suis pas le seul à les confondre alors! Razz 
avatar
Jango

Messages : 3921
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Message  Yuna le Jeu 24 Oct - 23:49

Salut Jango et merci de continuer ces debriefs. J'aime beaucoup cet album, même en l'ayant découvert lorsque que j'étais jeune (enfin ado quoi Very Happy ), j'ai tout de suite adoré. Je me rappelle très bien que lorsque l'on attendait tous impatiemment la sortie du Coeur d'un homme, j'écoutais Rough town en me disant que ce serait tellement chouette que Le coeur d'un homme y ressemble. Du coup on y a retrouvé du blues aussi mais c'est bien dommage bien loin de celui de Rough Town.

Dans cet album, Fool for the blues est vraiment super, j'adore ce morceau plein de profondeur. Je ne pourrais mieux le dire tel que tu le décris. Pareil pour Rough town, ce sont mes deux morceaux préférés.

Pour I wanna make love to you et Hurricane nous sommes d'accord et je te rejoins sur ce que tu dis à propos de Can't stop loving you. Par contre pour moi Are the chances gone est bien en dessous de Fool for the blues.

Après les premiers sept morceaux de l'album, je trouve que l'album baisse d'un cran. J'ai plus de mal avec les suivants. Je trouve Lighting un peu lancinant, bien que Johnny qui lâche les chevaux niveau vocal à la fin du morceau ne soit pas désagréable du tout. Et oui Dry spell traîne un peu pour moi, je vais rarement en terrasse de café le soir et encore moins avec de l'alcool dans le sang Very Happy . Before you change your mind remonte le niveau de cette fin d'album pour moi.

Pour la suite je ne connais pas ces autres morceaux je ne possède que l'album version normal je dirais. Mais d'après ce que tu dis ce ne sont pas les meilleurs non plus. Il me semble que j'ai pu les écouter un jour sur internet mais ça ne m'avait pas plus marqué que ça.
avatar
Yuna

Messages : 4791
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N42: ROUGH TOWN

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum