LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  oscar2 le Lun 1 Juil - 17:29

Ayé , après une longue interruption , je reprend les débriefs comme je l'ai promis


HAMLET , vaste sujet, cet album était il trop en avance ou trop décalé ou encore déjà trop kitch ??, c'est un immense débat dont nous ne verrions jamais la fin tant cette œuvre atypique divise ou enchante , c'est selon...
Moi elle m'enchante depuis toujours ou plus exactement depuis que je l'ai découverte vers 1981, ce magnifique double LP me narguait depuis le bac de mon disquaire car il coutait un pont, je commençais à découvrir Johnny pas à pas et cet album m'intriguait plus que les autres de par sa pochette uniquement , que renfermait il ? Il n'y avait aucun titre indiqué au dos, juste ce poignard planté dans une silhouette camouflée dans une tenture épaisse , mais il coutait le prix de 3 autres albums alors du haut de mes 13 ans j'ai mis un bon moment avant de pouvoir me l'offrir..
Ce qui fut fait quelque mois plus tard et la ce fut une claque , une vraie sans que je ne comprenne trop pourquoi, d'un côté j'étais très déçu car ce n'est pas tres rock me disais-je mais d'un autre côté il m'intriguait au plus haut point tant je n'y comprenais rien ou si peu, alors je l'ai écouté , réécouté encore et encore jusqu'à en user les sillons, ce disque m'envoutait..
Ce long préambule sert surtout à essayer de vous faire comprendre l'importance que peut prendre la découverte d'un album lorsque l'on à longtemps rêvé de l'entendre (ceci a l'adresse des plus jeunes qui téléchargent juste pour voir sans même preter une oreille attentive, qui jugent en 30 secondes et qui jettent sans ce rendre compte des trésors qu'ils laissent passer.

HAMLET est donc un trésor , bourré d'imperfections certes mais un vrai bijou pour toujours gravé dans la discographie de Johnny, nous somme en 1976 ne l'oublions pas et à cette époque excepté  TOMMY & QUADROPHENIA des WHO je ne connais pas d'autres projets qualifié d'opéra-rock qui ai été créé et quand on sait que le projet initial remonte a 1970 cela remet quelques pendules a l'heure.

Remettre les pendules a l'heure c'est bien l'exercice qui s'impose aujourd'hui au moment de débriefer cet opus

Un album qui ne va pas manquer de diviser comme il l'a toujours fait et c'est aussi en cela qu'il est interressant et que ce sera interressant de lire vos avis.

Dans un souci de « cohérence » vis a vis des autres albums je propose de ne coter que les titres chantés par Johnny pour la moyenne finale.


Alors 36 ans plus tard To good or not to good ?...
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  oscar2 le Lun 1 Juil - 17:32

OUVERTURE : Une belle ouverture qui instaure un climat lugubre à souhait , on pourrait presque toucher le brouillard du décor des doigts tant cet intro est dense et chargée d'intensité

PROLOGUE : … un beau prolongement a l'ouverture pour nous faire plonger dans cette histoire pour de bon et surtout nous prévenir que l'on va naviguer dans des eaux troubles...

LE VIEUX ROI EST MORT :  D'entrée la voix haut perchée de Johnny et accentue le côté dramatique de la musique, les pioches se chargent de casser tout cela dans les refrains très enjoués, j'aime beaucoup le texte de cette chanson, superbe première « vrai » chanson... 8/10

LE SPECTRE DU ROI :Un titre mineur en mode récité mais indispensable à la compréhension de l'oeuvre comme se sera souvent le cas dans cet album, les Pioches mènent le bal dans un style à la Carl  Orff, j'aime plutôt bien mais ce n'est pas vraiment une chanson ... 5/10

L'ORGIE : Yeah une partouze rock'n'roll , il nous aura tout fait quand même, le texte est volontairement vulgaire juste ce qu'il faut, un joli plaisir coupable que je ne renie pas... 6/10

PRIERE DU SPECTRE A HAMLET : Une semi-chanson que je qualifierais de passe-partout dans l'ensemble 4/10

ROI VIVANT : Dans la lignée de la précédente , sans Johnny au chant, indispensable pour suivre l'histoire ici aussi, j'avoue que le final « Roi vivant, roi dormant etc... » me saoule un peu.

J'EFFACERAI DE MA MEMOIRE : Voilà une très bonne chanson qui aurait pu faire un bon 45T pour faire connaître cet album à l'époque, un titre que j'aime beaucoup... 7/10

JE SUIS FOU : Ici on s'approche du sublime de cette œuvre, une interprètation folle à souhait, j'aurais voulu que la fin dure plus longtemps... 9/10

ON A PEUR POUR LUI : Un instru/Choeurs assez faiblard surtout pour enchainer avec le final époustouflant du précédent.

OPHELIE OH FOLIE : Une superbe mélodie, un Johnny malin comme un singe qui nous l'a joue à l'arrache-coeur sur les refrains, oh que j'aime ça... 8/10

L'ASTICOT ROI : Ca aussi j'aime , c'est potache, saugrenu, décalé à 1000 lieues du Johnny que l'on connait et c'est tant mieux, j'adhère à cette fable revisitée... 8/10

JE LIS : J'ai plus de mal avec celle-ci que je trouve assez fade voire superflue, banale quoi... 4/10

QUEL MAL TE BOUFFE : Je passe mon tour, la plus mauvaise idée de ce disque selon moi que ce refrain « Discoïdé »

DOUTE : Un beau texte, une interpretation en crescendo et un refrain tout en contraste en forme d'écho aux interrogations du héros, beau et malin... 6/10

TO BE OR NOT TO BE :,,That's the question ? D'entée j'aime ce piano dramatique qui vire tres vite en fausse valse bancale, on peut dire ici qu'il y a de la création et l'innovation nécessaire pour faire passer le propos, superbe... 9/10

UN TRONE EST SANS ROI : Un bel instrumental en forme de rappel juste au bon moment pour nous faire pénétrer dans l'esprit troublé du héros en prise aux sentiments les plus noirs

TUE-LE : La vengeance ronge le héros et ne quitte plus son esprit, ce sentiment est tres bien rendu par les effets sur les voix qui l'assaillent, Johnny sublime ce texte par une interpretation hargneuse, énorme et sans ces passages Disco dans les refrains c'eut été un chef-d'oeuvre , dommage... 8/10

TA MERE EST PUTAIN : un bon gimmick , une intro prometteuse et puis pchuuiiit plus rien, dommage.

POUR L'AMOUR : Le voici le chef-d'oeuvre, quelle terrifiante chanson, le contrepoint parfait à Que je t'aime, un texte d'une cruauté sans nom mais absolument jubilatoire dans ce contexte..  10/10

LE CIMETIERE : Euuuh ouuiiii !!!!! , mais quékessafoulà !!!! j'avoue n'avoir jamais vraiment compris, mais est-ce bien important tant cette farce est bienvenue a ce moment et ironique à souhait... 7/10

A noter que dans le livret original ce titre comprend 2 couplets en plus non chanté ,il existe peut-etre quelque part dans les tiroirs chez universal une version alternative avec ces couplets,  je les écris pour ceux qui ne l'aurait pas :

« Qui es-tu revenant de terre ?
Tes yeux vide sont plein de mystère
Avant la pelle, avant la pioche
A quoi ressemblais-tu, caboche ?
Crâne qui roule et tourneboule...

Qui es-tu revenant de terre ?
Tes yeux vide sont plein de mystère
Quand ils pouvaient rire ou pleurer
As-tu aimé ? As-tu aimé ?
Crâne qui roule et tourneboule...

ECOUTEZ (intro) : Un superbe thème musical bien trop court

ECOUTEZ (Choeurs) : Le même sur un ton plus grave martelé par les Pioches, là aussi un final bien trop court rythmé par les cloches et cette rivière de note de piano qui emporte déjà Ophélie, magnifique.

LA MORT D'OPHELIE : Un autre chef-d'oeuvre de ce disque d'une tristesse inouie , d'une poesie rarement entendue chez Johnny et tout en retenue et en suspension , puis ce final monumental en forme de ronde macabre qui emporte tout sur son passage même les souvenirs... 10/10

JE L'AIMAIS/IL EST FOU : Et une de plus qui me renverse, interprètation magistrale bien sûr mais que dire de cette mise en musique exceptionnelle, quand Hamlet crie sa douleur sur l'océan le déluge de notes de piano nous font voguer avec lui, quand il est au milieu de la bataille nous subissons la mitraille avec lui, c'est d'une intensité rare jusqu'au final où les Pioches se rappellent à notre souvenir en nous martelant qu'il est fou, et Johnny qui hurle son amour perdu, monumental je vous dis... 10/10

LE DUEL : changement d'ambiance aussi radical que surprenant que cet angle tres ironique pour la mort du héros, il y a beaucoup de culot dans cet album … 8/10

LA MORT D'HAMLET : Encore un superbe rappel pour le final du héros perdu, éperdu qui se meurt en hurlant une dernière fois sa douleur, court mais tellement prenant qu'on en oublierais presque les effets gauche/droite assez malvenus dans les enceintes a la toute fin... 8/10

LE RIDEAU TOMBE : Un instru/Choeur assez glaçant pour en finir pour de bon, joli mais un peu leger pour un final je trouve.


Moyenne de l'album : 7,5
avatar
oscar2

Messages : 2143
Date d'inscription : 07/05/2009
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  topaze le Mar 16 Juil - 12:40

Hamlet

Dur dur de noter ce double disques!

Si on l'intègre à la carrière de H, il est inclassable. Pour moi c'est l'album qui montre à quel point JH pouvait jouer dans tout les styles. La voix est unique, c'est rare qu'il donne autant en studio. Le livret est fabuleux, l' orchestre classique - rock - chœurs est surprenante, le mariage des trois et la voix de H est incroyablement bien mixé.

Le double LP d'origine souffrait du manque de grave, la remasterisation de 2003 manquait de punch et celle de 2012 rend enfin l'album dans son intégralité (grave, punch et relief stéréo).

Si l'album est pris comme ovni alors il devient le deuxième opéra rock de l'histoire de la musique!

Pour la note j'en serais bien incapable d'en donner une tant cette album me plait, il me happe à chaque fois!

Du très très grand cru comme on n'en fait plus!

topaze

Messages : 32
Date d'inscription : 02/10/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Jango le Jeu 8 Aoû - 23:34

Zut alors j'avais raté le retour des débriefs!!! J'arrive avec le mien et j'attends la suite de pied ferme, que l'on conclue cette collection comme il se doit! cheers 
avatar
Jango

Messages : 3912
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Johnny Vautours le Ven 9 Aoû - 0:15

Vivement que je lise les derniers debriefs !! Smile
avatar
Johnny Vautours

Messages : 793
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Jango le Ven 9 Aoû - 16:03

Ah, en voilà du gros dossier!! Et disons le tout de suite, pour un album concept je ne suis pas sûr que faire une moyenne titre par titre soit la façon la plus juste de s’en faire une idée, mais bon c’est plus amusant de jouer le jeu!

Voilà aussi le Johnny que j’aime, celui qui prend des risques et veut explorer des thématiques ou des ambiances qui lui sont chères même si elle sont loin des attentes du «grand public». Pour moi le Johnny de Hamlet c’est celui de Jamais Seul ou de Destination Vegas, celui des paris fous qui ne réussissent pas tout le temps mais qui laissent un bon goût en bouche, celui d’être fidèle à un artiste complexe et complet qui régulièrement décide de se réveiller de ses lauriers.

Pour apprécier cet album, il faut je crois le prendre dans son ensemble, l’écouter d’une traite idéalement, au casque, et tant qu’à faire dans le noir! On peut alors se laisser emporter dans cet univers singulier et riche thématiquement et musicalement. Peu de chansons peuvent prétendre se valoir pour elle-même ici, mais ils y en a, j’essaierai de les pointer.

OUVERTURE: Je vais imiter Oscar et ne pas coter les instrumentaux. Ceci dit quel instrumental que cette ouverture! Une vraie ouverture de show, une entrée en scène. Johnny va livrer un combat... x/10

PROLOGUE: Difficile à juger, c’est vraiment une intro comme pour une conférence! Pour moi ça aurait pu rester un écrit dans le livret. x/10

LE VIEUX ROI EST MORT: Superbe texte et contraste violent entre les couplets «lyriques» et les refrains pop. Très belle entrée en matière. 7/10

LE SPECTRE DU ROI: Belle ambiance et Johnny convaincant 7/10

L’ORGIE: Premier gros morceau! Quand je pense que certains étaient choqués par le texte de Tanagra! Johnny n’a je crois jamais chanté quelque chose d’aussi cru et pourtant ça lui va très bien et c’est tout à fait dans le ton des univers qu’il aime explorer en chanson. Ce titre a de plus un rythme imparable avec la forme A-B sur les refrains. Ça rappelle aussi Le Grand Banquet. 8/10

PRIÈRE DU SPECTRE À HAMLET: Le vrai défaut de ce titre c’est d’être trop court pour vraiment construire quelque chose 6/10

ROI VIVANT: À ce stade soit on est complètement pris dans l’album soit on ne le sera jamais! La voix du spectre est un peu ratée quand même (sait-on qui c’est d’ailleurs?). Belle irruption de la guitare sèche. x/10

J’EFFACERAI DE MA MÉMOIRE: Voici un titre qui pourrait se tenir seul sur un autre album, ça aurait pu faire un très bon single si l’album avait été un peu soutenu à sa sortie! Un rock nihiliste et endiablé, qui aurait peut-être mérité une orchestration un peu plus musclée. 9/10

JE SUIS FOU: Hors contexte ce titre serait ridicule, en contexte c’est glaçant et épique! 8/10

ON A PEUR POUR LUI: Belle partie orchestrale, partie pop presque disco, nettement moins convaincante x/10

OPHÉLIE OH FOLIE: Bonne pioche pour le coffret des 100 chansons, ça été mon premier contact avec cet album et ça ne m’a que donné envie d’en savoir plus. Pour l’anecdote, vu que le morceau ne se finit pas vraiment, il avait été mixé avec Prends Ma Vie et ça fonctionnait très bien! 9/10

L’ASTICOT ROI: Texte surréaliste, chanson bien rythmée, mais orchestration un peu kitsh 7/10

JE LIS: Voilà un thème pas souvent exploité, et encore moins chez Johnny! Ça monte bien, mais le décollage est un peu court 7/10

QUEL MAL TE BOUFFE: À nouveau ces accents un peu disco qui ne sont pas à mon goût x/10

DOUTE: Deuxième titre qui pourrait exister seul... et deuxième claque! Superbe texte, musique crépusculaire. Cet album est très noir et ça va très bien à la pop quand on ose! 9/10

À partir de ce morceau et jusqu’à la fin, il y a quelque chose de magique (ou simplement de bien pensé!) dans les enchaînements des morceaux. Cette face B est une des plus fortes et cohérentes de la discographie de Johnny. On est emporté dans un tourbillon de musiques et d’émotions.

TO BE OR NOT TO BE: Passage obligé bien négocié, titre tragique entre ironie et angoisse 7,5/10

UN TRÔNE EST SANS ROI: Superbe passage symphonique x/10

TUE-LE: Quelle hargne, quelle colère et quelle angoisse. Impossible de retenir des frissons lorsque la voix de Johnny s’élève comme d’outre-tombe.  8/10

TA MÈRE EST PUTAIN: Retour au rock, étrange mixage quand même (mais qui fait les voix des choeurs?). Ça sent la transition x/10

POUR L’AMOUR: Pour moi aussi le chef-d’oeuvre de l’album. Le texte est superbe et aborde un sujet très rare car politiquement incorrect! L’orchestration d’abord ultra-dépouillée puis déchaînée fait merveille. Un grand moment 10/10

LE CIMETIÈRE: Ça enchaîne avec audace! Un très bon rock sur lequel planent à l’image de l’album à la fois la mort et l’expression de la vie 8/10

ÉCOUTEZ Intro / ÉCOUTEZ: Rien à redire! x/10

LA MORT D’OPHÉLIE: Déchirant! Thibault, Groscolas et Revaux sont à leur meilleur jusqu’à l’outro au piano seul! 10/10

JE L’AIMAIS/IL EST FOU: Sans doute le titre qui reste le plus en tête de l’album, Johnny en mode Requiem se donne à fond! Les coeurs interviennent et s’emmêlent dans un sentiment de folie partagée 10/10

LE DUEL/LA MORT D’HAMLET: Et bam! On arrête pas  de nous asséner des coups dans ventre sur cette face B. Les textes de cet album sont vraiment uniques dans la discographie de Johnny et relèvent des musiques qui auraient pu être plus discrètes si elles illustraient un énième texte anonyme sur une fille rencontrée dans un bar. Seul bémol. À ce stade, on perd un peu l’histoire de vue, à vrai dire à la première écoute j’ai été surpris d’être déjà à la fin et j’ai cru que j’avais sauté des morceaux par erreur! Dommage de n’avoir pas plus mis en scène le final. Mais pour le morceau de bravoure en lui-même 10/10

LE RIDEAU TOMBE: Un bel instrumental, mais on reste un peu sur sa fin   narrativement. x/10

Au final, un album unique, un défi fou dont Johnny n’a pas à rougir une seconde, même s’il a des faiblesses. La face A contient quatre chansons superbes et la face B est un magnifique ouvrage d’opéra rock. Les passages parlés sont ceux qui me convainquent le moins, ainsi que certaines interventions trop kitsh des choeurs, mais dès que Johnny chante ou que l’orchestre prend toute la place, j’oublie ces bémols pour une satisfaction majeure (jeu de mot!). Un album qui mérite décidément qu’on s’y arrête et qu’on prenne le temps de l’apprivoiser, quoi qu’en pense Philippe Manoeuvre!

NOTE GÉNÉRALE: 8/10

Flagrant Délit 9/10
Rock'n'Roll Attitude 8,5
Cadillac 8,5
Lorada 8,5
La Terre Promise 8,5
Insolitudes (sans bonus) 8,5

Gang 8
Les Enfants Du Rock 8
Ça Ne Change Pas Un Homme 8
Rivière... Ouvre Ton Lit 8
Jeune Homme 8
Hamlet 8
La Peur 8
Solitudes à deux 8
Rock À Memphis 8

Country-Folk-Rock 7,5
Jamais Seul 7,5
En Pièces Détachées 7,5
Le Coeur d'Un Homme 7,5
Halleluyah 7,5
Entre Violence et Violons/En V.O. 7,5
Hollywood 7,5
Vie 7,5
Johnny 67 7,5

L’Attente 7
Drôle De Métier 7
Derrière L'Amour 7
La Génération Perdue 7
Les Rocks Les Plus Terribles 7
À La Vie, À La Mort 7
Sang Pour Sang 7
Salut Les Copains 7
Rock’n’Slow 7
Rêve Et Amour 7
Je t’aime, je t’aime, je t’aime 7

Les Bras En Croix 6,5
C'est La Vie 6,5
Ça Ne Finira Jamais 6,5
L’Idole Des Jeunes 6,5
Sings America's Rockin' Hits 6,5
Johnny Chante Hallyday 6
Ma Vérité 6
Quelque Part Un Aigle 6
Ce Que Je Sais 5,5
avatar
Jango

Messages : 3912
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Yuna le Ven 9 Aoû - 18:28

C'est vraiment sympa de se replonger dans cet album. Il est vraiment à part.

Jango a écrit:ROI VIVANT: La voix du spectre est un peu ratée quand même (sait-on qui c’est d’ailleurs?).
J'ai toujours pensé que c'était la voix de Johnny mais mixée différemment pour produire cet effet.

Jango a écrit:OPHÉLIE OH FOLIE: Bonne pioche pour le coffret des 100 chansons, ça été mon premier contact avec cet album et ça ne m’a que donné envie d’en savoir plus. Pour l’anecdote, vu que le morceau ne se finit pas vraiment, il avait été mixé avec Prends Ma Vie et ça fonctionnait très bien! 9/10
Je me reconnais tout à fait là. C'est pareil pour moi.

Jango a écrit:LE CIMETIÈRE: Ça enchaîne avec audace! Un très bon rock sur lequel planent à l’image de l’album à la fois la mort et l’expression de la vie 8/10
Pour moi c'est en quelque sorte "LE" morceau de l'album Laughing Laughing 

Jango a écrit:LE DUEL/LA MORT D’HAMLET: Mais pour le morceau de bravoure en lui-même 10/10
Dommage les moment parlés, car sinon ce morceau envoie le pâté.

Sinon juste un mot sur La mort d'Ophélie, j'adore cette chanson, c'est fou ce qu'elle peut transmettre comme émotions.
avatar
Yuna

Messages : 4775
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Jango le Ven 9 Aoû - 21:05

Yuna a écrit:
Jango a écrit:OPHÉLIE OH FOLIE: Bonne pioche pour le coffret des 100 chansons, ça été mon premier contact avec cet album et ça ne m’a que donné envie d’en savoir plus. Pour l’anecdote, vu que le morceau ne se finit pas vraiment, il avait été mixé avec Prends Ma Vie et ça fonctionnait très bien! 9/10
Je me reconnais tout à fait là. C'est pareil pour moi.
Héhé Wink Souvenirs, souvenirs Yuna! Ce gros coffret des 100 meilleurs titres a été le vrai début de ma collection Johnny, le moment où j'ai décidé de me plonger dans son back-catalogue et de ne plus me contenter des albums qui étaient parus "de mon vivant"!
avatar
Jango

Messages : 3912
Date d'inscription : 01/02/2011
Age : 33
Localisation : Bruxelles

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Johnny Vautours le Ven 9 Aoû - 22:50

C'est grace a ce coffret que j'ai decouvert La fille aux cheveux clairs, Tant qu'il y aura des trains, Cet homme que voila et bien sur Ophelie oh folie
avatar
Johnny Vautours

Messages : 793
Date d'inscription : 14/01/2013
Age : 18

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Yuna le Ven 9 Aoû - 22:59

C'est vrai Johnny Vautours. J'ai découvert pas mal de chansons moi aussi grâce à ce coffret.
avatar
Yuna

Messages : 4775
Date d'inscription : 09/02/2008
Age : 28
Localisation : Isère/Savoie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE DEBRIEFING N° 40: Hamlet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum